darrel young

Chargers 24 Redskins 30

WEEK 9

SAN DIEGO CHARGERS 24 30 WASHINGTON REDSKINS

SDWAS (1)

 

 

 

USATSI_7529937

 

Les fullbacks sont encore des joueurs importants de la ligue, et c’est Darrel Young (5 courses, 12 yards, 3TDs) qui l’a prouvé hier ! Cet ancien linebacker universitaire a fait parlé sa puissance pour pénétrer trois fois dans la endzone. La dernière fois pour donner la victoire à son équipe pendant la prolongation.

Car oui ce match est allé jusqu’au bout du suspense, n’étant pas loin d’avoir raison de mon pauvre petit coeur.

Le début a été difficile, le premier drive des Redskins avance bien (plus de 90 yards depuis la ligne des 1 yard) et n’est stoppé qu’a quelques yards de l’en-but de San Diego, laissant un field goal de 25 yards a priori facile pour Kai Forbath. Mais celui-ci est contré. Sur leur possession suivante, les Redskins commencent à nouveau à un yard de leur propre endzone, et cette fois ci ils ne s’en sortent pas, la passe de Robert Griffin III (23/32, 291 yards, 1INT) est contré et retombe dans les bras d’un joueur californien. Les Redskins sont menés 7-0. Ils vont alors passer la seconde, EJ Biggers intercepte Rivers, et Alfred Morris (25 courses, 121 yards, 1TD) égalise à 7 partout. Pourtant ce sont bien les Chargers qui sont devant à l pause, grâce à un touchdown d’Eddie Royal.

Darrel Young entre alors en piste en seconde mi-temps, faisant dans un premier temps repasser les Redskins devant grâce à deux touchdowns au sol. Les Redskins mènent même 24-14 grâce à un fieldgoal de Forbath. Mais les Chargers vont revenir. Allen réceptionne un touchdown. Puis San Diego récupère la balle avec assez de temps pour tuer le match. Mais grâce à une défense héroïque, les Californiens sont stoppés trois fois à moins d’un yard de l’en-but. Les Chargers se contentent donc d’un field goal pour égaliser à 24-24.

Les Redskins sont ensuite les premiers en possession du ballon en prolongation. Ils mène un drive excellent conclu par le héros de la soirée, Young. Les Redskins l’emportent à l’arrachée et restent un peu en vie dans cette saison.

Pierre Garçon signe également un match référence, avec 172 yards réceptionnés. J’avais dit en avant-match qu’on attendait enfin LE gros match de sa part, le voilà.

Devery Henderson signe aussi

LaRon_Landry_and_Devery_HendersonAprès Donte Stallworth, les Redskins ont signé un autre receveur d’expérience. Il s’agit de Devery Henderson. Âgé de 31 ans. Il a été drafté en 2004 par les Saints alors dirigés par un certain… Jim Haslett. Il a fait partie de l’épopée qui a remporté le superbowl en 2009.

Sans être un receveur extraordinaire, Henderson est un joueur régulier. Depuis 2005 il n’a pas réalisé une saison à moins de 20 réceptions et 300 yards. Il n’a jamais eu de saison vierge en touchdown non plus. Il a donc clairement ses chances d’intégrer le roster final, à lui de prouver qu’il mérite un dernier challenge.

Dans le sens inverse, les Redskins ont libéré le fullback Dorson Boyce. Il avait montré des choses intéressantes en pré-saison 2012 avant de se blesser sérieusement. Depuis les Redskins ont signé le fullback Eric Kettani reste du même coup le seul à disputer la place de Darrel Young.

Paulsen et Young prolongent + autres news

225px-Logan_Paulsen

Logan Paulsen, qui était agent libre a signé un nouveau contrat de trois ans avec les Redskins. Le tight end s’était mis en évidence avec la blessure de Fred Davis en montrant des choses intéressantes. Si il n’a pas toutes les qualités d’un tight end numéro un sa signature n’est cependant pas une surprise.

Davis, justement pourrait lui aussi revenir avec les Redskins en 2013. Mike Shanahan le veut. Si Davis est potentiellement bien meilleur que Paulsen, il a subi une grosse blessure en 2012 après des écarts extra-sportifs en 2011. De quoi laisser le doute sur la somme que les Redskins sont prêts à investir sur lui, sachant que la marge de manoeuvre est réduite pour la franchise avec la pénalité subie.

Un autre joueur discret mais hauteur d’une saison 2012 très solide a prolongé. Il s’agit de Darrel Young. L’ex-linebacker repositionné fullback est un de mes coup de coeur de la saison dernière. Comme Paulsen le joueur a signé un contrat de trois ans. Le voir partir pour une autre franchise aurait été une vraie surprise et déception pour moi.

Enfin London Fletcher a annoncé qu’il voulait jouer en 2013. Je ne vois pas une autre équipe parier sur lui donc logiquement si il rejoue ce sera avec les Redskins. Je suis plus partagé à son sujet. J’ai trouvé qu’il avait bien baissé de niveau en 2012 et je ne suis pas le seul. Mais ça reste un des « meilleurs gars » passés chez es Redskins ces dernières années, et un des plus intelligents également. Peu importe la suite c’est un joueur qui force l’admiration.

Eagles 6 Redskins 31

WEEK 11

 

 

 

 

PHILADELPHIA EAGLES 631 WASHINGTON REDSKINS

 

Plus large victoire de la saison pour la franchise de la capitale. Ça tombe bien c’était un match de division. Après quelques semaines difficiles, les Redskins se remettent donc dans le sens de la marche avec un bon match, même si l’adversaire a bien aidé.

C’était la fête hier à Washington

Tout a très bien commencé pour les Redskins, avec une interception pour DeAngelo Hall sur le premier drive des Eagles. Quelques actions plus tard Robert Griffin III trouvait Darrel Young pour un premier touchdown. La défense a concédé des yards mais n’a finalement accordé qu’un field goal en première mi-temps, interceptant notamment une seconde fois Nick Foles. De son côté l’attaque des Redskins a été plutôt irrégulière, mais quelques big plays ont permis d’alourdir le score, comme quand Griffin a trouvé un Aldrick Robinson complètement seul dans la endzone pour touchdown de 49 yards. Avec en plus un fieldgoal de Kai Forbath, les Redskins menaient 17-3 à la mi-temps.

Le réveil des Eagles n’a pas eu lieu en seconde période comme ça avait été le cas pour les Buccaneers quelques semaines plus tôt. Et pour une fois les Redskins ont fait un match plein et constant, sans laisser de gros trous en défense. Griffin a trouvé sur une nouvelle bombe l’éternel Santana Moss pour un troisième touchdown, puis c’est Logan Paulsen qui a trouvé la endzone après un bel effort. 4 touchdowns donc pour RGIII qui a rendu une fiche quasi-parfaite (14/15, 200 yards, 4TD, 0INT).

Le score final est de 31-6. C’est la première fois de la saison que les Redskins n’encaissent aucun touchdown. Pas de quoi rêver aux playoffs encore, mais c’est une victoire qui fait plaisir.

Avant match : @ Pittsburgh Steelers

Avant match

Washington Redskins @ Pittsburgh Steelers

Encore un gros morceau pour les Redskins ce week end avec le déplacement à Pittsburgh. Les Steelers constituent une des meilleures franchise de ces dix dernières années, et même si ils semblent vieillissants, ce sera un match très compliqué.

Ce n’est pas un secret, les Steelers se reposent avant tout sur une défense de haut niveau pour établir leur domination sur le match. Pour l’instant, l’attaque des Redskins a été très bonne, mais ce sera un gros test pour évaluer vraiment son niveau. Robert Griffin III et Alfred Morris devront être à leur meilleur niveau.

Pour avancer contre cette défense qui ne donnera rien facilement il faudra encore s’améliorer sur les third down. Les Redskins n’en réussissent même pas un sur trois pour l’instant. En comparaison, les Steelers sont à plus de 50% de réussite dans ce domaine.

En défense il faudra contenir à Ben Roethlisberger qui réalise un bon début de saison, sans trop faire parler de lui. Avec la blessure de Rashard Mendenhall, le jeu de passe devrait être privilégié. Il faudra donc que le pass rush soit efficace car on sait qu’il ne faut plus compter sur la secondary pour stopper le jeu aérien.

Enfin il faudra éviter de commettre trop de turrovers, ce qui avait coûté si cher la semaine dernière contre les Giants.

Ce match sera peut être l’occasion de revoir Chris Cooley en bordeaux et or. Mais Logan Paulsen reste favori pour être titulaire au poste de tight end. Cooley pourrait même débuter fullback si Darrel Young n’est pas apte.

Vikings 26 Redskins 38

WEEK 6

MINNESOTA VIKINGS 2638 WASHINGTON REDSKINS

Celle ci est pour Robert Griffin III ! Le joueur a éclaboussé la partie de son talent et a offert la victoire à son équipe qui dans l’ensemble a réalisé un bon match (excepté le premier quart temps).

Run RGIII, run !

C’est à deux minutes de la fin du match que RGIII a mis KO une équipe des Vikings qui revenait dangereusement dans la partie. Avec une course de 76 yards, ponctuée par un touchdown il a délivré un stade alors en plein stress.

Au final Griffin aura couru pour 138 yards et deux touchdown, auxquels il faut ajouter 182 yards à la passe (un touchdown et une interception).

Mais revenons au début. Le match avait bien mal commencé pour les Redskins, incapables de faire quoi que ce soit sur leurs premières possessions, et laissant les Vikings scorer sur leurs trois premiers drive. Un premier quart temps difficile donc, où même Griffin n’était pas au mieux, avec une interception consécutive à une mauvaise décision. Au sol, les Vikings montraient qu’ils étaient une des meilleures défense de la ligue, et Alfred Morris était en grande difficulté pour avancer. Mais dans le deuxième quart temps, tout change, les Redskins avancent en attaque, et stoppent les Vikings en défense. Les premiers points sont marqués par le nouveau kicker Kai Forbath, sur un field goal non évident de 50 yards. Morris rajoute un touchdown à la course. Lorenzo Alexander force même un fumble dans la redzone des Vikings que RGIII convertit en touchdown avec une passe pour le fullback Darrel Young. 17-9 à la pause pour les Redskins.

Kai Forbath félicité après un premier FG réussi

Les bordeaux et or reprennent la deuxième mi-temps avec la même efficacité, et Griffin conclut à la course un long drive permettant aux Redskins d’accroitre leur avance en ayant marqué 24 points d’affilé, sans réponse des Vikings. Après un un FG de Minnesota, Madieu Williams intercepte Ponder en début de quatrième quart temps pour un nouveau touchdown. A 31-12 on croit alors le match plié… mais c’est sans compter sur nos chers Redskins, adeptes des fin de matchs à suspense. Les Vikings inscrivent alors deux touchdown consécutifs pour revenir à 31-26. La suite je vous l’ai raconté, RGIII a sorti sa baguette magique, et DeAngelo Hall intercepte une dernière fois Ponder pour sceller la victoire.

De quoi passer un bon lundi !