griffin

Qui seraient les Redskins dans la série Game of Thrones ?

La célèbre série Game of Thrones revient bientôt pour une nouvelle saison. Mais qui seraient donc les joueurs des Redskins si ils étaient dans la série ? Voici la réponse.

Robert Griffin III est… Joffrey Baratheon.

RGIIIJOFF

Égocentriques, parfois insupportables, extrêmement talentueux, ces deux jeunes hommes ont beaucoup en commun. Qu’on les aiment ou pas ils s’en fichent, ce sont eux qui mènent le royaume, ou l’équipe. Une chose est sûre, ils font parler d’eux !

Kirk Cousins est… Stannis Baratheon.

kirkstannis

Pour certains, ils sont leaders légitimes, ils travaillent d’arrache pied pour récupérer un titre qui leur est dû. Cependant, ils doivent encore beaucoup à apprendre de leurs erreurs, se rendre compte de leurs faiblesses et doivent savoir garder la tête froide.

Trent Williams est… Brienne de Tarth.

trentbrienne

Ils font tout pour remplir leur rôle et assurer la protection de celui dont ils ont la garde. Ce n’est pas toujours suffisant mais une chose est sûre, ils n’ont rien à se reprocher de leur côté. Tous les deux sont parmi les meilleurs à leur poste.

Bashaud Breeland est… Arya Stark.

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Tous les deux ont déjà prouvé qu’ils pouvaient avoir de l’influence sur le cours des événements, mais tous les deux sont encore jeunes et doivent confirmer. Vu ce qu’ils ont montré, on ne doute pas qu’ils vont très vite devenir des protagonistes.

Desean Jackson est… Bronn.

deseanbronn

On peut très bien les qualifier de mercenaires, et ils peuvent être très irritants, mais une chose est certaine, ils sont très utiles et on préfère les avoir dans notre camp que dans le camp adverse.

Alfred Morris est… Tyrion Lannister.

alfredtyrion

Ils ne sont pas très grands, mais ils sont vaillants ! Ils n’ont pas peur de se mettre en danger pour protéger des intérêts plus grands. Ils ne recherchent pas la gloire mais travaillent d’abord pour leur groupe, même si ils ne sont pas appréciés à leur juste valeur. Les fans eux, les adorent.

Ryan Kerrigan est… Jon Snow.

??????????????????????????

D’abord dans l’ombre de leurs aînés (Robb / Orakpo), ils ont su s’émanciper, tracer leur propre route et remporter leurs propres victoires. Ils opèrent sur la ligne de front, au contact direct de l’ennemi et n’ont pas peur de faire le sale boulot.

DeAngelo Hall est… Jaime Lannister.

???????????????????????????

Tous les deux peuvent être un peu antipathiques aux premiers abords, mais plus on apprend à les connaitre plus on se rend compte qu’ils tiennent avant tout beaucoup à leur famille/équipe et feraient tout pour elle. On finit par s’attacher à eux malgré leurs défauts, malheureusement tous les deux ont une sévère blessure récemment qui pourraient les handicaper pour la suite.

BONUS : Rex Grossman est… Daenerys Targaryen.

SexyKhal

Oui je sais, mon très cher Rex Grossman n’est plus dans la capitale. Cependant je ne pouvais pas passer à côté de cette comparaison. Les deux sont super sexy, les deux balancent des dragons difficilement contrôlable, mais peu importe, on en redemande à chaque fois. Et évidemment, les deux vont sauver le Monde.

RGIII à l’entrainement, Cooley à la radio

USATSI_7299635-1024x712

 

Tout d’abord je tiens à m’excuser pour le manque de mise à jour ces derniers temps, il ne s’agit pas d’un manque de motivation mais d’un cruel manque de temps.

Mais je reviens avec les bonnes nouvelles, Robert Griffin III a été déclaré apte à l’entrainement par les médecins et il est donc de la partie pour le training camp de l’été qui débute cette semaine à Richmond. Néanmoins, mais ce n’est pas une surprise, il ne devrait pas jouer les matchs de pré-saison, le staff voulant lui éviter au maximum les chocs. Espérons qu’il soit tout de même suffisamment dans le rythme pour le premier match de la saison contre les Eagles, car il va bien devoir rentrer dedans à un moment ou un autre… En tout cas on ne peut que se réjouir de la rapidité  de son rétablissement.

Autre nouvelle, c’est sans surprise que Chris Cooley a pris sa retraite sportive. Drafté en 2004 par les Redskins, il n’a joué que pour la franchise de la capitale en NFL. Celui qu’on surnomme Captain Chaos était d’ailleurs le chouchou du public, le joueur le plus apprécié par les fans. Ses deux dernières années ont été freinées par des pépins physiques il n’a jamais pu retrouver la forme de ses grandes années. Cooley ne s’en va pas bien loin puisqu’il sera consultant à la radio pour les matchs des Redskins. On lui souhaite toute la réussite possible dans ce nouveau projet.

Pas grand chose à signaler autrement, le mois de juillet est calme, comme souvent !

RGIII s’est entrainé

ota031369335850

 

Bon, s’entraîner est peut être un bien grand mot, mais Robert Griffin III a bien foulé la pelouse, fait quelques courses et a lancé ds ballons à ses coéquipiers qui comme lui reviennent de blessure ou chirurgie. Il y avait notamment Roy Helu, Fred Davis, Pierre Garçon, ou encore le rookie Chris Thompson.

Pas de quoi sauter au plafond, mais cela confirme les excellents progrès réalisé par Griffin ces derniers mois, et on peut être de plus en plus positif quant à sa présence début septembre pour mener l’attaque.

Une petite vidéo où on voit notre quarterback en mouvement :

Quelques news en vrac

Une promotion pour commencer. Après le départ de Ike Hilliard pour Buffalo, la franchise n’est pas allé très loin pour trouver son successeur. C’est Mike McDaniel qui a récupéré le poste. Il était jusque là coach assistant offensif.

USA TODAY Sports-Archive

La deuxième info est la rumeur de l’intérêt des Redskins pour le defensive back Greg Toler. Le joueur, natif de Washington, joue dans le secteur le plus perfectible de l’équipe, ce n’est donc pas très surprenant. Mais difficile de dire si cette rumeur lancée par le journaliste Emmanuel Benton est réellement fondée. Drafté au 4ème tour en 2009, Toler n’a jusque là jamais été un premier choix dans la défense des Cardinals, où il a toujours joué.

Enfin on termine par la meilleure nouvelle. La rééducation de Robert Griffin III semble bien se passer, il serait même en avance sur son calendrier. c’est en tout cas ce que le docteur James Andrews dit. Il faudrait même le retenir un peu selon lui. Si il peut être prêt pour le premier match de la saison 2013, ce sera tout bon.

Bilan offensif de la saison

A la fois excellente et frustrante

La saison NFL est désormais terminée. Le trophée Lombardi n’a pas atterri à Washington DC, mais juste à côté, à Baltimore. Il est temps maintenant de dresser un bilan de la saison des Redskins. Commençons par le bilan offensif.

Robert Griffin III

Statistiques en saison régulière :

27.2 points par match (4ème de la ligue)

383.2 yards total par match (5ème de la ligue)

213.9 yards à la passe par match (20ème de la ligue)

169.3 yards à la course par match (1er de la ligue)

L’attaque est sans aucun doute le point de satisfaction majeur cette saison. Les statistiques sont là pour appuyer cela. L’attaque au sol a été particulièrement brillante. Plusieurs éléments ont contribué à cela.

Evidemment, on ne peut pas passer à côté du duo de rookies qui a mené l’attaque  en 2012. Robert Griffin III et Alfred Morris ont réalisé une saison extraordinaire. Les deux ont d’ailleurs été nominé pour le trophée de meilleur rookie offensif de l’année, et le premier l’a remporté. Autant RGIII était attendu au tournant après que la franchise ait fait d’énormes sacrifices pour l’acquérir au deuxième choix de la draft, autant Morris a été l’excellente surprise de la saison. Drafté au sixième tour (et encore, cela paraissait tôt pour beaucoup), il s’est montré en pré-saison et a aussi profité de la blessure de Roy Helu junior pour prendre une place de running back numéro un qu’il n’a jamais quitté. Et dire que certains le voyaient à la rigueur devenir un fullback… Au final Alfred Morris a battu le record de yards en une saison que détenait jusque là Clinton Portis, rien que ça. En 2012, il aura couru pour 1613 yards en 335 tentatives (4.8 yards par course) et inscrit 13 touchdowns. Il a en plus montré un très bon état d’esprit, très humble dans un sport où il n’est pas si simple de l’être. Il a bien sûr profité de la double menace constitué par son quarterback. RGIII a été ébloui la ligue de son talent. Capable de déstabiliser les défenses à la fois par la course et la passe, il a usé de ses talents à merveille, et fait preuve d’un sang froid rare pour un rookie (comme lors de son dernier drive contre les Buccaneers, alors que la radio ne marche plus). Ses statistiques, très propres, sont impressionnantes. Il a complété 258 passes sur 393 tentatives (65.6%), cumulant ainsi 3200 yards et a lancé 20 fois pour un touchdown contre seulement 5 interceptions. Si ces statistiques sont à mettre en parallèle avec un système complètement pensé pour lui, elles n’en restent pas moins impressionnantes.

700

Ce système si efficace est l’oeuvre des Shanahan, père et fils. On peut d’ailleurs considérer Kyle Shanahan comme une vraie révélation de la saison. Comme beaucoup d’autres, j’étais moyennement enthousiaste pour une collaboration père/fils comme celle qui a été mise en place avec Mike Shanahan. Mais il faut avouer que le jeune coordinateur offensif a réalisé un excellent boulot cette année, sachant adapter sa tactique aux talents de RGIII. L’attaque à base de read option, play action et des nombreux screens a été une grande réussite. Le tout appuyé par un jeu au sol indispensable et très performant. La carrière de Kyle pourrait bien être brillante, n’oublions pas qu’il a juste 33 ans.

Autre point à souligner ; le bon comportement de la ligne offensive. Ciblée comme une faiblesse de l’équipe en aout, la ligne a finalement réalisé une saison tout à fait correcte. Les cinq même joueurs (Trent Williams, Kory Lichtensteiger, Will Montgomery, Chris Chester et Tyler Polumbus) ont commencé presque chacun des 16 matchs. Sans être être exceptionnel, Polumbus a remplacé Jammal Brown assez décemment. La ligne a particulièrement été efficace pour la course, ouvrant de bonnes brèches pour Morris. Williams, qui a joué parfois blessé, a encore montré qu’il était l’un des meilleurs de la ligue à son poste. Si un renfort de poids ne serait pas de trop dans cette ligne, on peut tout de même dire que ce n’est pas ou plus le besoin numéro un.

Venons en aux receveurs. Je pense qu’on peut se réjouir de l’investissement réalisé pour Pierre Garçon. Il réellement eu une grosse productivité, réalisant quelques catchs spectaculaires. Sans sa blessure je pense que la saison aurait pu être encore meilleure. Les autres receveurs ont été bons mais parfois inconstant. On se rappelle bien sûr de l’horrible match contre Pittsburgh, avec des drop en pagaille. Mais dans l’ensemble, même sans être les meilleurs d ela ligue, les receveurs se sont bien comportés. On regrettera que Leonard Hankerson ait toujours des problèmes de drop constant car sans ça il serait vraiment une menace multiple de part son physique et sa vitesse. Santana Moss a réalisé une très bonne saison, et Josh Morgan a rempli son rôle dans le trafic, avec de très bonnes qualités physiques. Il a néanmoins craqué moralement et coûté cher à l’équipe contre les Rams avec une pénalité dans les dernières secondes. Aldrick Robinson, même peu mis à contribution, reste une mobilette bien utile dans la profondeur pour étirer les défenses. Pour ce qui est des tight end, on aurait tous aimé voire Fred Davis davantage, il avait réalisé un très bon début de saison. Logan Paulsen l’a remplacé en faisant le boulot, mais ce n’est pas le même athlète bien qu’il est réellement de très bonnes mains. Ce qui n’est toujours pas le cas de Niles Paul

Voilà pour ce bilan offensif. Plutôt positif donc. La frustration d’un dernier match anéanti par une blessure reste toutefois présente. De même que l’incertitude concernant l’état de santé de Griffin et ses capacités à mener l’équipe en septembre prochain.

Bilan défensif à venir plus tard. N’hésitez pas à réagir dans les commentaires, d’accord ou pas d’accord !

Avant match : Seahawks @ Redskins

Pour faire durer le rêve

Dimanche les Redskins joueront leur premier match de playoffs depuis 2008, le premier à domicile depuis 2000. Et le dernier adversaire des Redskins en playoffs était… Seattle. A l’époque Washington s’était inclinée 35-14. Espérons que les joueurs de la capitale feront meilleure figure cette année.

Redskins_Seahawks_Football_05843

De belles oppositions sont à attendre dans ce match, avec deux équipes qui présentent certaines similitudes. Les deux franchises sont menées par un très bon quarterback rookie. Les deux attaques s’appuient sur un excellent jeu au sol.

Robert Griffin III vs. Russel Wilson

Les deux joueurs présentent une excellente fiche statistique pour leur première saison rookie.

Griffin : 258/393 (65.6%), 3200 yards, 20 TD, 5 INT à la passe. 120 courses pour 815 yards (6.8 yards de moyenne), 7 TD.

Wilson: 252/393 (64.1%), 3118 yards, 26 TD, 10 INT à la passe. 94 courses pour 489 yards (5.2 yards de moyenne), 4 TD.

Ce sont donc des profils relativement similaires. Espérons que ce soir RGIII qui prenne le dessus dimanche.

Alfred Morris vs. Marshawn Lynch

Les deux équipes reposant beaucoup de leur stratégie sur l’efficacité de leur jeu au sol, celui qui remportera ce duel donnera un net avantage à son équipe. Les deux joueurs sortent en tout cas d’une excellente saison régulière.

Morris : 335 courses, 1613 yards (4.8 yards de moyenne), 13 TD.

Lynch: 315 courses, 1510 yards (5 yards de moyenne), 11 TD.

Le match des défenses

Les deux équipes semblant très proches offensivement, la décision  pourrait bien venir des défenses. Et dans ce domaine les Seahawks semblent avoir l’avantage. Les Seahawks n’autorisent en effet en moyenne que 306.2 yards par match (5ème meilleure statistique en NFL) alors que les Redskins sont à 377.7 yards par match (28ème de la ligue). C’est surtout la défense contre la passe qui est problème. Ceci dit, les yards concédés sont compensés par de nombreux turnovers. Il faudra encore savoir en provoquer dimanche pour remporter le match. Wilson et Hall se sont bien améliorés dans la deuxième partie de saison, il faudra qu’ils continuent sur cette dynamique. En face, Sherman, Chancellor et compagnie voudront faire le chaud.

FedEx Field

Les Redskins ont l’avantage de recevoir. Les spectateurs présents devront donc rendre cet avantage effectif en étant le plus bruyant possible. Difficile de faire aussi bien que ce qui se fait à Seattle mais il faudra donner de la voix.

En tout cas moi, je crierai de derrière mon écran !

C’est un match de playoffs, les Seahawks sont favoris mais tout peut se passer. Il faut y croire.

HAIL TO THE REDSKINS ! 

Un match pour l’Histoire

dal_g_griffin_romo_b1_600

Beaucoup considéraient la fameuse rivalité entre Dallas et Washington éteinte ces dernières années. Cette rivalité a sans doute été la plus forte de la ligue des années 1960 aux années 1980 avant de devenir plus « fade ». Mais tout est réuni pour faire renaître cette rivalité dimanche soir. Les Redskins vont devoir déterrer la hache de guerre et faire entrer ce match dans l’Histoire aux côtés des autres grandes affiches entre ces deux franchises. Les cowboys contre les indiens, après tout c’est comme ça depuis notre enfance, et je sais pas vous mais moi quand je jouais les indiens gagnaient toujours.

Dans les années 1970 la rivalité a atteint son apogée au niveau de l’engagement, du combat, pour ne pas dire de la haine. Le coach des Redskins, George Allen, disait : « J’essayais de créer une haine entre les deux équipes, et j’espérais juste que notre équipe les déteste plus le dimanche qu’il ne nous détestais« . On pouvait entendre des « Die, die » criés par les joueurs sur le bord du terrain.

On était loin de ça ces dernières années, les deux équipes étant bien loin de leurs années de gloire. Mais dimanche c’est une place en playoffs qui se joue avec un quarterback rookie qui réalise une saison de folie et un autre qui ne voudra pas laisser une de ces dernières occasions de montrer qu’il est un grand joueur. La tension devrait donc être à son maximum.

Je ne ferai pas le traditionnel avant-match car ce n’est pas une semaine comme les autres. C’est désormais aux joueurs de faire rentrer ce match dans la légende. Si RGIII est grand dans cette partie, il aura déjà marqué son empreinte.

Si vous voulez un top 10 des meilleures rencontres entre les deux équipes il y en a un très bien sur le site de la NFL. Il a même été adapté en français sur le blog Dallas Cowboys France.

Un mini documentaire très intéressant sur la rivalité :

http://www.nfl.com/videos/nfl-videos/0ap2000000117534/Origins-of-a-rivalry-Cowboys-vs-Redskins

Et si vous voulez vous chauffez un peu avant le match, je vous conseille cette super vidéo :

3 Redskins au Pro Bowl

hall-ap-013011_606

DeAngelo Hall avait été élu melleur joueur du Pro Bowl en 2010

Les résultats des joueurs sélectionnés au Pro Bowl sont tombés. Trois joueurs de Washington ont été choisis, deux autres sont remplaçants en cas de forfait.

On retrouve évidemment Robert Griffin III parmi les quarterbacks. Trent Williams est quant à lui l’un des trois offensive tackle de la NFC. Le troisième redskin sélectionné était peut être un peu moins attendu. Il s’agit du capitaine des équipes spéciales ; Lorenzo Alexander. Une belle récompense pour un joueur non drafté, baladé à tous les postes imaginables et qui n’a commencé à jouer que lors de sa troisième année en NFL.

Pour ce qui est des remplaçants, London Fletcher est encore. Il était le seul représentant de l’équipe l’année dernière, bénéficiant du forfait d’Urlacher. Enfin Alfred Morris sera là si un running back est absent.

Ce pourrait d’ailleurs être le dernier Pro Bowl, la ligue hésitant à le supprimer tant il perd de sa crédibilité. Les joueurs cherchent en effet avant tout à ne pas se blesser, et donc l’engagement n’est pas total. De plus certaines sélections, ou non sélections portent à discussion.

Espérons qu’aucun de nos trois joueurs n’y participe en tout cas, cela voudrait dire que les Redskins jouent le Superbowl !

Redskins 27 Eagles 20

WEEK 16

medium (17)medium (13)

WASHINGTON REDSKINS 2720 PHILADELPHIA EAGLES

Sixième victoire consécutive ! Philadelphie a subit la loi des Redskins. Tout n’était pas parfait dans ce match, loin de là mais l’essentiel est acquis. Tout se jouera contre les Cowboys. 

tempND__8243--nfl_mezz_1280_1024

Le match n’avait pas idéalement démarré pour les Redskins, la défense étant totalement absente et laissant des boulevards permettant aux Eagles de rapidement mener 7-0, Maclin réceptionnant une passe de 27 yards de Foles dans la endzone. La suite est meilleure, Ryan Kerrigan provoquant notamment un fumble recouvert par Richard Crawford. Les turnovers auront cette année une des force de la défense de Washington. Les Redskins reviennent donc à un point grâce à deux field goal de l’inévitable Kai Forbath, qui d’ailleurs battu le record du meilleur début en NFL pour un kicker avec une fiche toujours parfaite de 17/17.

Dans le deuxième quart-temps, les Redskins passent devant grâce à un très beau travail de Josh Morgan qui trouve la endzone après réception. Juste avant la pause les Eagles marquent trois nouveaux points et le match reste donc plus que jamais serré avec un score de 13-10 en faveur de la franchise de la capitale.

tempA70G1486--nfl_mezz_1280_1024

Le troisième quart-temps est celui où les Redskins vont faire la différence, prenant clairement le dessus sur leurs adversaires. Alfred Morris (22 courses, 91 yards) inscrit très tôt un touchdown de 10 yards à la course pour faire passer le score à 20-10. Les Eagles répliquent avec un field goal mais les Redskins creusent l’écart grâce à Robert Griffin III (16/24, 198 yards, 2TD, 1INT) qui réalise la passe parfaite pour Santana Moss. 27-13. La fin de match aura pu être plus sereine si les Redskins avaient mieux contrôlé le ballon défendu. RGIII se fait d’abord intercepter puis Lewis inscrit un touchdown lors de son unique course du match pour les Eagles. Ces Eagles qui vont avoir une dernière opportunité dans la redzone, mais Foles (diminué par une blessure à la main) ne parvient pas à se connecter avec Maclin, qui glisse dans la endzone alors qu’il était complètement libre.

Malgré ce dernier moment de stress, les Redskins l’emportent donc 27-20 et restent en course pour les playoffs. On notera que Chris Cooley a réalisé sa première (et dernière ?) réception de l’année avec les Redskins.

avant match : @ Philadelphia Egales

Avant match

Washington Redskins @ Philadelphia Eagles

Encore deux victoires et ce sera les playoffs. Deux matchs de division pour finir,  deux fois plus de pression. Je sens que nos coeurs vont souffrir ces prochains jours. Premier au menu : les Eagles de Philadelphie. Si ils ne jouent plus rien cette saison, ça restera néanmoins un match de division avec un engagement maximal, il n’y aura pas de cadeaux.

Kurt+Coleman+Philadelphia+Eagles+v+Washington+ut7aNg1wcxyl

Ce qui fait espérer

La dynamique, encore et toujours. Avec cinq victoires consécutives, les Redskins sont réellement dans une excellente spirale, et rien ne semble pouvoir les arrêter. Il faudra compter sur cette force mentale pour battre les Eagles.

La première confrontation directe. D’accord, c’est mal de dire ça, car chaque match est différent. Mais l’attaque des Eagles n’avait vraiment pas pesé lourd, et Foles pourrait avoir du mal à suivre le rythme de Robert Griffin III.

En parlant de RGIII, il sera sans doute de retour pour ce match. Et même si Kirk Cousins a été excellent contre les Browns, je préfère voir RGIII mener le sprint final pour les  playoffs.

Alfred Morris devrait et devra aider l’attaque. Dans les temps du record de yards sur une saison (détenu par Clinton Portis) il sera face à la vingtième défense contre la course. Une bonne occasion donc pour continuer de nous impressionner.

Ce qu’il faut craindre

Il s’agit d’un match de division, et même si la rivalité n’est pas aussi forte que contre Dallas, cela reste une forte rivalité et ces matchs sont toujours spéciaux. Attention alors à ne pas prendre ce match à la légère.

Notre ligne offensive contre leur ligne défensive. C’est dans ce domaine qu’ils pourraient prendre le dessus et faire tourner le match à leur avantage. Depuis quelques matchs ils sont performants dans le pass rush notamment. Et du côté des Redskins, les blessures et suspensions sont très handicapantes. Tyler Polumbus n’est pas sûr de pouvoir jouer, son remplaçant Jordan Black vient d’être suspendu. Trent Williams et Will Montgommery, qui sont sans doute les deux meilleurs joueurs de cette ligne joueront diminuer. Cela fait beaucoup. RGIII devra prendre des décisions rapides.

Le retour de Leasean McCoy. La plus grosse menace offensive de cette équipe, c’est lui, et il devrait être de retour contre Washington. Aux Redskins de montrer que leur défense contre la course est efficace, il sont 6ème de la ligue dans ce domaine.

Point blessures

Redskins : Tyler Polumbus (tête) et Stephen Bowen (biceps) sont incertains pour la rencontre. Robert Griffin III (genou), Trent Williams (cuisse), London Fletcher (cheville), Will Montgommery (genou), Lorenzo Alexander (épaule), Pierre Garçon (pied), Rob Jackson (nouveau papa) et Ryan Kerrigan (cheville) devraient tous pouvoir jouer malgré leurs pépins respectifs.

Eagles : Stanley Havili (claquage cuisse) est forfait et Chros Polk (orteil) ne devrait pas pouvoir tenir sa place non plus. Les autres blessés (icompris McCoy et Avant) devraient tous pouvoir jouer.