Week 2 : Rams @ Redskins

Week 2

Saint Louis Rams 1024 Washington Redskins

Deuxième match, deuxième à domicile, un nouvel échec aurait été embarrassant, heureusement notre équipe a livré une grosse prestation collective. Tous les secteurs du jeu ont été performants, en tout cas pendant trois quart temps sur quatre. En effet il y a eu un inquiétant passage à vide dans le troisième quart temps, mais l’équipe s’est ensuite repris pour terminer le travail.

Gladiator-quotes-2

Les Rams découvrent FedEx Field

Le match a commencé avec un échange de punts, puis sur leur deuxième drive, les Redskins ont fait la différence. Grâce à un jeu au sol ultra performant bien aidé par une ligne offensive surprenante en ce début de saison, après une pré-saison très compliquée. Alfred Morris (18 courses pour 59 yards) sort d’abord une grosse course de 35 yards, puis c’est Matt Jones (19 courses pour 123 yards et 2TDs) qui conclut le travail sur une course de 39 yards jusqu’à la endzone des Rams.

Jay Gruden motive ses troupes avant le match.

Jay Gruden motive ses troupes avant le match

Les Rams ne peuvent réagir, complètement étouffés par la défense des Redskins. Le front-7 a livré une nouvelle grosse prestation mais même la secondary a répondu présent, et ce malgré les absences de Chris Culliver et Duke Ihenacho. Bashaud Breeland a fait un retour propre, et Trenton Robinson a tenu son rôle. Les Rams enchaînent les punts. Les Redskins ajoutent trois points suite à un autre drive solide. Le nouveau kicker Dustin Hopkins ne tremble pas à 46 yards. Il aura également montré sa grosse jambe sur les kickoffs, ce qui nous a bien soulagé et ce qui a coûté sa place à Kai Forbath.

Après un nouveau drive appuyé par de grosses courses, Kirk Cousins (23/27, 203 yards, 1TD) conclut avec une passe de 4 yards pour Pierre Garçon (6 réceptions, 23 yards, 1TD) dans la endzone. Les Redskins rentrent au vestiaire avec un avantage de 17 à 0.

Matt Jones fait le show

Matt Jones fait le show

Au retour des vestiaires, on craint la nouvelle déconvenue. L’attaque n’avance plus, ou quand elle le fait Matt Jones relâche la balle. Les Rams n’en demandaient pas tant. Après avoir déjà inscrit un field goal, Foles trouve Britt sur une play action. 17-10, on tremble.

Mais la défense va rapidement reprendre le dessus sur l’attaque adverse, ne laissant plus rien passer. L’attaque retrouve un peu d’allant dans les dernières minutes. Cousins trouve Chris Thomspon puis Jordan Reed (6 éceptions, 82 yards) pour des third down décisifs. Jones ponctue sa grosse soirée par un nouveau touchdown, derrière un Shawn Lauvao métamorphosé qui lui ouvre l’ultime brèche.

Le public apprécie le spectacle

Le public apprécie le spectacle

Une belle performance collective. Kirk Cousins n’était pas loin de lancer une interception, mais il a autrement été très propre. Les coureurs ont été au rendez-vous, avec un Jones en feu. La ligne continue de surprendre. Après avoir maîtrisé Suh, elle n’a concédé que deux sacks face aux Rams, deux sacks surtout dus à une bonne couverture des receveurs. La défense a été excellente, ne concédant un touchdown que sur l’unique grosse action des Rams, suite à un turnover de notre attaque. Joe Barry me surprend, lui qui avait la pire défense à Detroit, il a désormais la meilleure après deux semaines à Washington. Certes nous n’avons pas affronté des grosses attaques encore, mais ce sont des débuts très encourageants.

La OL maîtrise l’impressionnante DL des Rams

La OL maîtrise l’impressionnante DL des Rams

On regrettera donc simplement ce passage à vide en troisième quart-temps. Encore une fois trop de pénalités en deuxième période également.

Prochain match dès jeudi face aux Giants. Premier match de division, il va falloir une nouvelle prestation de haut niveau.

Publicités

2 commentaires

  1. J’ai été très impressionné par les deux drives très longs , la défense des rams était incapable de redonner le ballon à son équipe. Quand on domine sur les lignes et que l’on contrôle le chrono on se met en position de gagner. Ce match confirme les progressions entrevues contre les dolphins. Si Cousins passe l’épreuve du TNF et fait oublier sa contre performance contre les G-men en prime time de l’année dernière cela amènera un peu plus de sérénité .
    HTTH

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s