alfred morris

Qui seraient les Redskins dans la série Game of Thrones ?

La célèbre série Game of Thrones revient bientôt pour une nouvelle saison. Mais qui seraient donc les joueurs des Redskins si ils étaient dans la série ? Voici la réponse.

Robert Griffin III est… Joffrey Baratheon.

RGIIIJOFF

Égocentriques, parfois insupportables, extrêmement talentueux, ces deux jeunes hommes ont beaucoup en commun. Qu’on les aiment ou pas ils s’en fichent, ce sont eux qui mènent le royaume, ou l’équipe. Une chose est sûre, ils font parler d’eux !

Kirk Cousins est… Stannis Baratheon.

kirkstannis

Pour certains, ils sont leaders légitimes, ils travaillent d’arrache pied pour récupérer un titre qui leur est dû. Cependant, ils doivent encore beaucoup à apprendre de leurs erreurs, se rendre compte de leurs faiblesses et doivent savoir garder la tête froide.

Trent Williams est… Brienne de Tarth.

trentbrienne

Ils font tout pour remplir leur rôle et assurer la protection de celui dont ils ont la garde. Ce n’est pas toujours suffisant mais une chose est sûre, ils n’ont rien à se reprocher de leur côté. Tous les deux sont parmi les meilleurs à leur poste.

Bashaud Breeland est… Arya Stark.

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Tous les deux ont déjà prouvé qu’ils pouvaient avoir de l’influence sur le cours des événements, mais tous les deux sont encore jeunes et doivent confirmer. Vu ce qu’ils ont montré, on ne doute pas qu’ils vont très vite devenir des protagonistes.

Desean Jackson est… Bronn.

deseanbronn

On peut très bien les qualifier de mercenaires, et ils peuvent être très irritants, mais une chose est certaine, ils sont très utiles et on préfère les avoir dans notre camp que dans le camp adverse.

Alfred Morris est… Tyrion Lannister.

alfredtyrion

Ils ne sont pas très grands, mais ils sont vaillants ! Ils n’ont pas peur de se mettre en danger pour protéger des intérêts plus grands. Ils ne recherchent pas la gloire mais travaillent d’abord pour leur groupe, même si ils ne sont pas appréciés à leur juste valeur. Les fans eux, les adorent.

Ryan Kerrigan est… Jon Snow.

??????????????????????????

D’abord dans l’ombre de leurs aînés (Robb / Orakpo), ils ont su s’émanciper, tracer leur propre route et remporter leurs propres victoires. Ils opèrent sur la ligne de front, au contact direct de l’ennemi et n’ont pas peur de faire le sale boulot.

DeAngelo Hall est… Jaime Lannister.

???????????????????????????

Tous les deux peuvent être un peu antipathiques aux premiers abords, mais plus on apprend à les connaitre plus on se rend compte qu’ils tiennent avant tout beaucoup à leur famille/équipe et feraient tout pour elle. On finit par s’attacher à eux malgré leurs défauts, malheureusement tous les deux ont une sévère blessure récemment qui pourraient les handicaper pour la suite.

BONUS : Rex Grossman est… Daenerys Targaryen.

SexyKhal

Oui je sais, mon très cher Rex Grossman n’est plus dans la capitale. Cependant je ne pouvais pas passer à côté de cette comparaison. Les deux sont super sexy, les deux balancent des dragons difficilement contrôlable, mais peu importe, on en redemande à chaque fois. Et évidemment, les deux vont sauver le Monde.

Publicités

3 Redskins au ProBowl

Trent Williams et Alfred Morris

Trent Williams et Alfred Morris

Ce week end sur l’île de Hawai va se dérouler le Pro Bowl, qui réunit les meilleurs joueurs de la ligue (ou en tout cas les joueurs censés être les meilleurs). Trois joueurs de Washington participeront à ce match de gala. Il s’agit d’Alfred Morris, Brian Orakpo et Trent Williams.

Cette année ce ne sont plus les deux conférences qui s’affrontent mais des équipes choisies par deux capitaines, en l’occurrence les anciennes gloires de la ligue Jerry Rice et Deion Sanders. Malgré cela les trois Redskins se retrouvent tout de même ensembles dans l’équipe de Sanders.

Meilleurs Redskins 2013 : les résultats

 

 

Voici les résultats de vos votes pour les meilleurs Redskins de 2013.

Meilleur Redskin 2013 
Alfred-Morris

 

ALFRED MORRIS

Si Robert Griffin III a eu du mal à confirmer sa saison rookie, Alfred Morris lui a continué à montrer l’étendue de son talent et s’est imposé comme l’un des meilleurs de la ligue à son poste. Il a un peu faibli sur la fin de saison et réalise une année un peu en dessous de sa précédente mais avec tout de même 1275 yards à la course, pour 7 touchdowns. Ses courses ont une moyenne de 4.6 yards (4.8 en 2012). Si il a couru 400 yards c’est surtout parce qu’il a dû laisser quelques portées à Roy Helu Junior qui revenait en forme.

C’est donc assez largement et logiquement que vous avez élu Alfred Morris meilleur Redskin de 2013, même si de mon côté j’avais donné mon vote à Trent Williams. Pierre Garçon et Jordan Reed sont les deux suivants dans vos suffrages.

Les résultats :

1. Alfred Morris (38.39%)

2. Pierre Garçon et Jordan Reed (16.67%)

3. Brian Orakpo (11.11%)

4. Trent Williams, DeAngelo Hall et Kai Forbath (5.56%)

Meilleur Redskin défensif 2013

brian-orakpo

 

BRIAN ORAKPO

Pas de grosse surprise ici non plus. Après une saison 2012 marquée par les blessures, Brian Orakpo est revenu à son meilleur niveau en 2013. Meilleur pass rusher de l’équipe, il a atteint la barre des 10 sacks pour la deuxième fois de sa carrière (11 sacks en 2009 pour son année rookie). Brian Orakpo sera l’un des principaux feuilletons de l’inter-saison pour les Redskins puisqu’il arrive à la fin de son contrat, et avec sa saison il risque d’être convoité par bon nombre d’équipes à la recherche d’edge rushers. Espérons que les Redskins trouvent un moyen de le retenir.

Les trois autres linebackers titulaires (London Fletcher, Perry Riley, Ryan Kerrigan) arrivent ensuite dans vos suffrages, reflétant le manque de talent à l’intérieur de la ligne défensive et dans la secondary.

Les résultats :

1. Brian Orakpo (37.5%)

2. Ryan Kerrigan, Perry Riley et London Fletcher (18.75%)

3. DeAngelo Hall (6.25%)

Meilleur Redskin Offensif

hi-res-159044500-alfred-morris-of-the-washington-redskins-carries-the_crop_exact

 

ALFRED MORRIS

Sans surprise, Alfred Morris double donc ses trophées.

Il devance Pierre Garçon et le rookie Jordan Reed.

Les résultats :

1. Alfred Morris (47.06%)

2. Pierre Garçon (23.53%)

3. Jordan Reed (17.65%)

4. Trent Williams et Darrel Young (5.88%)

Meilleur Redskin rookie 2013

1389733692000-Jordan-reed-redskins

 

JORDAN REED

Voici le trophée le moins disputé. Il n’aura fallu que 9 matchs pour que Jordan Reed s’impose comme le meilleur tight end de l’équipe et conquiert le coeur des fans. Puis une commotion et le jeune homme a dû finir la saison sur le côté. Dommage, mais si il revient au même niveau en 2014, il devrait à nouveau être une des cibles favorites de RGIII. En 9 matchs, Reed c’est 499 yards et 3 touchdowns. Sélectionné au 3ème tour de la draft, on peut dire qu’il s’agit d’un excellent choix à ce stade, et on espère tous qu’il confirmera.

Seul David Amerson, choix du deuxième tour, a été titulaire en 2013 et aurait donc pu lui contester ce titre. mais ses performances restent encore assez irrégulières.

Les résultats :

1. Jordan Reed (75%)

2. David Amerson (18.75%)

3. Baccari Rambo (6.25%)

Merci à tous pour vos votes ! 

Avant match : Redskins @ Packers

Avant match

Week 2

Washington Redskins @ Green Bay Packers

WAS (1)GB

 

 

 

 

nfl-week-2-preview-green-bay-packers-washington-redskins

 

Ce dimanche les Redskins se déplacent dans le redoutable Lambeau Field pour y défier les Packers de Green Bay. Ces derniers sortent d’une honorable défaite face aux 49ers, qui font partie des grands favoris pour cette saison. Une rencontre qui s’annonce difficile, et où les Redskins sont loin d’être favoris, surtout après la déconvenue de la première journée.

La dernière fois que les Redskins ont affronté les Packers, c’était l’année du sacre de ces derniers, et les Redskins l’avaient pourtant emporté, comme ils ont pris l’habitude de battre tous les futurs vainqueurs du Suberbowl ces dernières années. Cette victoire 16 à 13 en prolongations était toutefois acquise au FedEx field.

L’attaque d’Aaron Rodgers a de quoi faire peur, surtout vu le niveau de jeu affiché par notre défense aérienne lors de la défaite contre Philadelphie. Le pass rush devra donc être excellent afin de soulager le travail de la secondary qui sera, de toute façon, débordée à certains moments.

L’autre clé sera une attaque performante, et cela dès l’entame du match. On ne peut pas courir après le score tout le temps. L’attaque doit pouvoir se mettre dans un rythme. Dans cette optique Robert Griffin III et Alfred Morris vont devoir sérieusement élever leur niveau de jeu. Roy Helu n’est pas loin derrière pour prétendre à récupérer la place de titulaire, mais si on est encore loin d’en être là. Il faudra de toute façon inscrire beaucoup de points, car la défense risque d’en encaisser beaucoup également.

La météo pourrait également être un facteur à prendre en compte. Même si ce n’est pas encore l’hiver avec un Lambeau Field tout blanc, on annonce de la pluie toute la journée. A voir si ces conditions difficiles profitent plus aux Packers ou aux visiteurs.

A noter également que Kai Forbath est incertain pour ce match. Le kicker John Potter a ainsi été signé en sécurité, et d’après les rumeurs qui filtrent c’est le quatrième quarterback Pat White qui devrait être libéré pour laisser une place.

Mon pronostic : Redskins 21 Packers 34

Eagles 33 Redskins 27

WEEK 1 

PHILADELPHIA EAGLES 3327 WASHINGTON REDSKINS

PHIWAS
20121017_ter_sb4_488.0_standard_730.0

Pour la première fois depuis longtemps, les Redskins partaient comme favoris de leur match d’ouverture. La confiance était au maximum après une pré-saison parfaite, mais la franchise de la capitale est vite redescendu sur terre la nuit dernière. La première mi-temps fut catastrophique. L’attaque n’a cessé de rendre le ballon aux Eagles et la défense n’a jamais pu stopper le rythme élevé mis en place par Chip Kelly, le nouveau coach de Philadelphie.

Tout n’avait pas si mal commencer, puisque Ryan Kerrigan déviait une passe latérale de Vick sur le premier drive des Eagles. DeAngelo Hall récupérait le cuir pour inscrire le premier touchdown de la saison pour les Redskins. Il faut d’ailleurs souligner que les arbitres ont plutôt été généreux sur cette décision, la passe semblant très légèrement en avant.

Peu importe pour les Eagles, ils profitent des maladresses du duo Robert Griffin IIIAlfred Morris. Le premier lance deux interceptions et le second échappe deux fois le ballon, dont une fois il doit concéder un safety. McCoy se régale entre les défenseurs des Redskins et est déjà à plus de 100 yards à la mi-temps. Vick score lui trois fois, dont une fois par le sol. A la mi-temps, l’équipe de Pennsylvanie mène 26 à 7, et les Redskins n’ont rien montré de bon.

La seconde période ne démarre pas mieux, avec une longue course de McCoy qui se termine dans la endzone puis un fieldgoal manqué par Kai Forbath, qui sortait d’un sans faute en pré-saison. Mais RGIII et sa bande finissent par se réveiller et amorcent un comeback avec trois touchdowns inscrits. Morris pénètre une fois dans la endzone au sol et Leonard Hankerson est trouvé deux fois par RGIII. Mais le retard était trop grand et le réveil trop tard. Les Redskins s’inclinent donc 33-27 et on essayera simplement de retenir la (petite) montée en régime en fin de match. RGIII devra se montrer plus précis dans les semaines à venir, l’attaque doit arrêter de rendre la  balle si vite.

Top 3 joueurs :

+++ Ryan Kerrigan (7 tacles, 1 assist, 1 sack, 1 fumble forcé)

++ Perry Riley (8 tackles, 7 assist, 1sack)

+ Jordan Reed (5 réceptions pour 38 yards)

Flop 3 joueurs :

– – – Alfred Morris (12 courses pour 45 yards, un fumble et un safety concédé)

– – Kai Forbath (0/1)

 – Robert Griffin III (30/49, 329 yards, 2 TD, 2 INT)

3 Redskins dans le top 100 NFL

Le déballage du top 100 NFL pour 2013 vient de s’achever. C’est sans surprise qu’Adrian Peterson est arrivé en tête, plébiscité par une majorité des joueurs de la ligue qui constituent les votes pour ce classement. Côté Redskins trois joueurs apparaissent dans le classement. C’est bien mieux que l’année dernière où seul London Fletcher apparaissait dans le classement. Chacun des nommés fait partie de l’escouade offensive de l’équipe.  Trent Williams arrive 99ème position de ce classement. Les deux autres sont bien sûr les rookies Alfred Morris et Robert Griffin III. Le premier se positionne en 64ème positionne, le second quant à lui intègre le top 20, à la 15ème position. Pas mal pour une première année dans la ligue ! Cela reste bien sûr un classement très subjectif et discutable, mais il montre au moins que les Redskins ont gagné du respect au sein de la ligue en l’espace d’un an.

Bilan offensif de la saison

A la fois excellente et frustrante

La saison NFL est désormais terminée. Le trophée Lombardi n’a pas atterri à Washington DC, mais juste à côté, à Baltimore. Il est temps maintenant de dresser un bilan de la saison des Redskins. Commençons par le bilan offensif.

Robert Griffin III

Statistiques en saison régulière :

27.2 points par match (4ème de la ligue)

383.2 yards total par match (5ème de la ligue)

213.9 yards à la passe par match (20ème de la ligue)

169.3 yards à la course par match (1er de la ligue)

L’attaque est sans aucun doute le point de satisfaction majeur cette saison. Les statistiques sont là pour appuyer cela. L’attaque au sol a été particulièrement brillante. Plusieurs éléments ont contribué à cela.

Evidemment, on ne peut pas passer à côté du duo de rookies qui a mené l’attaque  en 2012. Robert Griffin III et Alfred Morris ont réalisé une saison extraordinaire. Les deux ont d’ailleurs été nominé pour le trophée de meilleur rookie offensif de l’année, et le premier l’a remporté. Autant RGIII était attendu au tournant après que la franchise ait fait d’énormes sacrifices pour l’acquérir au deuxième choix de la draft, autant Morris a été l’excellente surprise de la saison. Drafté au sixième tour (et encore, cela paraissait tôt pour beaucoup), il s’est montré en pré-saison et a aussi profité de la blessure de Roy Helu junior pour prendre une place de running back numéro un qu’il n’a jamais quitté. Et dire que certains le voyaient à la rigueur devenir un fullback… Au final Alfred Morris a battu le record de yards en une saison que détenait jusque là Clinton Portis, rien que ça. En 2012, il aura couru pour 1613 yards en 335 tentatives (4.8 yards par course) et inscrit 13 touchdowns. Il a en plus montré un très bon état d’esprit, très humble dans un sport où il n’est pas si simple de l’être. Il a bien sûr profité de la double menace constitué par son quarterback. RGIII a été ébloui la ligue de son talent. Capable de déstabiliser les défenses à la fois par la course et la passe, il a usé de ses talents à merveille, et fait preuve d’un sang froid rare pour un rookie (comme lors de son dernier drive contre les Buccaneers, alors que la radio ne marche plus). Ses statistiques, très propres, sont impressionnantes. Il a complété 258 passes sur 393 tentatives (65.6%), cumulant ainsi 3200 yards et a lancé 20 fois pour un touchdown contre seulement 5 interceptions. Si ces statistiques sont à mettre en parallèle avec un système complètement pensé pour lui, elles n’en restent pas moins impressionnantes.

700

Ce système si efficace est l’oeuvre des Shanahan, père et fils. On peut d’ailleurs considérer Kyle Shanahan comme une vraie révélation de la saison. Comme beaucoup d’autres, j’étais moyennement enthousiaste pour une collaboration père/fils comme celle qui a été mise en place avec Mike Shanahan. Mais il faut avouer que le jeune coordinateur offensif a réalisé un excellent boulot cette année, sachant adapter sa tactique aux talents de RGIII. L’attaque à base de read option, play action et des nombreux screens a été une grande réussite. Le tout appuyé par un jeu au sol indispensable et très performant. La carrière de Kyle pourrait bien être brillante, n’oublions pas qu’il a juste 33 ans.

Autre point à souligner ; le bon comportement de la ligne offensive. Ciblée comme une faiblesse de l’équipe en aout, la ligne a finalement réalisé une saison tout à fait correcte. Les cinq même joueurs (Trent Williams, Kory Lichtensteiger, Will Montgomery, Chris Chester et Tyler Polumbus) ont commencé presque chacun des 16 matchs. Sans être être exceptionnel, Polumbus a remplacé Jammal Brown assez décemment. La ligne a particulièrement été efficace pour la course, ouvrant de bonnes brèches pour Morris. Williams, qui a joué parfois blessé, a encore montré qu’il était l’un des meilleurs de la ligue à son poste. Si un renfort de poids ne serait pas de trop dans cette ligne, on peut tout de même dire que ce n’est pas ou plus le besoin numéro un.

Venons en aux receveurs. Je pense qu’on peut se réjouir de l’investissement réalisé pour Pierre Garçon. Il réellement eu une grosse productivité, réalisant quelques catchs spectaculaires. Sans sa blessure je pense que la saison aurait pu être encore meilleure. Les autres receveurs ont été bons mais parfois inconstant. On se rappelle bien sûr de l’horrible match contre Pittsburgh, avec des drop en pagaille. Mais dans l’ensemble, même sans être les meilleurs d ela ligue, les receveurs se sont bien comportés. On regrettera que Leonard Hankerson ait toujours des problèmes de drop constant car sans ça il serait vraiment une menace multiple de part son physique et sa vitesse. Santana Moss a réalisé une très bonne saison, et Josh Morgan a rempli son rôle dans le trafic, avec de très bonnes qualités physiques. Il a néanmoins craqué moralement et coûté cher à l’équipe contre les Rams avec une pénalité dans les dernières secondes. Aldrick Robinson, même peu mis à contribution, reste une mobilette bien utile dans la profondeur pour étirer les défenses. Pour ce qui est des tight end, on aurait tous aimé voire Fred Davis davantage, il avait réalisé un très bon début de saison. Logan Paulsen l’a remplacé en faisant le boulot, mais ce n’est pas le même athlète bien qu’il est réellement de très bonnes mains. Ce qui n’est toujours pas le cas de Niles Paul

Voilà pour ce bilan offensif. Plutôt positif donc. La frustration d’un dernier match anéanti par une blessure reste toutefois présente. De même que l’incertitude concernant l’état de santé de Griffin et ses capacités à mener l’équipe en septembre prochain.

Bilan défensif à venir plus tard. N’hésitez pas à réagir dans les commentaires, d’accord ou pas d’accord !