Mois: décembre 2012

Cowboys 18 Redskins 28

ILS L’ONT FAIT !

WEEK 17

medium (14)medium (17)

DALLAS COWBOYS 1828 WASHINGTON REDSKINS

Direction playoffs ! Les Redskins ont rempli leur mission en venant à bout des Cowboys. C’est la septième victoire consécutive pour la franchise de la capitale, ce qui leur permet d’obtenir le titre de champion de la division NFC-East.

tempAP2841892658--nfl_mezz_1280_1024

Le premierquart-temps a été vierge en points. La défense des Redskins stoppe très bien l’attaque des Cowboys, avec notamment deux interceptions de Richard Crawford et Josh Wilson, mais l’attaque ne parvient pas à inscrire de points. Kai Forbath loupe même son premier field goal de la saison.

Finalement ce sont les Cowboys qui inscrivent les premiers points du match dans le deuxième quart-temps sur une action litigieuse. Romo reçoit le ballon alors que le chrono était déjà tombé à 0, il parvient ensuite à se connecter à l’éternel Witten et ça fait 7-0 pour les visiteurs. Mais les Redskins répondent et Alfred Morris, énorme tout le match (33 courses, 200 yards, 3TD) conclut une très longue possession à la course. A la pause le suspense reste entier, les deux équipes sont au coude à coude.

tempAP16091836086--nfl_mezz_1280_1024

Dans le troisième quart-temps, les Redskins accélèrent, avec un jeu au sol ultra efficace, bien aidé par l’avalanche de blessures dans la défense des Cowboys. Robert Griffin III (9/18, 100 yards – 6 courses, 63 yards, 1TD) porte le score à 14-7 avec un touchdown à la course dans le troisième quart temps. Les Cowboys restent dans le match en inscrivant un field goal dans le début du dernier quart temps.

Mais le « Morris show » reprend vite son chemin, et le rookie running back inscrit un touchdown de 32 yards. FedEx Field exulte. A 21-10, les Redskins peuvent sérieusement commencer à rêver. Mais Romo et ses boys ne s’avouent pas vaincu et le quarterback des Cowboys trouve Ogletree pour le touchdown. Avec la conversion à deux points Dallas revient à trois points et tout est relancé avec encore plus de cinq minutes à jouer dans le match. Surtout que les Redskins sont forcé de punter sur leur possession suivante.

Oui mais voilà, que le stress est à son maximum et qu’on craint un drive infernal de Dallas pour clôturer le match, Rob Jackson surgit et intercepte Romo. Les Redskins récupèrent la balle dans le camp des Cowboys.

Les Redskins parviennent ensuite à manger un maximum de chrono, et surtout Alfred Morris inscrit son troisième touchdown de la soirée pour assurer la victoire de son équipe. Les commentateurs se taisent alors pour laisser entendre un fabuleux Hail To The Redskins. La franchise de la capitale vient de gagner son septième match de suite, dont cinq matchs de division. Simplement fantastique. Place à Seattle maintenant.

Un match pour l’Histoire

dal_g_griffin_romo_b1_600

Beaucoup considéraient la fameuse rivalité entre Dallas et Washington éteinte ces dernières années. Cette rivalité a sans doute été la plus forte de la ligue des années 1960 aux années 1980 avant de devenir plus « fade ». Mais tout est réuni pour faire renaître cette rivalité dimanche soir. Les Redskins vont devoir déterrer la hache de guerre et faire entrer ce match dans l’Histoire aux côtés des autres grandes affiches entre ces deux franchises. Les cowboys contre les indiens, après tout c’est comme ça depuis notre enfance, et je sais pas vous mais moi quand je jouais les indiens gagnaient toujours.

Dans les années 1970 la rivalité a atteint son apogée au niveau de l’engagement, du combat, pour ne pas dire de la haine. Le coach des Redskins, George Allen, disait : « J’essayais de créer une haine entre les deux équipes, et j’espérais juste que notre équipe les déteste plus le dimanche qu’il ne nous détestais« . On pouvait entendre des « Die, die » criés par les joueurs sur le bord du terrain.

On était loin de ça ces dernières années, les deux équipes étant bien loin de leurs années de gloire. Mais dimanche c’est une place en playoffs qui se joue avec un quarterback rookie qui réalise une saison de folie et un autre qui ne voudra pas laisser une de ces dernières occasions de montrer qu’il est un grand joueur. La tension devrait donc être à son maximum.

Je ne ferai pas le traditionnel avant-match car ce n’est pas une semaine comme les autres. C’est désormais aux joueurs de faire rentrer ce match dans la légende. Si RGIII est grand dans cette partie, il aura déjà marqué son empreinte.

Si vous voulez un top 10 des meilleures rencontres entre les deux équipes il y en a un très bien sur le site de la NFL. Il a même été adapté en français sur le blog Dallas Cowboys France.

Un mini documentaire très intéressant sur la rivalité :

http://www.nfl.com/videos/nfl-videos/0ap2000000117534/Origins-of-a-rivalry-Cowboys-vs-Redskins

Et si vous voulez vous chauffez un peu avant le match, je vous conseille cette super vidéo :

3 Redskins au Pro Bowl

hall-ap-013011_606

DeAngelo Hall avait été élu melleur joueur du Pro Bowl en 2010

Les résultats des joueurs sélectionnés au Pro Bowl sont tombés. Trois joueurs de Washington ont été choisis, deux autres sont remplaçants en cas de forfait.

On retrouve évidemment Robert Griffin III parmi les quarterbacks. Trent Williams est quant à lui l’un des trois offensive tackle de la NFC. Le troisième redskin sélectionné était peut être un peu moins attendu. Il s’agit du capitaine des équipes spéciales ; Lorenzo Alexander. Une belle récompense pour un joueur non drafté, baladé à tous les postes imaginables et qui n’a commencé à jouer que lors de sa troisième année en NFL.

Pour ce qui est des remplaçants, London Fletcher est encore. Il était le seul représentant de l’équipe l’année dernière, bénéficiant du forfait d’Urlacher. Enfin Alfred Morris sera là si un running back est absent.

Ce pourrait d’ailleurs être le dernier Pro Bowl, la ligue hésitant à le supprimer tant il perd de sa crédibilité. Les joueurs cherchent en effet avant tout à ne pas se blesser, et donc l’engagement n’est pas total. De plus certaines sélections, ou non sélections portent à discussion.

Espérons qu’aucun de nos trois joueurs n’y participe en tout cas, cela voudrait dire que les Redskins jouent le Superbowl !

Comment se qualifier pour les playoffs

Malgré leur sixième victoire consécutive, les Redskins sont encore loin d’avoir assuré leur qualification en playoffs. Voilà les scénarios qui qualifieraient Washington :

1) Le scénario le plus évident, celui qu’on espère tous ; il s’agit bien évidemment d’une victoire contre les rivaux de Dallas. Si les Redskins battent les Cowboys, peu importe les autres résultats ils remporteront la NFC-East et prolongeront leur saison en janvier.

2) L’autre scénario qui qualifierait les Redskins malgré une défaite contre les Cowboys est le suivant. Il faudra des défaites des Bears et des Vikings. Chicago affronte Detroit qui réaliste une bien médiocre saison, tandis que la franchise du Minnesota devra se frotter aux Packers de Green Bay, en bonne forme récemment. Ces deux défaites conjuguées offrirait la sixième et dernière place qualificative via une wildcard.

Voilà, si vous voulez plus de précisions, n’hésitez pas à réagir dans les commentaires !

 

Redskins 27 Eagles 20

WEEK 16

medium (17)medium (13)

WASHINGTON REDSKINS 2720 PHILADELPHIA EAGLES

Sixième victoire consécutive ! Philadelphie a subit la loi des Redskins. Tout n’était pas parfait dans ce match, loin de là mais l’essentiel est acquis. Tout se jouera contre les Cowboys. 

tempND__8243--nfl_mezz_1280_1024

Le match n’avait pas idéalement démarré pour les Redskins, la défense étant totalement absente et laissant des boulevards permettant aux Eagles de rapidement mener 7-0, Maclin réceptionnant une passe de 27 yards de Foles dans la endzone. La suite est meilleure, Ryan Kerrigan provoquant notamment un fumble recouvert par Richard Crawford. Les turnovers auront cette année une des force de la défense de Washington. Les Redskins reviennent donc à un point grâce à deux field goal de l’inévitable Kai Forbath, qui d’ailleurs battu le record du meilleur début en NFL pour un kicker avec une fiche toujours parfaite de 17/17.

Dans le deuxième quart-temps, les Redskins passent devant grâce à un très beau travail de Josh Morgan qui trouve la endzone après réception. Juste avant la pause les Eagles marquent trois nouveaux points et le match reste donc plus que jamais serré avec un score de 13-10 en faveur de la franchise de la capitale.

tempA70G1486--nfl_mezz_1280_1024

Le troisième quart-temps est celui où les Redskins vont faire la différence, prenant clairement le dessus sur leurs adversaires. Alfred Morris (22 courses, 91 yards) inscrit très tôt un touchdown de 10 yards à la course pour faire passer le score à 20-10. Les Eagles répliquent avec un field goal mais les Redskins creusent l’écart grâce à Robert Griffin III (16/24, 198 yards, 2TD, 1INT) qui réalise la passe parfaite pour Santana Moss. 27-13. La fin de match aura pu être plus sereine si les Redskins avaient mieux contrôlé le ballon défendu. RGIII se fait d’abord intercepter puis Lewis inscrit un touchdown lors de son unique course du match pour les Eagles. Ces Eagles qui vont avoir une dernière opportunité dans la redzone, mais Foles (diminué par une blessure à la main) ne parvient pas à se connecter avec Maclin, qui glisse dans la endzone alors qu’il était complètement libre.

Malgré ce dernier moment de stress, les Redskins l’emportent donc 27-20 et restent en course pour les playoffs. On notera que Chris Cooley a réalisé sa première (et dernière ?) réception de l’année avec les Redskins.

avant match : @ Philadelphia Egales

Avant match

Washington Redskins @ Philadelphia Eagles

Encore deux victoires et ce sera les playoffs. Deux matchs de division pour finir,  deux fois plus de pression. Je sens que nos coeurs vont souffrir ces prochains jours. Premier au menu : les Eagles de Philadelphie. Si ils ne jouent plus rien cette saison, ça restera néanmoins un match de division avec un engagement maximal, il n’y aura pas de cadeaux.

Kurt+Coleman+Philadelphia+Eagles+v+Washington+ut7aNg1wcxyl

Ce qui fait espérer

La dynamique, encore et toujours. Avec cinq victoires consécutives, les Redskins sont réellement dans une excellente spirale, et rien ne semble pouvoir les arrêter. Il faudra compter sur cette force mentale pour battre les Eagles.

La première confrontation directe. D’accord, c’est mal de dire ça, car chaque match est différent. Mais l’attaque des Eagles n’avait vraiment pas pesé lourd, et Foles pourrait avoir du mal à suivre le rythme de Robert Griffin III.

En parlant de RGIII, il sera sans doute de retour pour ce match. Et même si Kirk Cousins a été excellent contre les Browns, je préfère voir RGIII mener le sprint final pour les  playoffs.

Alfred Morris devrait et devra aider l’attaque. Dans les temps du record de yards sur une saison (détenu par Clinton Portis) il sera face à la vingtième défense contre la course. Une bonne occasion donc pour continuer de nous impressionner.

Ce qu’il faut craindre

Il s’agit d’un match de division, et même si la rivalité n’est pas aussi forte que contre Dallas, cela reste une forte rivalité et ces matchs sont toujours spéciaux. Attention alors à ne pas prendre ce match à la légère.

Notre ligne offensive contre leur ligne défensive. C’est dans ce domaine qu’ils pourraient prendre le dessus et faire tourner le match à leur avantage. Depuis quelques matchs ils sont performants dans le pass rush notamment. Et du côté des Redskins, les blessures et suspensions sont très handicapantes. Tyler Polumbus n’est pas sûr de pouvoir jouer, son remplaçant Jordan Black vient d’être suspendu. Trent Williams et Will Montgommery, qui sont sans doute les deux meilleurs joueurs de cette ligne joueront diminuer. Cela fait beaucoup. RGIII devra prendre des décisions rapides.

Le retour de Leasean McCoy. La plus grosse menace offensive de cette équipe, c’est lui, et il devrait être de retour contre Washington. Aux Redskins de montrer que leur défense contre la course est efficace, il sont 6ème de la ligue dans ce domaine.

Point blessures

Redskins : Tyler Polumbus (tête) et Stephen Bowen (biceps) sont incertains pour la rencontre. Robert Griffin III (genou), Trent Williams (cuisse), London Fletcher (cheville), Will Montgommery (genou), Lorenzo Alexander (épaule), Pierre Garçon (pied), Rob Jackson (nouveau papa) et Ryan Kerrigan (cheville) devraient tous pouvoir jouer malgré leurs pépins respectifs.

Eagles : Stanley Havili (claquage cuisse) est forfait et Chros Polk (orteil) ne devrait pas pouvoir tenir sa place non plus. Les autres blessés (icompris McCoy et Avant) devraient tous pouvoir jouer.

Black défendu par ses coéquipiers

Plusieurs joueurs de Washington ont défendu Jordan Black, qui aurait selon eux été injustement accusé de dopage. Joshua LeRibeus et Chris Chester se sont par exemple exprimés sur twitter.

Ne croyez rien à propos de ce que vous avez entendu sur Jordan Black. Je sais pour sûr qu’il n’est pas le dopé qu’on l’accuse d’être.

La suspension de Jordan Black est une fausse tentative de la NFL pour prétendre se soucier de la sécurité des joueurs. Il s’est fait avoir sur de la paperasse. 

Leur assurance pose le doute. Mais j’imagine qu’on ne saura jamais vraiment.