Free agency

Chester et Porter libérés

Du mouvement dans le roster !

Si on pouvait imaginer ces deux joueurs en danger, on ne s’attendait pas forcément à les voir remerciés si tôt. Le guard Chris Chester et le cornerback Tracy Porter ont ainsi été libérés par la franchise.

Âgé de 32 ans et arrivé à Washington en 2011, Chester n’avait manqué aucun des 64 matchs des Redskins, il a même toujours été titulaire. Mais sa dernière saison a été très moyenne, pour ne pas dire mauvaise, et on sentait son heure arriver. De plus, l’arrivée de Bill Callahan en nouveau coach de la ligne offensive devait forcément amener du changement. Son départ signifie probablement que Spencer Long va débuter en RG. Mais d’autres options sont possible. Faire jouer Brandon Scherff en guard et Tom Compton ou Morgan Moses en RT. Il y a également une rumeur de décaler Moses en guard.

Chris Chester peut déposer les armes

Chris Chester peut déposer les armes

Tracy Porter, 28 ans, était quant à lui arrivé l’année dernière mais les blessures à répétitions l’ont empêché de s’exprimer pleinement. Avec les recrues à ce poste durant l’intersaison et son salaire trop imposant pour en faire un cornerback #5, son départ n’est finalement pas une grosse surprise.

On surveillera désormais un éventuel mouvement dans le sens inverse, étant donné que de la place a été faite dans la masse salariale.

Publicités

Dashon Goldson arrive à Washington

Nouvelle recrue défensive pour les Redskins, avec l’arrivée du free safety Dashon Goldson. Il s’agissait d’un réel besoin, Jeron Johnson semblant plutôt destiné à jouer strong safety, finalement ces deux là pourraient faire la paire. Encore faut il que Goldson retrouve son niveau. Si il avait été très performant lors de ses années à San Francisco, il est complètement passé au travers de ses deux années à Tampa Bay. Cette arrivée se fait sous forme de trade, les deux franchises échangeront des tours de draft tardifs en 2016. Pour être précis, Tampa Bay récupère notre sixième tour de draft et nous leur septième. Autrement le coût est quasi nul à ce niveau là.

Dans mes bras Washington !

Dans mes bras Washington !

Pour ce qui est du salaire, Goldson doit toucher 8 millions en 2015. Les Buccaneers ont dû lui en payer 4 sous forme de bonus, ce qui en laisse autant aux Redskins. Cela reste un gros salaire vu ses dernières performances, mais moins important que ça aurait pu l’être.

Cela signifie également qu’il y a peu de chances de revoir Brandon Meriweather, ce qui n’est pas forcément une mauvaise nouvelle. Même si malheureusement Goldson a également eu des suspensions pour des hits jugés illicites par la ligue.

Il faut rappeler que c’est Scot McCloughan qui l’avait drafté en 2007, au quatrième tour, quand il opérait encore pour les 49ers. Son physique n’est pas sans rappeler un certain Sean Taylor, et comme de nombreux joueurs à cette position il s’en sert d’exemple.

Voici ce qu’il a déclaré sur les réseaux sociaux :

« A ma nouvelle équipe, les Washington Redskins. Je veux que vous sachiez à quel point ma famille et moi sommes heureux de faire partie de cette solide organisation. J’ai été un fan de l’équipe pendant un moment. Un de mes joueurs favoris (Sean Taylor) a donné le ton à cette position pendant des années ici. Je ne suis pas Sean mais je serais heureux de fouler le même terrain que lui. Aux fans, ce sera une aventure fun et excitante. Notre objectif en tant qu’équipe sera simplement de botter des fesses et gagner des matchs. Pour ceux qui en savent peu sur moi, sachez que j’adore pratiquer ce sport. Il est certain que j’amènerai du caractère à cette défense. Avec l’expérience et le savoir que j’ai accumulé, je ferai tout pour rendre meilleurs ceux qui m’entourent. Mon objectif pour nous sera de se mettre sur la même longueur d’onde en tant qu’équipe et plus spécialement en tant que défense, car c’est là que tout commence. Cela étant dit, HTTR. »

Si cette recrue de 30 ans n’est évidemment pas une solution pour le long terme, il s’agit toutefois d’un réponse à un besoin urgent de joueur à ce poste. Un vrai pari, on saura à la fin de la saison si c’était un bon choix ou non, mais les risques restent relativement limités.

On peut déjà imaginer à 11 de départ se dégager en défense, avant que peut être la draft renforce cela.

                                  Goldson – Johnson

Breeland (Hall)                                          Culliver

                                   Riley – Robinson

Murphy                                                       Kerrigan

                         Paea – Knighton – Hatcher (Jean-François)

Le Triumvirat, Acte 2.

Colt McCoy vient de signer un nouveau contrat d’un an, voilà donc la franchise avec le même trio de quarterbacks qu’en 2014. Chacun n’a qu’un an de contrat à l’heure actuelle, chacun joue donc gros, spécialement Robert Griffin III si il veut prouver qu’il peut faire carrière en NFL, c’est cette année ou jamais.

L’année dernière, entre blessures et contre-performances, les trois lanceurs se sont partagés le temps de jeu presque équitablement. Voici leurs statistiques :

Robert Griffin III : 147/214 (68.7%), 4 TDs – 6 INTs, 33 sacks. 86.9*.

Kirk Cousins : 126/204 (61.8%), 10 TDs – 9 INTs, 8 sacks, 86.4*.

Colt McCoy : 91/128 (71.1%), 4 TDs – 3 INTs, 17 sacks, 96.4*.

* = rating NFL.com 

Que ce soit au niveau de ces statistiques ou de l’impression générale laissée, aucun n’est vraiment sorti du lot, aucun n’a prouvé qu’il pouvait porter l’attaque sur une saison entière.

On peut aussi tenter de berner les officiels en alignant les 3 en même temps mais c'est plus compliqué

On peut aussi tenter de berner les officiels en alignant les 3 en même temps mais c’est plus compliqué

A mes yeux, Kirk Cousins a le plus gros potentiel, peut réussir des passes très compliquées mais il reste très irrégulier et fragile mentalement, capable de complètement craquer dans un match, comme il l’a montré à quelques reprises. En presque autant de snaps joués que RGIII il lancé 6 TDs de plus, mais également 3 INTs de plus. De plus, Kirk Cousins n’est pas encore à l’abri d’un échange.

Robert Griffin III part favori pour la place de titulaire, mais davantage grâce à ce que la franchise a sacrifié pour lui qu’à ses performances. La grande question est de savoir si il saura un jour être performant en quarterback de poche, et j’ai de plus en plus de mal à y croire. Mais il faut être réaliste également et comprendre qu’il ne sera jamais plus le RGIII rookie d’avant blessure. Il faut donc trouver le juste milieu, bon courage Jay Gruden.

Enfin Colt McCoy est, je trouve, celui qui laissait l’impression la plus rassurante la saison dernière, comme le montrent ses statistiques, propres sans être exceptionnelles. Il dégageait une certaine sérénité (au moins comparé à ses deux collègues). Il était le seul au dessus de 70% de passes complétées. Cependant on doute qu’il ai encore une grosse marge de progression et il ne laisse pas l’impression de pouvoir débloquer des situations difficiles seul. Il parait très peu probable que Gruden en fasse un titulaire alors que Griffin et Cousins ont besoin de temps de jeu pour progresser.

On en saura plus dans un an, après cette saison et ces contrats terminés. Il est certain qu’ils ne seront plus tous les trois ensembles à Washington.

Reste également l’hypothèse (un peu farfelue ?) de drafter un quarterback, mais avec cette signature de McCoy cela semble peu probable, même si tout peut arriver. Si Winston ou Mariota venaient à tomber jusqu’à notre pick, qui sait ?

Mais pour bien évaluer ces quarterbacks, il faudrait aussi renforcer la ligne offensive. On espère que l’arrivée de Bill Callahan aidera, mais il n’a toujours pas de sang neuf à sa disposition, et on ne peut pas dire que la protection du quarterback était un point fort en 2014.

Et tout ça ne nous rendra pas Rex Grossman.

Au tour de Jeron Johnson

Comme je vous le disais, Jeron Johnson était en visite dans la capitale aujourd’hui. Et il n’est pas reparti sans contrat. Scot McCloughan lui en a fait signer un de deux ans, pour quatre millions de dollars. Pas un énorme contrat donc, ceci ressemble à une bonne affaire. Mais il faut dire que l’ancien safety des Seahawks n’a jamais réellement été titulaire à Seattle, étant surtout un joueur de special team. Mais on sait que la concurrence est grosse là bas pour ces postes. Notre nouveau strong safety pourrait donc franchir une étape à Washington, on l’espère en tout cas. A 26 ans, il a encore de beaux jours devant lui.

Jeron Johnson

Jeron Johnson

Ancien coéquipier de Sherman chez les Seahawks, il l’était également au lycée, une longue histoire ! Peu probable cependant qu’ils jouent ensemble à DC…

Culliver signe, Orakpo s’en va

La défense, toujours la défense. Scot McCloughan et Jay Gruden ont visiblement décidé de renforcer en priorité cette partie du jeu. En effet, la troisième signature de cette free agency est une troisième signature défensive. Il s’agit du cornerback Chris Culliver, en provenance de San Francisco. Il signe pour quatre ans et 32 millions, ce qui représente une grosse somme pour un joueur qui a déjà loupé une saison entière après une rupture des ligaments antérieurs et qui n’a joué vraiment qu’une saison comme titulaire. A noter aussi qu’il a beaucoup joué free safety à la fac, mais malgré le gros besoin à ce poste il parait peu probable de le déplacer après lui payer un tel salaire.

La blessure au genou est d’ailleurs loin d’être l’épreuve la plus difficile qu’il a eu à traverser puisque à la fac, après une blessure à l’épaule et une opération, il a tout simplement fini y rester. C’était en 2009, deux ans simplement avant d’être sélectionné au troisième tour de la draft par les 49ers. Durant sa carrière professionnelle, il a également été accusé d’homophobie. Espérons simplement qu’il connaisse moins de péripéties chez nous, sur et en dehors du terrain, car cela mis de côté il semble être un joueur solide.

La face cachée de Chris Culliver

La face cachée de Chris Culliver

Dans l’autre sens, Brian Orakpo a signé chez les Titans. Comme on pouvait s’y attendre, il ne reviendra donc pas dans la capitale. Le pass rusher au potentiel monstre aura passé 6 saisons à Washington, mais a été trop blessé dernièrement pour que la franchise se batte réellement pour le retenir. Il aura tout de même été un joueur marquant de ces dernières années et ce sera étrange de le voir jouer sous d’autres couleurs.

A noter également que Jeron Johnson est en visite et pourrait donc signer prochainement pour les Redskins, ou pas. Perrish Cox, l’ancien coéquipier de Culliver, ne le rejoindra pas, il rejoindra par contre Orakpo à Nashville, dans le Tennessee, où il a signé.

Terrance Knighton arrive

Deuxième signature de cette free agency, deuxième lineman défensif. Il s’agit cette fois du defensive tackle Terrance Knighton. L’ancien des Broncos et Jaguars, également surnommé Pot Roast (comprenez rôti braisé (sic)), vient renforcer un secteur qui pourrait bien être l’un des points forts de l’équipe en 2015. En effet, outre la signature de Stephen Paea, les Redskins avaient déjà signé Ricky Jean François. Autant dire que Scot McCloughan entend bien construire l’équipe à partir de là. Avec Jason Hatcher et Chris Baker toujours en ville, cela promet !

Terrance Knighton prend la pose

Terrance Knighton prend la pose

Selon certains sources cependant, le rôti braisé était un peu cuit, ou en tout cas loin de son poids de forme. Ceci expliquerait le deal plutôt prudent, et pas si élevé pour le joueur considéré comme le meilleur free agent à son poste. En effet, le joueur de 28 ans ne signe que pour une année et 4 millions. Jusqu’ici il a pratiquement toujours été titulaire, cumulant plus de 12 sacks en carrière.

Pour le reste, le cornerback Chris Culliver va être accueilli en visite. Et au rayon des départs notables, Roy Helu Jr a signé avec les Raiders et Leonard Hankerson avec les Falcons.

Stephen Paea est un Redskin

La Free Agency a officiellement ouvert ses portes hier. Si les Eagles et Saints ont fait beaucoup de bruit, les Redskins ont fait l’exploit de rester plutôt calme. L’effet Scot McCloughan ? En tout cas Dan Snyder ne doit plus tenir en place !

La franchise a quand même signé un joueur, et un bon. Il d’agit du DT Stephen Paea. Le natif d’Auckland, en Nouvelle-Zélande (voir haka ci dessous), avait été drafté au deuxième tour de la draft 2011 par les Bears. Et c’est à Chicago qu’il a passé ses quatre premières saisons en NFL. La dernière était sa plus aboutie puisqu’il a démarré tous les matchs et réussi six sacks, son meilleur total en carrière. Dans la capitale, il devrait prendre la place de NT laissée par Barry Cofield au sein de la ligne défensive.

Who needs Jonah Lomu when you have Paea ?

Who needs Jonah Lomu when you have Paea ?

Il s’agit d’un avant tout d’un joueur qui met beaucoup de pression sur le quarterback adverse, ce qui manquait ces dernières années à l’intérieur de la ligne. Paea a signé pour 4 ans et environ 20 millions de dollars.

Pour la suite on attend toujours, le staff semble plus patient cette année et veut éviter de surpayer des joueurs, ils attendent que la prmeière vague de folie soit passée. Tout cela s’active quand même, puisque la franchise reçoit la visite des cornerbacks Perrish Cox et Brandon Browner, ainsi que du defensive tackle Terrance Knighton. Stay tuned ! Comme ils disent.