Mois: septembre 2012

Avant match : @ Buccaneers

Avant match

Washington Redskins @ Tampa Bay Buccaneers

 

 

Ce quatrième match de la saison en Floride contre les Buccs sera le grand retour de Raheem Morris à Tampa Bay. Le coach de la secondary va retrouver l’équipe qu’il coachait encore la saison dernière.  Mais ses troupes auront intérêt à s’améliorer si il ne veut pas paraître ridicule tant la secondary a été le point faible de l’équipe, en particulier sur les deux derniers matchs. Si ce problème n’est pas réglé la victoire sera encore difficile. Il ne faudra pas encaisser une quatrième fois de suite plus 30 points.

En attaque les choses se passent plutôt bien pour l’instant. Si Alfred Morris et Robert Griffin III continuent à ce niveau l’attaque devrait une fois de plus marquer des points, elle est première de la ligue à ce classement. Mais il faudra aussi que la ligne offensive fasse son boulot, et on a vu que la protection du quarterback était un vrai problème contre les Bengals lorsque Trent Williams est sorti. Jordan Black n’a clairement pas été à la hauteur. Si Williams ne peut pas jouer il faut espérer qu’il soit un peu moins mauvais. A la course on pourrait aussi voir les débuts de Ryan Grant même si il vient d’arriver, car Morris ne pourra sans doute pas porter le jeu au sol pendant toute la partie.

Enfin il ne faut surtout pas partir trop optimiste en pensant au match de pré-saison gagné facilement. Ce sera deux équipes totalement différentes sur le terrain.

Nouvelles additions au roster

Ryan Grant débarque à DC

Deux nouveaux joueurs ont intégré les 53 des Redskins et un autre a rejoint la practice squad.

Le mouvement le plus notable est la signature du running back Ryan Grant qui avait jusqu’à présent joué pour les Packers. Cela répond aux pépins physiques que connaissent Roy Helu et Evan Royster.

Le cornerback David Jones revient aussi après un premier passage en pré-saison, il remplace le blessé Crezdon Butler.

Enfin le nose tackle Chigbo Anunoby intègre la practice squad en remplacement de Delvin Johnson, lui aussi blessé.

Mise à jour : Roy Helu a été placé sur l’Injury Reserve, c’était donc une rechute sérieuse. Dommage je pense qu’il aurait beaucoup apporté.

Bengals 38 Redskins 31

WEEK 3

 

 

 

CINCINNATI BENGALS 3831 WASHINGTON REDKINS

Premier match à domicile et première défaite pour les Redskins. Trop d’erreurs pour espérer une victoire. Sans être flamboyants, les Bengals ont su être plus réguliers et ont commis moins de maladresses.

Les efforts de RGIII n’ont pas suffit

 

Dès la première action du match le décor était planté. En formation wildcat, le receveur Sanu trouvait AJ Green pour un long touchdown. Rob Jackson égalisait pour Washington avec une interception dans la endzone. Mais la défense continuait de perdre pied par la suite et les Redskins étaient menés 28-10 à la mi-temps, concédant notamment un turnover sur un fumble de Robert Griffin III.

Les Redskins ont retrouvé un second souffle en troisième quart temps, inscrivant deux touchdown (Alfred Morris à la course, et Griffin pour Santana Moss à la passe) sur leurs deux premiers drive. Mais la défense est vite retombée dans ses travers et à quelques minutes de la fin du match, les Bengals avaient récupéré un large avantage. Un touchdown de Griffin à la course est insuffisant, les Redskins échouent dans l’ultime drive pour égaliser.

La secondary est vraiment passé au travers de ce match, et ce sera le principal sujet de préoccupation pour le staff. Sur les trois premiers matchs les Redskins ont toujours concédé plus de 30 points, c’est beaucoup trop. La ligne offensive a également souffert pour protéger RGIII. La blessure au genou de Trent Williams n’a pas arrangé les choses. Il faut espérer que ce ne soit pas trop grave, tant Jordan Black a été mauvais pour le suppléer. Le cornerback Cedric Griffin a également souffert d’une blessure musculaire.

Du côté du positif on notera le match correct de Griffin III, avec notamment une deuxième mi-temps solide et aucun interception au compteur. Alfred Morris est toujours régulier et le jeu au sol fonctionne bien avec lui. A la réception Fred Davis a montré de bonnes choses avec 7 réceptions pour 90 yards. Il s’impose comme un patron de l’attaque.

Prochain rendez-vous à Tampa Bay contre les Buccaneers. La victoire est déjà presque une obligation.

Avant match : vs Bengals

Avant match

Cincinnati Bengals @ Washington Redskins

 

Pour leur premier match à domicile, Les Redskins affronteront les Bengals de Cincinnati qui se présentent également avec un bilan d’une victoire et une défaite. Encore une fois ce match pourrait se terminer avec beaucoup de points au compteur des deux équipes. Les deux attaques avancent, et les défenses font face à des difficultés.

Les Redskins sont leader en moyenne de points par match. Cela n’est pas encore très significatif au bout de deux matchs, mais si la défense des Bengals (30ème en yards concédés) ne s’améliore pas, il y aura la place d’inscrire des points sur le tableau. Les Redskins peuvent en plus s’appuyer sur un jeu au sol performant avec un Alfred Morris qui réalise un très bon début de saison. Dans ce registre l’attaque des Redskins se classe pour l’instant 4ème. Si Robert Griffin III parvient à maintenir un bon rythme dans les airs en parallèle, l’attaque avancera. Le retour de Pierre Garçon ne sera pas du luxe dans cette optique, mais il est toujours incertain.

La défense est beaucoup plus inquiétant du côté de la capitale. Déjà faible en secondary, elle vient de perdre en plus deux éléments importants du front-7 avec Adam Carriker et Brian Orakpo. Jarvis Jenkins sera suppléant du premier tandis que que Rob Jackson et Chris Wilson devraient alterner au poste d’outside linebacker. C’est donc la grosse inconnu en ce qui concerne le pass-rush et la défense contre la course. Si on ne met pas un minimum de pression sur Andy Dalton, il pourra s’amuser avec AJ Green, mais aussi Hawkins, qui présente un profil un peu similaire à celui d’Amendola qui nous a fait très mal la semaine dernière.

Enfin on espère que les arbitres seront à la hauteur, et qu’ils ne laissent pas le match hors de contrôle.

Infos en vrac

Alfred Morris roule en « Bentley ». Mais ce qu’il appelle sa Bentley est en fait une Mazda 626 sedan de 1991. Cette voiture offerte par ses parents a une telle valeur sentimentale pour le running back qu’il ne veut absolument pas la changer, il espère même que ces enfants pourront la conduire. C’est ce que le site officiel a révélé il y a quelques jours. Voici la bête :

Je vous avais déjà fait partagé un extrait d’une interview ce joueur atypique après la draft en pressentant que je serais fan, ça se confirme ! Et en plus il ne déçoit pas sur le terrain !

Beaucoup plus sérieux, c’est l’amertume de Adam Carriker après le match contre les Rams. Selon le defensive end, qui est sorti sur blessure lors de ce match, les Rams ont été l’adversaire le plus « dirty » qu’il a eu à affronter dans sa carrière. Il ne remet pas en cause le bon niveau de jeu de son ancienne équipe, mais il déplore certaines attitudes des joueurs de Saint Louis (sur lui même, ou l’agression sur London Fletcher). Il semblerait que ce soit un sentiment partagé par d’autres joueurs et pour Carriker cela pour être une consigne des coachs.

Deux coachs prolongés

Je vous disais que le poste de Jim Haslett était potentiellement en danger, mais il semblerait que ce ne soit pas vraiment le cas. Le coordinateur défensif des Redskins a en effet été prolongé par la franchise. C’est également le cas du coach des équipes spéciales Danny Smith. Les deux ont pourtant eu un début de saison compliqué (deux punts ont été bloqué lors des deux premiers matchs), mais les dirigeants continuent de leur faire confiance.

Morris a appelé les jeux défensifs

Jim Haslett

Cela ne vous a sans doute pas échappé, la défense des Redskins a pris l’eau dimanche soir contre Saint Louis, principalement dans la couverture du jeu aérien. Si bien que c’est Raheem Morris (entraîneur des defensive back) qui appelé les jeux défensifs dans le dernier quart temps à la place de Jim Haslett qui semblait dépassé.

Difficile de savoir si c’était k’histoire d’une fois ou si Haslett est sur un siège éjectable. Mais il est évident que de toute façon Morris espère un rôle plus important, lui qui était encore head coach l’année dernière.