baltimore ravens

Week 5 : Redskins at Ravens

Week 5 : La parole est à la défense

Washington Redskins 1610 Baltimore Ravens

Apres avoir égalisé le bilan de la franchise a deux victoires pour deux défaites, les Washington Redskins se sont déplacés à Baltimore pour affronter les Ravens, pour y disputer le derby du Maryland comptant comme le 5e match de cette saison. Les hommes en Bourgogne et Or avaient à cœur de maintenir leur série de deux victoires consécutives face à une équipe qui s’est retrouvée en difficulté sur plusieurs domaines du jeu la semaine dernière à domicile face aux Raiders.

Les joueurs de la capitale ont réussi à s’accrocher dans un match ou le niveau des deux équipes était relativement proche.
La défense un peu maladroite de la semaine précédente a laissé place à une escouade plus impliquée dans son rôle ce qui a permis de pallier les quelques erreurs de l’attaque.

redskinsravensrecap_1145391_640x360

Le premier quart temps débute et les locaux récupèrent directement le cuir. Les Ravens débutent alors un drive sans fin, petits gains après petits gains, face à une défense encore quelque peu hésitante. Les snaps se rapprochent toujours un peu plus de la zone d’en-but et Joe Flacco saisi l’occasion d’envoyer sa seule passe de touchdown de la soirée vers Crockett Gillmore. Baltimore mène de 7 points.
Au tour désormais de Kirk Cousins de mener son attaque mais le quarterback ne semble pas à l’aise dans poche et ne parvient pas à trouver ses receveurs. Matt Jones le coureur essaye du mieux possible de faire avancer le ballon mais la défense de Baltimore est en réussite aussi bien face à la passe que face à la course.

De retour en attaque les Ravens continuent à bien progresser sur le terrain mais une pénalité va freiner leur avancée et les voilà obligés de punter le cuir. Jamison Crowder se charge de récupérer le ballon et grâce à une belle performance de l’équipe spéciale de Washington, Crowder entame le début d’une course fulgurante de plus de 85 yards pour aller marquer le premier touchdown des Bourgogne et Or du match. (Cette action a valu le titre du meilleur joueur équipe spéciale de la semaine à Jamison Crowder).
Le premier quart s’arrête là avec un avantage d’un seul point pour les locaux, 7-6.

BALTIMORE, MD - OCTOBER 9: Wide receiver Jamison Crowder #80 of the Washington Redskins is tackled by free safety Lardarius Webb #21 of the Baltimore Ravens in the second half at M&T Bank Stadium on October 9, 2016 in Baltimore, Maryland. (Photo by Todd Olszewski/Getty Images)

A partir du second quart temps, la physionomie du match va complètement changer, la défense de Washington se débride complètement et parvient à maîtriser l’attaque de Baltimore. Cette deuxième partie du match ne verra qu’une seule action faisant évoluer le score, un field goal des Ravens pour prendre quatre points d’avance à la mi-temps.

Les joueurs quittent les vestiaires et retournent sur le terrain pour disputer cette deuxième partie de match. La défense des Redskins et toujours aussi efficace et permet de remettre en confiance l’attaque de la capitale.
Kirk enclenche le temps d’un drive le mode Captain et envoie une très belle passe de Touchdown pour Pierre Garçon qui réalise un bon match jusque-là (5 réceptions pour 56 yards et 1 Touchdown)

Quelques minutes plus tard, l’attaque de Flacco rend la possession à celle de Cousins qui débute depuis leur propre ligne d’en-but. Le quarterback envoie une passe directement dans les mains de Mosley, le linebacker adverse va profiter de cette occasion si proche de la zone rouge pour s’offrir un beau « pick six » et l’avantage numérique pour Baltimore, mais le défenseur est plaqué a quelque centimètre de son objectif, il relâche le cuir qui rebondit dans la end zone, le jeu s’arrête, les arbitres se concertent, ce fumble est officiellement un touchback et Washington a réussi a être interceptée pour mieux avancer dans les mêmes 30 secondes.
Les Redskins améliorent leur avantage pour ne plus jamais le perdre, le score 16 à 10 à la fin du troisième quart temps.

i

Le dernier acte du match est tout a l’honneur de la defense de la capitale. Les Ravens monopolisent la possession et se rapprochent dangereusement de la end zone puisque seul un Touchdown leur permettrait de remporter le match. Les deux dernières minutes sont extrêmement tendues, Flacco continue toujours un peu plus à avancer mais le temps va commencer à manquer. Baltimore décide donc d’envoyer la balle dans en-but, par quatre fois, mais celles-ci seront toujours parfaitement défendues, notamment par Josh Norman.
L’attaque des Redskins revient donc sur le terrain seulement pour poser un genou et repartir dans le vestiaire avec une troisième victoire.

Ce match a permis de montrer les efforts défensifs réalisés cette semaine suite aux erreurs face a Cleveland. La défense a réellement montré de très belles choses et elle a su se montrer clutch, il y a eu très peu de plaquages ratés et la ligne défensive a réussi à imposer son rythme facilitant le travail de la défense arrière.

Le problème qui a été encore une fois mis à jour pendant la rencontre c’est les difficultés de l’attaque à s’imposer face à une défense correcte. Le jeu de course n’a pas pu se développer correctement (20 tentatives pour seulement 60 yards). La passe étant le seul moyen d’avancer Kirk Cousins a dû beaucoup lancer, 41 fois exactement pour 21 passes complétées.
Toutefois certains joueur a l’image de Jamison Crowder ne sont pas déméritant et permettent d’espérer une attaque plus constante dans ses performances.

Publicités

Preseason Week 3 : at Baltimore

Redskins 1723 Ravens

Troisième match de pré-saison pour les Redskins, mais pas de troisième victoire. Les joueurs de la capitale ont alterné le bon et le moins bon mais ont été dans l’ensemble mais consistant que leurs adversaires.

La bonne nouvelle vient de la défense. Les titulaires ont effet livrée une très bonne prestation, rompant simplement lors du dernier drive de la première mi-temps. La copie est donc propre, particulièrement au sein du front seven. On se posait des questions sur l’après London Fletcher, mais il faut bien avouer que Keenan Robinson nous rassure, il était partout contre les Ravens ! Il a notamment stoppé (participant à un bel effort de l’ensemble de la défense) un 4th down avec brio.

YOU SHALL NOT PASS

YOU SHALL NOT PASS

Ryan Kerrigan a de son côté encore réalisé une belle partie avec un nouveau sack, après ses deux de la semaine passée contre le petit texan. Jason Hatcher a montré qu’il avait bien récupéré de sa blessure en réussissant lui aussi un sack. On le pardonnerait presque de venir de chez les Cowgirls.

Pendant presque une mi-temps complète donc, Flacco était stoppé dans le jeu aérien et Pierce scotché (si ce n’est pas plus, cf le meurtre de Brandon Meriweather ci dessous) au sol.

En deuxième période même le rookie OLB Trent Murphy y est allé de son sack. On notera d’ailleurs qu’à ce poste Rob Jackson a été coupé hier dès la première vague de cut. C’est pour l’instant la seule petite surprise.

BOUM

BOUM

En attaque les choses n’ont pas si bien marché, surtout sous les ordres de Robert Griffin. Alfred Morris et Roy Helu ont chacun sorti un gros run, mais la ligne offensive et RGIII ont été en difficulté. Le quarterback, donc peu aidé par sa ligne, a réalisé plusieurs mauvaises décisions qu’il ne devrait plus faire dans sa troisième année. Il termine sur une interception où il a la plus grosse part de responsabilité. Pas un match facile donc pour l’ancienne star de Baylor.

Kirk Cousins a rendu une copie bien plus propre. Beaucoup moins de déchets et deux touchdowns à la clé pour celui qui essentiellement joué avec les remplaçants et contre les remplaçants. Difficile de se faire une idée exacte dans ces conditions, mais il est clair que Cousins dégage beaucoup plus de sérénité. Santana Moss et Nick Williams ont été les deux receveurs qui ont scoré. Deux joueurs qui jouaient gros sur ce match et qui ont donc bien aidé leur cas. Ryan Grant a encore montré de belles choses également. Jordan Reed semble aussi bien de retour. On a par contre eu du mal à trouver Desean Jackson, espérons que ce soit arrangé en septembre.

La lutte pour les postes de running back reste indécise. Lache Seastrunk n’a pas vu la balle et Silas Redd et Evan Royster ont été correct. Le second se mettant surtout en évidence dans le jeu de passe.

Au rayon des blessures, mauvaise nouvelle pour Morgan Moses, blessé au genou et qui devrait manquer plusieurs semaines. Pas d’autres blessures majeures.

Et sinon 

Les corbeaux sont sous acides

Les corbeaux sont sous acide

Clark présente son concept : La Pitta en purée

Clark présente son nouveau concept : La Pitta en purée

Voilà pour les faits marquants, rien d’autre à signaler sinon, DeAngello Hall s’est battu, enfin la routine quoi.

Dernier match de pré-saison contre les Buccaneers, après on passe aux choses sérieuses !

Ravens 28 – 31 Redskins

WEEK 14

medium (15)medium (17)

BALTIMORE RAVENS 2831 WASHINGTON REDSKINS

Au bout du suspense ! Les Redskins se sont imposés à l’issu d’un thriller haletant qui a emmené les deux équipes en prolongations. Cela fait quatre victoire de suite pour Washington et les espoirs de playoffs, qui semblaient fous il y a un mois, sont désormais bien réels.

tempAP126145791086--nfl_mezz_1280_1024

Le début du match a été un festival offensif face à des défenses léthargiques. Ainsi chaque possession se terminait par un touchdown. Le premier est pour Joshua Morgan qui reçoit une passe de Robert Griffin III (15/26, 246 yards, 1TD). Puis après une grosses course de Rice, Flacco est en bonne position et trouve Boldin dans la endzone. Les Redskins remettent ça et Alfred Morris (23 courses, 122 yards, 1TD) conclue un nouveau long drive d’une course de un yard. Mais le deuxième quart temps va passer à l’avantage des Ravens qui sotn désormais les seuls à marquer des points au tableau d’affichage. La défense de la capitale n’y est pas et Flacco lance deux nouveaux touchdowns pour Pitta et Boldin  encore une fois. A la pause les Redskins sont menés 21-14.

tempAP943460882045--nfl_mezz_1280_1024

Au retour des vestiaires, la défense des Redskins fait mieux son boulot. Les Redskins interceptent même Flacco par l’intermédiaire de l’insuable London Fletcher. L’attaque convertit ses possessions par deux field goal. A la fin du troisième quart temps le match est plus que jamais indécis avec seulement un point d’avance pour les Ravens. Mais à moins de cinq minutes de la fin ceux ci vont réussir à alourdi la marque avec 7 nouveaux points, c’est cette fois ci par la course que les corbeaux pénètrent la endzone avec Rice.  La situation est alors critique et RGIII doit faire un dernier drive parfait pour espérer remettre les deux équipes à égalité. Mais les Redskins ne sont

tempAP891274976370--nfl_mezz_1280_1024

pas au bout de leurs peines. Le quarterback se blesse au genou en tentant une course. Kirk Cousins le remplace le temps d’un jeu avant que Griffin ne revienne pour lancer deux très belles passes puis, étant trop limité, il laisse à nouveau sa place à Cousins. Celui ci trouve Leonard Hankerson dans les 15 yards, puis Garçon pour un touchdown. Il faut alors une conversion à deux points pour prolonger le match en over time et c’est chose faite quand Cousins porte lui même le ballon dans l’endzone. On notera l’excellent play calling dans cet ultime drive de la part de Kyle Shanahan, le tout avec deux quarterbacks rookies. En prolongation, les Ravens sont les premiers avec le ballon mais ils sont forcé de punter, et là un autre rookie va illuminer FedEx Field. Il s’agit du cornerback Richard Crawford (préféré à Brandon Banks) qui retourne le punt pour 64 yards et permet aux Redskins d’être en excellente position pour tenter le field goal de la victoire. Kai Forbath, qui n’a toujours pas manqué une tentative avec la franchise, ne manque pas l’occasion et le stade peut exploser. Les Redskins sont encore vivants.

Il ne reste plus qu’à espérer que Griffin soit vite remis. D’après les IRM qu’il a passé il n’y a rien de dramatique, les ligaments n’ont pas de dommages sérieux. Il pourrait toutefois louper le match contre Cleveland.

Avant match : vs Baltimore Ravens

Avant match

Baltimore Ravens @ Washington Redskins

C’est le sprint final pour les playoffs qui commence et il n’y a pratiquement pas le droit à l’erreur pour les Redskins. Demain ce sera les Ravens en face, autant dire un gros morceau de la ligue, mais une place dans le tableau final, ça se mérite.

12-Skins-preseason-news

Ce qui fait espérer

Les Ravens sont plutôt en difficulté à l’extérieur, et tout particulièrement Joe Flacco qui a des statistiques qui s’effondrent quand il sort de Baltimore. Espérons que le déplacement à Washington (si court soit il) prolonge ces mauvaises performances.

La dynamique est du côté de Washington. Même si Baltimore présente un bien meilleur bilan, ils viennent de perdre contre leurs rivaux de Pittsburgh, pourtant bien diminués, notamment privés de « Big » Ben Roethlisberger. De leur côtés les Redskins viennent d’enchaîner trois victoires contre des adversaires de division et terminant lundi par s’offrir les champions en titre.

L’attaque marche de mieux en mieux, le système offensif mis en place par Kyle Shanahan porte ses fruits et rend fou les défenses adverses.

Robert Griffin III. RGIII fait toujours espérer.

Ce qu’il faut craindre

Les kick return et punt return des Ravens. Jacoby Jones a déjà scoré trois fois sur retour de coups de pied (2 KR et un PR). Les retours de kick seront particulièrement à craindre car le kicker Kai Forbath, si bon soit il pour les Fieldgoal, a bien du mal à faire des touchback lors de ses coups de pied d’engagement, l’équipe spéciale aura intérêt à ne pas se trouer.

L’équipe des Ravens a beau être diminuée et moins impressionnante cette année, elle reste une équipe très expérimentée et sa défense sera de toute façon un gros défi pour RGIII. Des joueurs comme Ed Reed ne sont pas à prendre à la légère.

Notre secondary s’était plutôt bien repris lors de ces derniers matchs, mais avec la suspension de Cedric Griffin, et les pépins physiques de Josh Wilson et DeAngelo Hall la défense contre la passe pourrait souffrir. C’est le bon moment pour un joueur comme Richard Crawford de se révéler.

Point blessures  

Redskins : Pierre Garçon (pied), Josh Wilson (épaule) et Saverio Rocca (genou) devraient pouvoir tenir leur place dimanche. La participation est par contre incertaine pour DeAngelo Hall (cheville), Trent Williams (cuisse) et London Fletcher (cheville).

Ravens : Terrel Suggs (biceps), Chris Johnson (cuisse) et Asa Jackson (épaule) sont incertains. Jimmy Smith (abdomen) est douteux et enfin Ed Dickson (genou) et Dannell Ellerbe sont forfaits.