DESTIN BOURGOGNE ET OR (3) – Eddie LeBaron

Destin Bourgogne et Or

3 : Eddie LeBaron, le plus petit Général

Le 1er avril dernier, Eddie LeBaron nous quittait à l’âge de 85 ans. Si il n’est pas le plus célèbre des quarterbacks passés par la franchise, il est par contre un joueur atypique et malgré tout un titulaire solide pendant plusieurs saisons. Difficile de se faire un nom quand on succède au légendaire Sammy Baugh et quand on précède l’excellent Sonny Jurgensen. Pour ce troisième volet de la saga, nous allons donc revenir sur sa carrière.

Edward Wayne LeBaron, deuxième du nom, naît le 7 janvier 1930 à San Rafael, en Californie. A l’échelon universitaire il joue pour le College of the Pacific à Stockton* où il entre en tant que freshman dès 16 ans. Il joue chaque snap. Quarterback en attaque, safety en défense et punter en équipe spéciale. Tiens, ça ne vous rappelle pas un certain Sammy Baugh ? En 1949, lors de la dernière de ses quatre années à la fac, il fait partie de la sélection All American.

Les Redskins le sélectionnent avec le 123ème choix de la draft 1950, mais il part aussitôt accomplir son service militaire dans la guerre de Corée, d’où il revient décoré de la médaille de bronze pour ses actions héroïques. Ce côté courageux se retrouvera dans son jeu, en effet il n’a jamais peur du contact avec les poids lourds de la ligue.

Eddie LeBaron (#14) attend son tour dans la boue

Eddie LeBaron (#14, à gauche) attend son tour dans la boue

Il revient à Washington et réalise sa première saison en 1952, en tant que quarterback et punter. Il a la lourde tâche de remplacer Sammy Baugh, titulaire indiscutable depuis la fin des années 1930 et véritable star de la ligue. Pour porter cette responsabilité, un petit bonhomme d’un mètre soixante dix (5’7″) pour un poids qui tournait autour de 75 kgs. Un véritable poids plume, quand on sait qu’aujourd’hui Russell Wilson, avec dix centimètres de plus, est considéré comme un petit quarterback. LeBaron a d’ailleurs parfois dû mentir sur sa taille, et certains avaient bien du mal à le croire quand il affirmait être quarterback en NFL. Pourtant, LeBaron est loin d’être ridicule, très mobile, il sait éviter les monstres de muscles qui se ruent sur lui, et ses passes sont souvent précises. Assez en tout cas pour garder sa place de titulaire l’année suivante.

En 1954 il décide de suivre son coach universitaire en CFL, accompagné également par Gene Brito. Deux grosses pertes pour les Redskins, mais après une saison avec les Stampeders de Calgary, ils reviennent au bercail en 1955.

LeBaron cesse d’être punter en 1956, mais reste titulaire au poste de quarterback jusqu’en 1959. En tout il aura lancé pour plus de 8000 yards et 59 touchdowns sous l’uniforme bourgogne et or. Il est notamment réputé pour maîtriser à merveille l’arme de la play-action (feinte de course, puis passe). Malheureusement pour lui il s’agit d’une très mauvaise période sportive pour les Redskins qui jamais n’obtiendront de fiche positive avec lui.

Eddie LeBaron

Eddie LeBaron

En 1960 il rejoint les Cowboys avec qui il termine sa carrière en 1963, après quatre nouvelles saisons en tant que titulaire.

Si son jeu comportait beaucoup de déchets (88 interceptions avec les Redskins, dans une période où tout de même les ratios TD/INTs étaient bien moins avantageux que pour les QBs d’aujourd’hui) il a tout de même montré qu’on pouvait s’imposer en NFL en dehors des standards. Il parait cependant difficile d’imaginer tel miracle se reproduire dans la ligue moderne, tant la dimension physique a pris de l’ampleur en quelques décennies.

Toujours est il que celui qu’on a surnommé « le plus petit Général », autant pour sa taille que pour son passé de militaire, reste un joueur important de la franchise, en témoignent ses quatre sélections au pro Bowl (dont trois avec les Redskins : 1955, 57 et 58) et sa sélection parmi les 80 greatest Redskins.

*
tumblr_n65gsi7rNs1rrg2eao5_250

Publicités

2 commentaires

  1. Super article,
    Merci pour ces archives qui nous permettent de découvrir l’histoire de cette belle franchise.

    Vivement le #4

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s