leonard hankerson

Quels receveurs dans les 53 ?

Cette pré-saison offre quelques belles batailles à certains postes. C’est le cas au poste de running back mais également au poste de receveur auquel nous allons nous intéresser ici.

Pierre Garçon et Desean Jackson sont les pièces maîtresses de cette escouade. Sauf blessure ils n’ont pas de soucis à se faire. Andre Roberts non plus, il vient de signer un beau contrat avec la franchise.

Ensuite Ryan Grant a sans doute déjà montré trop de choses pour risquer de le mettre sur la practice squad, il devrait donc faire également partie des 53 heureux élus pour entamer la saison régulière.

Aldrick Robinson

Aldrick Robinson

Derrière ce quatuor, Aldrick Robinson a aussi été très performant jusqu’ici dans cette pré-saison. Son principal soucis réside dans la signature de Desean Jackson qui présente un profil relativement similaire : une grosse menace en profondeur. Ses performances devraient quand même l’aider à assurer sa place. Deux dragsters dans l’équipe, ça peut aussi déstabiliser des défenses, d’autant que les mains de Robinson deviennent plus sûres avec le temps.

Nous arrivons donc à cinq joueurs. On peut penser qu’on va garder six joueurs à ce poste, il ne reste donc (hypothétiquement) qu’une place à attribuer.

Le vétéran Santana Moss semble alors le meilleur joueur disponible. Mais celui qui vient d’avoir 35 ans est loin d’être un choix indiscutable, malgré tout l’amour que je lui porte, et ce qu’il représente pour cette franchise. En effet il n’est plus tout jeune, sa production baisse doucement. Il n’a plus sa vitesse d’autrefois et même ses mains ne sont plus si sûres, en témoigne sa dernière saison. Pourtant il reste le receveur avec le plus de certitudes parmi ceux qui restent.

Autre chose qui pourrait freiner Moss, sa taille. En effet avec le départ de Josh Morgan le groupe de receveur est particulièrement petit, et Jay Gruden pourrait apprécier d’avoir au moins une grande cible disponible, pour les situations en redzone, notamment.

Santana Moss

Santana Moss

Vient alors Leonard Hankerson, qui caresse les 1,90 mètres. Éternel espoir, il a passé une bonne partie du printemps et de l’été à l’infirmerie, après une sérieuse blessure au genou en novembre dernier. Sans cela sa place dans l’effectif ne ferait guère de questions, mais avec cet état physique ce n’est plus la même histoire. Il pourrait également démarrer la saison sur la PUP list, même si lui se dit confiant pour être prêt dès la première journée.

Dans ce registre de gabarit imposant il reste Cody Hoffman, ce free agent rookie en provenance de BYU semble tout de même plutôt se diriger vers la practice squad, à moins qu’il ne brille lors des deux derniers matchs de pré-saison qui devraient davantage le mettre sous le feu des projecteurs.

Les deux derniers larrons sont Nick Williams et Rashad Ross. Ils offrent des solutions en kick et punt return, mais semblent tout de même un peu juste pour prétendre à une place dans les 53. Encore une fois, les deux derniers matchs de pré-saison pourraient faire évoluer la situations de ces deux jeunes joueurs.

Et vous, qu’en pensez vous ?

Saison terminée pour Hankerson, Lewis promu

hankerson

Blessé au genou lors du dernier match contre les Eagles, Leonard Hankerson va devoir se faire opérer et va donc manquer le reste de la saison. C’est un vrai coup dur car le receveur de troisième année avait montré des progrès, en étant notamment plus régulier qu’à ses débuts. Après Jordan Reed et Pierre Garçon il était devenu la cible favorite de Robert Griffin III. Ce dernier perd aussi sa plus grande cible par la taille parmi les wide receivers.

Joshua Morgan, relégué parmi les inactifs la semaine dernière va donc vite retrouver du boulot. Il va devoir monter autre chose qu’en début de saison, où il a été inefficace en receveur et en retourneur.

Mise à jour : Du coup c’est Lance Lewis qui a été promu de la practice squad. Cela avait été une petite surprise pour certain de ne peut le voir dans les 53 dès le début de saison. L’ancien receveur de l’université d’East Carolina présente un profil de receveur de possession et fait figure de menace dans la redzone. En effet bien qu’il ne soit pas un monstre explosibilité, il peut battre des défenseurs du haut de son mètre 88. Il avait notamment dominé Stephon Gilmore, premier tour de draft en 2012 et actuel cornerback titulaire chez les Bills.

Redskins 38 Browns 21

WEEK 14

medium (17)medium (16)

WASHINGTON REDSKINS 3821 CLEVELAND BROWNS

Et de cinq ! Cinq victoires de suite pour les Redskins et la première place de la division à la clé, car oui les Giants ont perdu contre Atlanta. Désormais, les Redskins sont maîtres de leur destin. Peu importe les autres résultats, deux victoires leur donneront le titre de la division.

tempAP508757069463--nfl_mezz_1280_1024

Ce match était pourtant mal embarqué, Kirk Cousins se faisant intercepté très tôt et offrant les premiers points aux Browns. Le score était de 7-0 pour les locaux après un touchdown de Trent Richardson. Puis le quarterback rookie des Redskins est monté en puissance en remettant les équipes à égalités grâce à un très beau touchdown de 54 yards offert à Leonard Hankerson.

Kai Forbath continue ensuite son sans faute en ajoutant trois nouveaux points. Mais c’est bien les Browns qui vont virer en tête à la pause. 14-10 avec un nouveau touchdown au sol par Richardson.

tempAP564774804567--nfl_mezz_1280_1024

En deuxième période, les Redskins passent la vitesse supérieure et surclassent les Browns. La défense vérouille et Kirk Cousins montre qu’il vaut plus qu’un simple remplaçant. On se demande qui de lui ou Weeden a été choisi au premier tour. Ajoutez à cela un play-calling de Kyle Shanahan particulièrement bien senti et cela donne un 28-7 sur la deuxième mi-temps.

Le premier touchdown est l’oeuvre d’Alfred Morris (27 courses, 87 yards, 2TD) sur une course de trois yards. Le deuxième est pour Leonard Hankerson, une petite passe bien exécutée de Cousins et cela fait leur deuxième connexion pour un touchdown entre les deux hommes. Evan Royster se joint ensuite à la fête avec un nouveau touchdown au sol, puis Morris ajoute son deuxième dans le même registre. La défense a bien aidé pour cela, interceptant notamment deux fois Weeden par Rob Jackson et l’inusable London Fletcher.

Le touchdown de Travis Benjamin reste du coup presque anecdotique.

Les Redskins ont parfaitement maîtrisé leur deuxième mi-temps et se sont évité une fin de match stressante. C’est toujours de bon augure, surtout que Robert Griffin III était absent.

Ravens 28 – 31 Redskins

WEEK 14

medium (15)medium (17)

BALTIMORE RAVENS 2831 WASHINGTON REDSKINS

Au bout du suspense ! Les Redskins se sont imposés à l’issu d’un thriller haletant qui a emmené les deux équipes en prolongations. Cela fait quatre victoire de suite pour Washington et les espoirs de playoffs, qui semblaient fous il y a un mois, sont désormais bien réels.

tempAP126145791086--nfl_mezz_1280_1024

Le début du match a été un festival offensif face à des défenses léthargiques. Ainsi chaque possession se terminait par un touchdown. Le premier est pour Joshua Morgan qui reçoit une passe de Robert Griffin III (15/26, 246 yards, 1TD). Puis après une grosses course de Rice, Flacco est en bonne position et trouve Boldin dans la endzone. Les Redskins remettent ça et Alfred Morris (23 courses, 122 yards, 1TD) conclue un nouveau long drive d’une course de un yard. Mais le deuxième quart temps va passer à l’avantage des Ravens qui sotn désormais les seuls à marquer des points au tableau d’affichage. La défense de la capitale n’y est pas et Flacco lance deux nouveaux touchdowns pour Pitta et Boldin  encore une fois. A la pause les Redskins sont menés 21-14.

tempAP943460882045--nfl_mezz_1280_1024

Au retour des vestiaires, la défense des Redskins fait mieux son boulot. Les Redskins interceptent même Flacco par l’intermédiaire de l’insuable London Fletcher. L’attaque convertit ses possessions par deux field goal. A la fin du troisième quart temps le match est plus que jamais indécis avec seulement un point d’avance pour les Ravens. Mais à moins de cinq minutes de la fin ceux ci vont réussir à alourdi la marque avec 7 nouveaux points, c’est cette fois ci par la course que les corbeaux pénètrent la endzone avec Rice.  La situation est alors critique et RGIII doit faire un dernier drive parfait pour espérer remettre les deux équipes à égalité. Mais les Redskins ne sont

tempAP891274976370--nfl_mezz_1280_1024

pas au bout de leurs peines. Le quarterback se blesse au genou en tentant une course. Kirk Cousins le remplace le temps d’un jeu avant que Griffin ne revienne pour lancer deux très belles passes puis, étant trop limité, il laisse à nouveau sa place à Cousins. Celui ci trouve Leonard Hankerson dans les 15 yards, puis Garçon pour un touchdown. Il faut alors une conversion à deux points pour prolonger le match en over time et c’est chose faite quand Cousins porte lui même le ballon dans l’endzone. On notera l’excellent play calling dans cet ultime drive de la part de Kyle Shanahan, le tout avec deux quarterbacks rookies. En prolongation, les Ravens sont les premiers avec le ballon mais ils sont forcé de punter, et là un autre rookie va illuminer FedEx Field. Il s’agit du cornerback Richard Crawford (préféré à Brandon Banks) qui retourne le punt pour 64 yards et permet aux Redskins d’être en excellente position pour tenter le field goal de la victoire. Kai Forbath, qui n’a toujours pas manqué une tentative avec la franchise, ne manque pas l’occasion et le stade peut exploser. Les Redskins sont encore vivants.

Il ne reste plus qu’à espérer que Griffin soit vite remis. D’après les IRM qu’il a passé il n’y a rien de dramatique, les ligaments n’ont pas de dommages sérieux. Il pourrait toutefois louper le match contre Cleveland.

Redskins 12 Steelers 27

WEEK 8

WASHINGTON REDSKINS 1227 PITTSBURGH STEELERS

Un match cauchemar pour Washington. Une défense absente, un attaque maladroite, de multiples erreurs et au final le plus mauvais match de l’équipe jusqu’ici. A oublier au plus vite !

On aurait dit que les Redskins ne sont jamais entrés dans le match. Débordé d’entrée en défense, l’équipe ne s’est jamais vraiment rétabli (les Steelers ont scoré sur la plupart de leur drive). En attaque, une seule phase a été plutôt correcte, menant au touchdown de Santana Moss. Mais les receveurs ont pendant tous les matchs multiplié les drop, à croire qu’ils avaient du savon sur les gants. En tout c’est 11 passes de Robert Griffin III (16/34, 177 yards, 1 TD) qui ont été relâchées, hallucinant.

Pas grand chose d’autre à dire sinon, les rookies RGIII et Alfred Morris (13 courses, 59 yards) sont sans doute ceux qui ont le moins à se reprocher. Le kicker Kai Forbath a rendu également une copie presque parfaite, à l’exception d’un extra point manqué.

En défense si la faiblesse de la secondary est une habitude, le pass rush lui continue de s’affaiblir, Ben Roethlisberger a eu tout le temps du monde pour ajuster ses passes. En plus de cela la défense contre la course a été anormalement fébrile.

Vous ajoutez à cela quelques bourdes comme un punt de 12 yards de Sav Rocca ou un nouveau pétage de câble de DeAngelo Hall vous mélangez bien (attention aux grumeaux) et vous obtenez le match le plus horrible de 2012 pour les Redskins.

L’absence de Pierre Garçon est plus préjudiciable que prévu car on avait sans doute surestimé des receveurs comme Leonard Hankerson ou Aldrick Robinson.

Le chantier de la reconstruction est loin d’être terminé, il ne va pas falloir manquer la prochaine draft, notamment sur le plan de la défense pour être enfin au niveau des playoffs, car il faut se faire une raison, ce n’est pas encore pour cette année…

Avant match : vs Vikings

Avant match

Minnesota Vikings @ Washington Redskins

Pour la première fois les Redskins vont enchainer un deuxième match à la maison. Peut être l’occasion de remporter un premier match à FedEx Field. Mais ce ne sera pas facile face aux Vikings, battus une seule fois cette saison.

La principale interrogation pour ce match est la présence ou non de Robert Griffin III pour mener l’attaque de Washington. Les dernières nouvelles sont plutôt rassurantes pour le quarterback qui s’est entrainé normalement. Les nouvelles sont moins bonnes pour Pierre Garçon, qui souffre encore du pied, et qui a peu de chances de jouer demain. Ça commence à durer. Leonard Hankerson, Joshua Morgan & cie devront encore essayer de le faire oublier. Il faut aussi du coup s’attendre à voir une fois de plus Fred Davis être une cible privilégiée. Au sol, Alfred Morris devrai affronter la très bonne défense au sol des Vikings, classée 6ème de la ligue dans ce domaine. Ce sera un bon test pour lui.

De l’autre côté, la principale menace viendra aussi du jeu au sol, avec un Adrian Peterson qu’on ne présente plus et qui revient bien en forme après sa blessure en fin de saison dernière… contre les Redskins. Il aura donc de mauvais souvenirs à chasser. Mais attention également au jeu aérien, ce n’est pas encore le point fort des Vikings mais Ponder est en pleine progression et réalise un début de saison tout à fait correct. Il a des bons receveurs à sa disposition, notamment Percy Harvin qui malgré une petite blessure devrait bien tenir sa place demain soir. Il sera également à surveiller sur les retours de coups de pieds où les Vikings ont été assez performants jusqu’ici. 

Un match qui s’annonce donc très difficile, sans doute serré, avec deux jeunes quarterback aidés par deux excellents coureurs. Cela pourrait se jouer à peu de choses.

C’est la reprise !

La nouvelle "bulle" du terrain d'entrainement des Skins

La nouvelle « bulle » du terrain d’entrainement des Skins

Premières infos en vrac après le premier jour d’OTA. En plus du choc mentionné dans l’article précédent quelques observations sont à signaler, essentiellement reprises du site Hogs Haven. DeAngelo Hall était le seul absent, on en sait pas plus sur les raisons de cette absence. Stephen Bowen (qui s’est fait opéré du genou récemment), Leonard Hankerson, Kory Lichtensteiger et Tim Hightower n’ont pas participé pleinement à ce premier entrainement. Tous sont de retour de blessure. Parmi les noms qu’on attend pas forcément dans le roster final, le running back Tristan Davis et le cornerback Rich Crawford ont impressionné. Chris Cooley a lui aussi montré de bonnes choses, il semble bien revenir, tant mieux si on peut compter sur lui. Le retour de Jarvis Jenkins est considéré par beaucoup comme un renfort de poids. Pour rappel le defensive end avait été drafté au deuxième tour de la draft 2011 avant de rater toute la saison pour blessure. Fred Davis a mis ses dérives avec les drogues sur le dos du lockout qui lui avait laissé trop de temps libre. Mais il assure que ça n’arrivera plus et que le football passe avant tout désormais. Beaucoup de louanges sur Robert Griffin III également. Tous semblent voir en lui un futur grand.

Voilà, espérons que les joueurs continuent à peaufiner leur forme sans se blesser.

Jabar Gaffney quitte DC

Jabar Gaffney

Jabar Gaffney

Comme prévu, Jabar Gaffney quitte la capitale. Des sources internes à la ligue ont donné la nouvelle cet après-midi et de multiples médias l’ont reprise. Le staff n’a donc pas réussi à obtenir un trade avec une autre franchise. C’était l’option que Shanahan privilégiait et Gaffney l’avait lui même confirmé.

Le receveur sort pourtant de sa meilleure saison en NFL avec 947 yards gagnés pour un total de 68 réceptions. Il a également inscrit 5 touchdowns en 2011. Mais les arrivées de Pierre Garçon et Josh Morgan l’ont poussé vers la sortie. Il aurait dû gagner 2.65M$ en 2012 avec sans doute moins d’impact qu’en 2011. La franchise na donc pas jugé utile rentable de le conserver. De plus Leonard Hankerson revient de blessure et les dirigeants semblent placer beaucoup d’espoirs en lui. Sans être flashy Gaffney est un receveur avec des mains sûres qui devrait facilement retrouver une autre franchise.

Le fait est que maintenant le numéro 10 est libre pour un certain Robert Griffin III. A son tour de bien le porter.