Mois: juin 2015

La saison 2015 en avant-première

Vous n’en pouvez plus d’attendre septembre ? Vous voulez savoir comment va se passer la saison 2015 ? Ne vous inquiétez pas ! Après des mois de travail sur ma machine à voyager dans le temps, je l’ai enfin terminé. J’ai donc pu aller dans le futur. J’en reviens, et je peux donc vous raconter comme se passera la saison 2015.

Week 1 – vs Miami Dolphins

Dans ce premier match, on part toujours un peu dans l’inconnu. Une chose est probable la ligne défensive de Miami va mettre la pression. Et ça ne manque pas ! Ndamukong Suh est fidèle a lui même, cumule 4 sacks sur Robert Griffin III ce jour là, dans un match essentiellement défensif. A chaque fois qu’il arrive sur la malheureux QB des Redskins, il vise les genoux, mais comme un miracle, ce dernier se relève à chaque fois, indemne. Finalement, à quelques secondes de la fin, alors que Washington est mené 14-10 à quelques secondes de la fin, RGIII a une dernière chance, à seulement 17 yards de son propre en-but. Suh transperce la ligne offensive des Redskins, il est sur le point de sacker RGIII, mais ce dernier parvient miraculeusement à l’éviter. Jackson et Garçon sont alors complètement démarqués, mais RGIII préfère courir, après deux raffuts, un spin move et deux hurdles, RGIII réalise un salto pour rentrer dans la endzone, retombant sur ses jambes, toujours indemne. Victoire 17-14 pour les Redskins après cette course de 83 yards. En revenant sur la sideline, RGIII est félicité par Jay Gruden d’une petite tape sur l’épaule, le constat est sans appel, rupture les ligaments croisés des genoux droit et gauche, saison terminée.

(1-0)

Heureusement que j'ai une troisième jambe, hein chérie ?

Heureusement que j’ai une troisième jambe, hein chérie ?

Week 2 – vs Los Angeles Rams

Oui, les Rams ont déménagé en urgence à Los Angeles. Mais c’est bien à Washington que se joue ce match que doit débuter Kirk Cousins. Sa première mi-temps est incroyable, avec 4 TDs et 325 yards à la passe. C’est sûr, Kirk Cousins est le franchise quarterback des Redskins. Les locaux mènes 35-7 à la mi-temps. Une correction.

En deuxième période, Kirk Cousins lance 5 interceptions, dont deux pick six. Les Redskins s’inclinent finalement 45-35. C’est sûr, Kirk Cousins a été largement sur-estimé. Les Redskins pourront ils l’échanger pour un septième tour ?

Toutefois, Cousins rassure tout le monde en rappelant que chaque erreur est une leçon et que ça ne se reproduira plus.

(1-1)

Week 3 – at New York Giants

Premier match de division à New York dans le New Jersey contre les Giants. Jason Pierre-Paul annonce une victoire facile. Brandon Scherff humilie JPP. Alfred Morris court pour 213 yards et 3 TDs. Cousins complète plus de 50% de ses passes. Bref, soirée parfaite pour les Redskins qui s’imposent 31-13.

A noter que les Giants n’ont pas de cheerleaders.

(2-1)

Week 4 – vs Philadelphia Ducks

L’équipe de Philly et son coach sous acide sont l’attraction de la saison. Chip Kelly et son entreprise de révolution du football sont sur les rails, en tout cas il a réussi à changer le nom de la franchise. C’est déjà ça. Sur le terrain, Tim Tebow est le nouveau QB titulaire. Maintenu par Kelly qui voit en lui une « nouvelle arme pour révolutionner le football » et ce malgré un taux de complétion qui dépasse à peine les 30% et ses 12 interceptions en 3 matchs. Le début de de partie lui donne raison. Dans un éclair de génie divin, Tebow lance sur la tête de Darren Sproles et la balle, avec un précision chirurgicale, rebondit jusqu’aux mains de Nelson Agholor qui traînait par là et qui s’en va inscrire un touchdown. Mais Tebow va ensuite connaitre un léger coup de mou de trois quart temps et demi où il se fait intercepter cinq fois par le génial DeAngello Hall, sans doute posséder par le diable.

Les Redskins l’emportent 24-10.

(3-1)

A quoi peut bien servir ce truc en cuir ?

A quoi peut bien servir ce truc en cuir ?

Week 5 – at Atlanta Falcons

Kirk Cousins lance encore 4 interceptions dans le quatrième quart-temps. Mais très confiant, il annonce en conférence d’après match qu’il apprend chaque semaine de ses erreurs et qu’il sera encore plus fort la prochaine fois.

En attendant Chris Chester, signé par les Falcons réalise la prestation de sa vie en muselant Terrance Knighton pendant tout le match, qui est perdu 31-13.

(3-2)

Week 6 – at New York Jets

Kirk Cousins et Geno Smith sont les deux quarterbacks en action lors de ce match qui permet aux defensive backs de parfaire leurs statistiques. Finalement c’est Cousins qui surpasse Smith, 6 interceptions à 5, dans un match qui restera dans le livre des records.

Cousins assure que toutefois qu’il n’a pas d’inquiétude pour le futur, et qu’il travaille dur pour gommer ses interceptions.

Le match lui, est perdu 35-21.

(3-3)

Week 7 – vs Tampa Buccaneers

Alors que les Redskins mènent 17-13 à quelques secondes de la fin, Jameis Winston a une dernière opportunité de faire gagner son équipe. Sur une course 20 yards, il semble être stoppé à quelques centimètres de la endzone, mais les arbitres valident le touchdown. Les Buccs l’emportent 20-17. Jay Gruden crie au vol. Jameis Winston assure être innocent.

(3-4)

Winston a beaucoup travaillé sur le contrôle de lui même

Winston a beaucoup travaillé sur le contrôle de lui même

Week 8 – BYE

Kirk Cousins ne lance aucune interception, le travail paye.

Week 9 – at New England Patriots

Après une première mi-temps encore complètement manquée et trois interceptions lancées, Kirk Cousins est placé sur le banc, et Colt McCoy prend sa place. Cousins est abasourdi, et ne comprend pas, assurant avoir le niveau requis et que ses erreurs sont sur le point d’être corrigées.

McCoy reprend une équipe menée 24-3 à la pause, et arrache la prolongation, 31-31. Il offre ensuite la victoire sur une course de 5 yards face à des Patriots qui étaient invaincus.

Et si McCoy était le futur de la franchise ?

(4-4)

Week 10 – vs New Orleans Saints

Transparent jusque là, Josh Morgan se réveille et score 3 touchdowns pour les Saints. Pourquoi Joshua, pourquoi ? Les Saints s’imposent 34 – 20.

(4-5)

Week 11 – at Carolina Panthers

Colt McCoy réalise un début de match correct mais il est ensuite victime de nouvelles commotions. Kirk Cousins doit à nouveau entrer en jeu, qui limite la casse et profite surtout d’un excellent Alfred Morris qui fait le boulot. Les deux équipes sont à égalité quand Graham Gano tente le field goal de la victoire, de 65 yards ce qui serait un record en NFL. Le cuir projeté par l’ancien de Washington touche le montant droit, puis heurte la barre transversale, avant de finalement retombé du bon côté pour valider les 3 points. Coup de massue pour les Redskins qui se retrouvent en grosse difficulté dans la course aux playoffs. Les Cowboys mènent la division avecun bilan de 6-4 à ce moment.

(4-6)

Week 12 – vs New York Giants

Gruden et McCloughan prennent alors la décision que tout un peuple attend. Ils font revenir Rex Grossman et envoient Kirk Cousins à Philly contre un premier tour de draft. Chip Kelly étant persuadé que Cousins peut être « une arme pour révolutionner la NFL » après avoir finalement abandonner l’option Tim Tebow.

Grossman fait donc son retour face aux rivaux de New York du New Jersey. Première action, sur ses 20 yards. Pierre Garçon est seul sur une curl route, mais l’œil aiguisé du beau Rex Grossman voit tout de suite Desean Jackson sur une deep post en triple coverage. Au milieu des trois adversaires, DJax n’a aucun mal à se saisir de la balle chirurgicale de son quarterback et s’en va scorer. La machine est lancée. Rex Grossman lance finalement 18 balles dans ce match (9/18, 320 yards, 35 yards par passe), pour 6 TDs, 5 interceptions, et 4 ballons honteusement relâchés par ses receveurs. Les Redskins l’emportent 49-9.

A noter que les Giants n’ont toujours pas de cheerleaders.

(5-6)

Deal with Rexy

Deal with Rexy

Week 13 – vs Dallas Cowboys

Il faut attendre la 13e semaine pour affronter les Cowboys une première fois. Les leaders de la division sont sûrs d’eux. Tellement confiants que Weeden est propulsé titulaire sur décision de Jerry Jones pour préserver un Romo fragile en vue des playoffs. Mauvaise idée, Weeden ne manque pas simplement d’une âme, mais également de talent. Résultat, les Cowboys s’inclinent 20-10.

(6-6)

Week 14 – at Chicago Bears

Rechute pour les Redskins. Grossman est pris d’émotion et de nostalgie à l’idée de jouer à Chicago. De leur côté, les Bears, qui doivent tout à Grossman pour leur parcours en 2006 jusqu’au superbowl sont ingrats et ne lui font aucun cadeau. La franchise de l’Illinois s’impose 27-14.

(6-7)

Week 15 – vs Buffalo Bills

Malgré les les 232 yards cumulés de LeSean McCoy (dont 183 dans la largeur), les Redskins s’en sortent et accrochent un victoire 34-24 qui leur permet de croire toujours aux playoffs. Avec un bilan équilibré de 7-7, ils n’ont plus qu’une victoire de retard sur les Cowboys.

(7-7)

Week 16 – at Philadelphia Ducks

Après l’échec Kirk Cousins en position de quarterback, Chip Kelly tente Brandon Boykin qui se plaignait de toujours être le nickelback. Belle promotion donc. Malheureusement pour Chip Kelly, malgré tous ses efforts, Boykin ne complète que 6 passes dans le matchs. Difficile de tenir la comparaison face au grand Rex Grossman qui en complète le double, si on compte les interceptions. Score finale : 6-3 pour les Redskins qui s’offre une finale en Week 17.

(8-7)

Chip Kely pense désormais se consacrer au baseball

Chip Kelly pense désormais se consacrer au baseball

Week 17 – at Dallas Cowboys

Une victoire et les Redskins reviennent à hauteur des Cowboys et remportent la NFC East grâce à leurs victoires en division.

Sexy Rexy Grossman en est conscient et sort alors le grand jeu, il lance pour 7 touchdowns (en comptant 3 picks six), dont une Hail Mary pour DeAngelo Hall (Gruden avait décidé de faire jouer Hall en receveur car Grossman le trouvait toujours plus facilement que ses receveurs à l’entrainement – génie) dans les ultimes secondes qui offre une victoire 45-42. Certains spectateurs diront même avoir vu la vierge Marie en apparition derrière Rex Grossman après cette action légendaire.

Une chose est certaine, le génie a encore frappé. En tribune les jeunes femmes hurlent et lancent leurs culottes humides et leurs soutien-gorge sur le terrain à la gloire du plus beau et du meilleur quarterback de l’Histoire de la NFL. C’est un envahissement de terrain et même les supporters texans ne peuvent que porter en triomphe ce joueur hors du commun. Les larmes de Tony Romo ne peuvent atténuer l’embrasement qui consume l’AT&T Stadium.

A Washington un buste en or massif est érigé à la gloire du quarterback, et la rivière Potomac est renommée The Sexy Rexy River.

(9-7)

Rex Grossman toujours proche de ses fans

Rex Grossman toujours proche de ses fans

Playoffs WildCard Round – vs Seahawks

Miracle de la médecine, le staff médicale a réussi à greffer de nouvelles jambes à RGIII et Gruden annonce qu’il est apte pour ce premier match des playoffs. Grossman, épuisé par toutes les femmes qu’il a à satisfaire, préfère laisser le jeune querterback reprendre l’équipe en main et décide de (re)prendre sa retraite à l’apogée de sa carrière.

On sent tout de suite RGIII mal à l’aise mais il garde l’équipe à flot pendant tout le match grâce à un mental d’acier. Les Redskins ne sont menés que 14-13 quand, dans les dernières secondes, il reçoit le snap de la dernière chance, à 45 yards de la endzone adverse. Il s’apprête à tenter une Hail Mary mais un pass rusher arrive sur lui avant et lui arrache une jambe. Il parvient tout de même à s’extirper, et à cloche-pied, sur une jambe, il file vers la endzone, il esquive tout le monde et personne ne peut le suivre, il s’apprête à franchir la ligne d’en-but quand l’arbitre siffle et signale que Griffin est sorti du terrain, alors qu’il ne semble même pas avoir quitté l’axe central du terrain. Mais tout sourire, Richard Sherman était allé récupérer la jambe arraché de RGIII et l’a lancé hors des limites du terrain. Et la règle est claire, si un des pieds du porteur du ballon sort des limites du terrain, alors l’action est stoppée.

Comme d’habitude les Redskins perdent face aux Seahawks en playoffs.

Sherman serait même allé jusqu'a dévorer la jambe de RGIII

Sherman serait même allé jusqu’a dévorer la jambe de RGIII

Publicités