dallas cowboys

Eastcast – Episode 1. Le nouveau podcast de la NFC East !

Il est là, il est tout neuf, c’est un beau bébé, le EASTCAST !

Qu’est ce que c’est ? C’est un nouveau podcast lancé en collaboration avec les représentants français des trois autres franchises de la meilleure division de NFL, j’ai bien entendu nommé la NFC East.

On a rassemblé un casting de rêve avec tout d’abord Baptiste qui représente Big Blue Blog. C’est lui qui a mené tout ça et qui s’est occupé de la technique.

David représente Dallas Cowboys France.

Loïc représente les Eagles, que vous pouvez retrouver sur compte twitter @EaglesFR.

Et bien sûr moi même Martin, pour vous servir.

Pour ce premier épisode du Eastcast, nous reviendrons sur la free agency et la draft pour les quatre franchises, ce qui fait déjà pas mal de matière.

C’est une première, donc il y a évidemment pas mal de trucs à améliorer, soyez indulgents et surtout n’hésitez pas à faire vos remarques et suggestions dans les commentaires, ça ne peut que nous aider à progresser pour les prochains épisodes. En espérant que vous apprécierez autant l’écouter que nous avons apprécié le réaliser !

Publicités

WEEK 8 : Redskins at Cowboys

Washington Redskins 2017 Dallas Cowboys

 

Ooooh qu’elle est belle ! Je ne vous cacherai pas que j’ai frôlé la crise cardiaque pendant ce match tant le suspense était insoutenable, mais la souffrance valait bien la délivrance ! Quoi de meilleur qu’une victoire aux tripes sur le terrain de Dallas ? Pas grand chose !

Un scénario digne des plus grands thrillers, de la crainte, de la joie, tous les ingrédients étaient réunis pour un grand match de football !

En première mi-temps, c’est la défense qui nous maintient dans le match, en provoquant deux fumbles sur les coureurs Murray et Randle, et en les recouvrant. Bashaud Breeland et Brandon Meriweather sont à l’origine de ces fumbles, les deux ont livré une prestation impressionnante, au sein d’une défense en net progrès. Le rookie a notamment totalement éteint un certain Dez Bryant (aucun yard en seconde mi-temps). Vous connaissez ?

Défense agressive des Redskins

Défense agressive des Redskins

Malgré tout, l’attaque patine en première mi-temps et ne parvient pas à mettre à profit ces exploits de la défense, seul un field goal est inscrit. Colt McCoy (25/30, 299 yards, 0TD, 1 Int, 7 courses pour 16 yards et 1TD) démarre difficilement et se fait même intercepté dans la endzone par Wilcox. Au sol, ce n’est pas non plus la joie, Alfred Morris (18 courses, 73 yards, 1TD) est dans la lignée de ses dernières prestations, en difficulté. Silas Redd (1 course, 5 yards) est même appelé pour une course, où il sera tout près du fumble. Et la défense finit par céder, Romo trouve Bryant dans la endzone. Les Redskins sont menés 7-3 quand ils rentrent au vestiaire.

Au retour des vestiaires, l’attaque répond enfin présent et livre un premier drive solide de plus de cinq minutes qui aboutit sur un touchdown de Morris au sol. Puis la défense continue d’être solide, Jim Haslett appelant énormément de blitz, provoquant 5 sacks. Sur l’un d’eux, Keenan Robinson heurte le dos de Romo avec son genou. Le quarterback des Cowboys est contraint de laisser sa place à Brandon Weeden pour quelques minutes.

Romo face aux blitz incessants des Redskins

Romo face aux blitz incessants des Redskins

Mais même sans son QB vedette, l’attaque texane ne manque pas de ressources, et Demarco Murray sort un gros run, on le croit d’ailleurs parti pour scorer un touchdown de plus de 50 yards, mais Breeland déboule telle une bombe du côté opposé pour sauvé le touchdown, une première fois. Weeden cherche ensuite Bryant dans la endzone, mais Breeland empêche la connexion et sauve le touchdown, une deuxième fois. Weeden retourne en third down sur Bryant mais vous devinez la suite. Breeland sauve les siens, une troisième fois ! Les Cowboys se contentent de trois points et le score est alors de 10 à 10.

Mais l’attaque des Redskins sort un nouveau drive solide, en parvenant enfin à convertir des troisième tentative. Le moment fort de la possession est comme souvent une passe en profondeur de près de 50 yards pour Desean Jackson (6 réceptions, 136 yards) qui place les Redskins en 1st and goal. Mais la défense des Cowboys tient bon et les Redskins se retrouvent en 3rd and goal sur les 6 yards. A la surprise général, un quarterback draw est appelé et McCoy se fraye un chemin jusqu’à la endzone pour donner un avantage de 7 points aux visiteurs.

Quand Gruden a eu l'idée du QB draw

Quand Gruden a eu l’idée du QB draw

Avec Romo toujours pas de retour, on se dit que le plus dur est fait et que la défense de la capitale, très bonne jusque là, va tenir bon. Mais c’est mal connaitre les Redskins qui choisissent ce moment critique dans le quatrième quart temps pour faire leur pire drive défensif. Les Cowboys avancent comme dans du beurre. Weeden trouve un Witten complètement libre pour conclure. 17-17.

La réaction des fans sur le TD "wide open" de Witten

La réaction des fans sur le TD « wide open » de Witten

Les Redskins ont tout de même encore une bonne chance de plier le match. Ils parviennent même à convertir une 4th and 1 au milieu du terrain. Mais alors qu’ils étaient en position de field goal, un retard de jeu puis un sack les forcent à recourir au punt. Les Cowboys repartent juste devant leur endzone avec le retour de Romo et ce n’est pas la fin des émotions fortes. Meriweather réussit son deuxième sack et deuxième fumble, et Ryan Kerrigan semble recouvrir le cuir, mais celui ci lui échappe et les Cowboys s’en sortent. Romo convertit ensuite miraculeusement le first down avec un gros holding de sa ligne oublié (dans la endzone, ce qui nous aurait offert un safety). Les Texans ne vont cependant pas plus loin et à la fin du quatrième quart-temps, le score est de parité, 17-17.

Place à l’over-time donc ! Les Redskins remportent le toss et choisissent d’attaquer en premier. L’attaque avance bien, avec notamment une superbe réception de Jordan Reed (7 réceptions, 40 yards) pour convertir un third down. Mais elle finit par être stoppée, à distance de field goal tout de même. Et Cobra Kai Forbath  (2/2) ne se manque pas !

Les Cowboys sont donc dans l’obligation de scorer au moins un field goal pour ne pas perdre le match. Mais ils se retrouvent très vite en 4th and 3. Romo sous pression cherche alors Bryant. Mais devinez qui est sur le chemin ? BASHAUD BREELAND FOR THE WIN LADIES AND GENTLEMEN !

Breeland dévie la passe de Romo, victoire !

Breeland dévie la passe de Romo, victoire !

Grosse victoire collective contre un rival de division, c’est toujours bon pour le moral même si la route reste très longue.

Bonne ambiance dans le vestiaire après le match

Bonne ambiance dans le vestiaire après le match

Prochain rendez-vous contre les Vikings du Minnesota.

Avant match : Redskins @ Cowboys

Avant match

Week 6 

Washington Redskins @ Dallas Cowboys

WAS (1)DAL

 

 

 

 

NFL: Dallas Cowboys at Washington Redskins

 

Ce soir, c’est rivalry game ! Je me passerai donc de vous faire une présentation traditionnelle, car ces matchs ne sont jamais vraiment comme les autres.

On pourrait se demander si DeAngelo Hall va encore réussir à réduire Dez Bryant au silence, ou si Robert Griffin III sera encore capable de mener l’équipe à la victoire sur une jambe. On peut aussi se poser la question de savoir si on arrivera à stopper Witten et comment. Mettre un cornerback à sa charge, ou bien faire confiance au linebackers qui peinent tant en couverture. On bien sûr craindre que notre défense aérienne explose face au potentiel de Romo and co dans ce domaine. Mais peu importe après tout, il s’agit d’un match particulier, contre nos meilleurs ennemis, et il faut le remporter, peu importe la manière. Une victoire qui nous donnerait également un bilan égal au leur.

Un seul mot d’ordre :

Cowboys 18 Redskins 28

ILS L’ONT FAIT !

WEEK 17

medium (14)medium (17)

DALLAS COWBOYS 1828 WASHINGTON REDSKINS

Direction playoffs ! Les Redskins ont rempli leur mission en venant à bout des Cowboys. C’est la septième victoire consécutive pour la franchise de la capitale, ce qui leur permet d’obtenir le titre de champion de la division NFC-East.

tempAP2841892658--nfl_mezz_1280_1024

Le premierquart-temps a été vierge en points. La défense des Redskins stoppe très bien l’attaque des Cowboys, avec notamment deux interceptions de Richard Crawford et Josh Wilson, mais l’attaque ne parvient pas à inscrire de points. Kai Forbath loupe même son premier field goal de la saison.

Finalement ce sont les Cowboys qui inscrivent les premiers points du match dans le deuxième quart-temps sur une action litigieuse. Romo reçoit le ballon alors que le chrono était déjà tombé à 0, il parvient ensuite à se connecter à l’éternel Witten et ça fait 7-0 pour les visiteurs. Mais les Redskins répondent et Alfred Morris, énorme tout le match (33 courses, 200 yards, 3TD) conclut une très longue possession à la course. A la pause le suspense reste entier, les deux équipes sont au coude à coude.

tempAP16091836086--nfl_mezz_1280_1024

Dans le troisième quart-temps, les Redskins accélèrent, avec un jeu au sol ultra efficace, bien aidé par l’avalanche de blessures dans la défense des Cowboys. Robert Griffin III (9/18, 100 yards – 6 courses, 63 yards, 1TD) porte le score à 14-7 avec un touchdown à la course dans le troisième quart temps. Les Cowboys restent dans le match en inscrivant un field goal dans le début du dernier quart temps.

Mais le « Morris show » reprend vite son chemin, et le rookie running back inscrit un touchdown de 32 yards. FedEx Field exulte. A 21-10, les Redskins peuvent sérieusement commencer à rêver. Mais Romo et ses boys ne s’avouent pas vaincu et le quarterback des Cowboys trouve Ogletree pour le touchdown. Avec la conversion à deux points Dallas revient à trois points et tout est relancé avec encore plus de cinq minutes à jouer dans le match. Surtout que les Redskins sont forcé de punter sur leur possession suivante.

Oui mais voilà, que le stress est à son maximum et qu’on craint un drive infernal de Dallas pour clôturer le match, Rob Jackson surgit et intercepte Romo. Les Redskins récupèrent la balle dans le camp des Cowboys.

Les Redskins parviennent ensuite à manger un maximum de chrono, et surtout Alfred Morris inscrit son troisième touchdown de la soirée pour assurer la victoire de son équipe. Les commentateurs se taisent alors pour laisser entendre un fabuleux Hail To The Redskins. La franchise de la capitale vient de gagner son septième match de suite, dont cinq matchs de division. Simplement fantastique. Place à Seattle maintenant.

Un match pour l’Histoire

dal_g_griffin_romo_b1_600

Beaucoup considéraient la fameuse rivalité entre Dallas et Washington éteinte ces dernières années. Cette rivalité a sans doute été la plus forte de la ligue des années 1960 aux années 1980 avant de devenir plus « fade ». Mais tout est réuni pour faire renaître cette rivalité dimanche soir. Les Redskins vont devoir déterrer la hache de guerre et faire entrer ce match dans l’Histoire aux côtés des autres grandes affiches entre ces deux franchises. Les cowboys contre les indiens, après tout c’est comme ça depuis notre enfance, et je sais pas vous mais moi quand je jouais les indiens gagnaient toujours.

Dans les années 1970 la rivalité a atteint son apogée au niveau de l’engagement, du combat, pour ne pas dire de la haine. Le coach des Redskins, George Allen, disait : « J’essayais de créer une haine entre les deux équipes, et j’espérais juste que notre équipe les déteste plus le dimanche qu’il ne nous détestais« . On pouvait entendre des « Die, die » criés par les joueurs sur le bord du terrain.

On était loin de ça ces dernières années, les deux équipes étant bien loin de leurs années de gloire. Mais dimanche c’est une place en playoffs qui se joue avec un quarterback rookie qui réalise une saison de folie et un autre qui ne voudra pas laisser une de ces dernières occasions de montrer qu’il est un grand joueur. La tension devrait donc être à son maximum.

Je ne ferai pas le traditionnel avant-match car ce n’est pas une semaine comme les autres. C’est désormais aux joueurs de faire rentrer ce match dans la légende. Si RGIII est grand dans cette partie, il aura déjà marqué son empreinte.

Si vous voulez un top 10 des meilleures rencontres entre les deux équipes il y en a un très bien sur le site de la NFL. Il a même été adapté en français sur le blog Dallas Cowboys France.

Un mini documentaire très intéressant sur la rivalité :

http://www.nfl.com/videos/nfl-videos/0ap2000000117534/Origins-of-a-rivalry-Cowboys-vs-Redskins

Et si vous voulez vous chauffez un peu avant le match, je vous conseille cette super vidéo :

Comment se qualifier pour les playoffs

Malgré leur sixième victoire consécutive, les Redskins sont encore loin d’avoir assuré leur qualification en playoffs. Voilà les scénarios qui qualifieraient Washington :

1) Le scénario le plus évident, celui qu’on espère tous ; il s’agit bien évidemment d’une victoire contre les rivaux de Dallas. Si les Redskins battent les Cowboys, peu importe les autres résultats ils remporteront la NFC-East et prolongeront leur saison en janvier.

2) L’autre scénario qui qualifierait les Redskins malgré une défaite contre les Cowboys est le suivant. Il faudra des défaites des Bears et des Vikings. Chicago affronte Detroit qui réaliste une bien médiocre saison, tandis que la franchise du Minnesota devra se frotter aux Packers de Green Bay, en bonne forme récemment. Ces deux défaites conjuguées offrirait la sixième et dernière place qualificative via une wildcard.

Voilà, si vous voulez plus de précisions, n’hésitez pas à réagir dans les commentaires !