Chargers 24 Redskins 30

WEEK 9

SAN DIEGO CHARGERS 24 30 WASHINGTON REDSKINS

SDWAS (1)

 

 

 

USATSI_7529937

 

Les fullbacks sont encore des joueurs importants de la ligue, et c’est Darrel Young (5 courses, 12 yards, 3TDs) qui l’a prouvé hier ! Cet ancien linebacker universitaire a fait parlé sa puissance pour pénétrer trois fois dans la endzone. La dernière fois pour donner la victoire à son équipe pendant la prolongation.

Car oui ce match est allé jusqu’au bout du suspense, n’étant pas loin d’avoir raison de mon pauvre petit coeur.

Le début a été difficile, le premier drive des Redskins avance bien (plus de 90 yards depuis la ligne des 1 yard) et n’est stoppé qu’a quelques yards de l’en-but de San Diego, laissant un field goal de 25 yards a priori facile pour Kai Forbath. Mais celui-ci est contré. Sur leur possession suivante, les Redskins commencent à nouveau à un yard de leur propre endzone, et cette fois ci ils ne s’en sortent pas, la passe de Robert Griffin III (23/32, 291 yards, 1INT) est contré et retombe dans les bras d’un joueur californien. Les Redskins sont menés 7-0. Ils vont alors passer la seconde, EJ Biggers intercepte Rivers, et Alfred Morris (25 courses, 121 yards, 1TD) égalise à 7 partout. Pourtant ce sont bien les Chargers qui sont devant à l pause, grâce à un touchdown d’Eddie Royal.

Darrel Young entre alors en piste en seconde mi-temps, faisant dans un premier temps repasser les Redskins devant grâce à deux touchdowns au sol. Les Redskins mènent même 24-14 grâce à un fieldgoal de Forbath. Mais les Chargers vont revenir. Allen réceptionne un touchdown. Puis San Diego récupère la balle avec assez de temps pour tuer le match. Mais grâce à une défense héroïque, les Californiens sont stoppés trois fois à moins d’un yard de l’en-but. Les Chargers se contentent donc d’un field goal pour égaliser à 24-24.

Les Redskins sont ensuite les premiers en possession du ballon en prolongation. Ils mène un drive excellent conclu par le héros de la soirée, Young. Les Redskins l’emportent à l’arrachée et restent un peu en vie dans cette saison.

Pierre Garçon signe également un match référence, avec 172 yards réceptionnés. J’avais dit en avant-match qu’on attendait enfin LE gros match de sa part, le voilà.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s