RG3

Pré-saison : Matchs 1 et 2

Deux victoires, peu de réponses, beaucoup de questions.

Washington Redskins 2017 Cleveland Browns

Detroit Lions 1721 Washington Redskins

Les matchs de pré-saison sont là pour trouver des automatismes et permettre au staff d’évaluer l’effectif en situation de match. Cela afin de mettre en place un roster de 53 joueurs et une depth chart cohérente. Cette période doit donc apporter des réponses, mais nous sommes à Washington, et comme nous ne faisons rien comme personne, ces matchs ont malheureusement apporté surtout beaucoup de questions, et un beau casse-tête pour Jay Gruden.

Jay Gruden doit déjà faire face aux critiques.

Jay Gruden doit déjà faire face aux critiques.

Les deux victoires ne sont pas écrasantes, et surtout les scores sont anecdotiques lors de ces rencontres. Il fallait se rassurer et éviter les blessures. Rien de cela n’a été rempli. L’attaque titulaire n’a pas vraiment donné de garanties lors de sa présence sur le terrain. Après une première sortie à peine correcte contre les Browns, Robert Griffin III a sombré contre les Lions. Abandonné par sa ligné, il n’a pas non plus été irréprochable de son côté, oubliant des receveurs démarqués. Après de nombreux chocs, il a finalement dû quitter ses partenaires à cause d’une commotion. Derrière Kirk Cousins et Colt McCoy ont livré deux matchs très propres, menant chacun 3 drives à des touchdowns. Certes ils avaient en face d’eux les deuxièmes escouades de défense, mais ils ont pratiquement toujours fait les bons choix. La controverse des quarterbacks à Washington est très loin d’être terminée.

La ligne offensive devait être le gros changement de cette intersaison après avoir longtemps été un point faible de l’équipe. Face aux Lions l’escouade titulaire de Bill Callahan a été en dessous de tout. Rapidement orpheline d’un Trent Williams blessé au pied, elle s’est écroulée. Willie Smith, aligné ensuite LT n’a pas été à la hauteur. Brandon Scherff a livré une prestation très inquiétante au poste de RG. On attend beaucoup mieux sur les deux derniers matchs.

Faut-il s'inquiéter du niveau de performance de Brandon Sherff ?

Faut-il s’inquiéter du niveau de performance de Brandon Sherff ?

Seule satisfaction, le jeu de course. Si Silas Reed a déjà vu sa saison se terminer avec une rupture des ligaments antérieurs du genou, les autres ont tous pu se mettre en valeur. Le trio Alfred Morris, Matt Jones et Chris Thompson reste favori, mais Trey Williams a aussi montré des choses intéressantes. Il n’a pas dit son dernier mot.

On attendait que quelqu’un se révèle au poste de tight end après les blessures de Niles Paul et Logan Paulsen. Peu utilisés, il y en a tout de même un qui s’est distingué avec une belle action. Il s’agit de JeRon Hamm, qui a fait étalage de son talent d’esquives de force sur 23 yards.

Côté défense, les titulaires ont également été loin de la perfection. McCown et Stafford ont été bien trop tranquilles dans leurs drives respectifs. Encore une fois, ce sont les remplaçants qui ont pris le dessus sur leurs homologues. La pression sur le quarterback a été meilleure, Houston Bates (3 sacks) et Jackson Jeffcoat (2 sacks) se sont notamment illustrés. L’un de ces deux là pourrait décrocher une place dans les 53.

Houston n'a pas de problèmes.

Houston n’a pas de problèmes.

Pour cela il faudra être bon équipe spéciale. En effet l’escouade a besoin de bons soldats après la perte de son leader Niles Paul, puis d’un autre élément important en la personne d’Adam Hayward, qui a également vu sa saison se terminer avant qu’elle ne commence. Terrance Plummer et Martrell Spaight, deux rookies très actifs, ont dû coup davantage de chances de décrocher un ticket.

En défense j’ai également été surpris par les performances de Quinton Dunbar. Ce rookie non drafté était venu pour jouer receveur. Finalement, avec l’accumulation des blessures il a dû dépanner, et il parait très naturel à cette position finalement ! Ce sera sans doute trop juste pour faire partie des 53, mais c’est le type de joueur que j’aimerai voir rester en practice squad.

Quinton Dunbar réalise des débuts surprenants en tant que CB.

Quinton Dunbar réalise des débuts surprenants en tant que CB.

Si on devait faire un bilan de ces deux matchs, je dirais qu’il est médiocre. Scot McCloughan l’avait dit, il ne fallait pas s’attendre à gagner tous les matchs, et clairement ce ne sera pas le cas. Le chemin est encore long, et beaucoup de secteurs sont encore perfectibles.

Rappel des blessures importantes :

– Niles Paul (TE). Cheville. Saison terminée.

Logan Paulsen (TE). Pied. Saison terminée.

Adam Hayward (LB). Genou. Saison terminée.

Silas Redd (RB). Genou. Saison terminée.

Robert Griffin III (QB). Commotion. Retour imminent.

Comparatif des quarterbacks :

Kirk Cousins : 20/26, 245 yards, 1TD, 0INT. 1 sack subi.

Colt McCoy : 9/12, 113 yards, 1TD, 0INT. 0 sack subi.

Robert Griffin III : 6/13, 0TD, 0INT. 3 sacks subis.

Joueurs marquants :

Trey Williams : 17 courses, 67 yards, 1TD.

Matt Jones : 13 courses, 82 yards, 1TD.

Rashad Ross : 9 réceptions, 107 yards, 1TD.

Reggie Bell : 3 réceptions, 50 yards, 1TD.

JeRon Hamm : 1 réception, 23 yards.

Martrell Spaight : 11 placages.

Terrance Plummer : 9 placages.

Houston Bates : 3 sacks.

Jackson Jeffcoat : 2 sacks.

Publicités

RGIII à l’entrainement, Cooley à la radio

USATSI_7299635-1024x712

 

Tout d’abord je tiens à m’excuser pour le manque de mise à jour ces derniers temps, il ne s’agit pas d’un manque de motivation mais d’un cruel manque de temps.

Mais je reviens avec les bonnes nouvelles, Robert Griffin III a été déclaré apte à l’entrainement par les médecins et il est donc de la partie pour le training camp de l’été qui débute cette semaine à Richmond. Néanmoins, mais ce n’est pas une surprise, il ne devrait pas jouer les matchs de pré-saison, le staff voulant lui éviter au maximum les chocs. Espérons qu’il soit tout de même suffisamment dans le rythme pour le premier match de la saison contre les Eagles, car il va bien devoir rentrer dedans à un moment ou un autre… En tout cas on ne peut que se réjouir de la rapidité  de son rétablissement.

Autre nouvelle, c’est sans surprise que Chris Cooley a pris sa retraite sportive. Drafté en 2004 par les Redskins, il n’a joué que pour la franchise de la capitale en NFL. Celui qu’on surnomme Captain Chaos était d’ailleurs le chouchou du public, le joueur le plus apprécié par les fans. Ses deux dernières années ont été freinées par des pépins physiques il n’a jamais pu retrouver la forme de ses grandes années. Cooley ne s’en va pas bien loin puisqu’il sera consultant à la radio pour les matchs des Redskins. On lui souhaite toute la réussite possible dans ce nouveau projet.

Pas grand chose à signaler autrement, le mois de juillet est calme, comme souvent !

3 Redskins dans le top 100 NFL

Le déballage du top 100 NFL pour 2013 vient de s’achever. C’est sans surprise qu’Adrian Peterson est arrivé en tête, plébiscité par une majorité des joueurs de la ligue qui constituent les votes pour ce classement. Côté Redskins trois joueurs apparaissent dans le classement. C’est bien mieux que l’année dernière où seul London Fletcher apparaissait dans le classement. Chacun des nommés fait partie de l’escouade offensive de l’équipe.  Trent Williams arrive 99ème position de ce classement. Les deux autres sont bien sûr les rookies Alfred Morris et Robert Griffin III. Le premier se positionne en 64ème positionne, le second quant à lui intègre le top 20, à la 15ème position. Pas mal pour une première année dans la ligue ! Cela reste bien sûr un classement très subjectif et discutable, mais il montre au moins que les Redskins ont gagné du respect au sein de la ligue en l’espace d’un an.

RGIII s’est entrainé

ota031369335850

 

Bon, s’entraîner est peut être un bien grand mot, mais Robert Griffin III a bien foulé la pelouse, fait quelques courses et a lancé ds ballons à ses coéquipiers qui comme lui reviennent de blessure ou chirurgie. Il y avait notamment Roy Helu, Fred Davis, Pierre Garçon, ou encore le rookie Chris Thompson.

Pas de quoi sauter au plafond, mais cela confirme les excellents progrès réalisé par Griffin ces derniers mois, et on peut être de plus en plus positif quant à sa présence début septembre pour mener l’attaque.

Une petite vidéo où on voit notre quarterback en mouvement :

Seahawks 24 – 14 Redskins

DU RÊVE AU CAUCHEMAR

WILD CARD ROUND

SEA_logo-80x90WAS_logo-80x90

SEATTLE SEAHAWKS 2414 WASHINGTON REDSKINS 

La conte de fée s’arrête ici. Malgré un départ canon, les Redskins ont été stoppés par la blessure de Robert Griffin III et une très bonne équipe de Seattle.

tempAP104812597412--nfl_mezz_1280_1024

Le match avait parfaitement débuté, Alfred Morris marchant sur la défense des Seahawks et RGIII se déplaçant sans grande difficulté. Cela faisait 14-0 à la fin du première quart temps, avec deux touchdowns réceptionnés par Logan Paulsen et Evan Royster. Mais sur le deuxième touchdown RGIII aggrave sa blessure au genou et il ne sera plus le même à partir de là. 

La suite, c’est une grosse domination des Seahawks, et malgré une défense souvent héroïque, et une équipe spéciale qui repousse les joueurs de Seattle toujours plus loin, la franchise du nord-ouest finit par faire céder les Redskins et score 24 points sans réponses. RGIII se tord à nouveau le genou en fin de match et ce sera Kirk Cousins qui prendra les derniers snap, mais la messe était dite.

Avec des si on coupe du bois

On pourra toujours refaire l’histoire. Et si RGIII n’avait pas été blessé ? Et si Cousins l’avait remplacé plus tôt ? Mais comme on dit, avec des si on coupe du bois… Alors ne restons pas éternellement sur ce match, l’avenir promet de belles choses à la franchise.

Avant match : Seahawks @ Redskins

Pour faire durer le rêve

Dimanche les Redskins joueront leur premier match de playoffs depuis 2008, le premier à domicile depuis 2000. Et le dernier adversaire des Redskins en playoffs était… Seattle. A l’époque Washington s’était inclinée 35-14. Espérons que les joueurs de la capitale feront meilleure figure cette année.

Redskins_Seahawks_Football_05843

De belles oppositions sont à attendre dans ce match, avec deux équipes qui présentent certaines similitudes. Les deux franchises sont menées par un très bon quarterback rookie. Les deux attaques s’appuient sur un excellent jeu au sol.

Robert Griffin III vs. Russel Wilson

Les deux joueurs présentent une excellente fiche statistique pour leur première saison rookie.

Griffin : 258/393 (65.6%), 3200 yards, 20 TD, 5 INT à la passe. 120 courses pour 815 yards (6.8 yards de moyenne), 7 TD.

Wilson: 252/393 (64.1%), 3118 yards, 26 TD, 10 INT à la passe. 94 courses pour 489 yards (5.2 yards de moyenne), 4 TD.

Ce sont donc des profils relativement similaires. Espérons que ce soir RGIII qui prenne le dessus dimanche.

Alfred Morris vs. Marshawn Lynch

Les deux équipes reposant beaucoup de leur stratégie sur l’efficacité de leur jeu au sol, celui qui remportera ce duel donnera un net avantage à son équipe. Les deux joueurs sortent en tout cas d’une excellente saison régulière.

Morris : 335 courses, 1613 yards (4.8 yards de moyenne), 13 TD.

Lynch: 315 courses, 1510 yards (5 yards de moyenne), 11 TD.

Le match des défenses

Les deux équipes semblant très proches offensivement, la décision  pourrait bien venir des défenses. Et dans ce domaine les Seahawks semblent avoir l’avantage. Les Seahawks n’autorisent en effet en moyenne que 306.2 yards par match (5ème meilleure statistique en NFL) alors que les Redskins sont à 377.7 yards par match (28ème de la ligue). C’est surtout la défense contre la passe qui est problème. Ceci dit, les yards concédés sont compensés par de nombreux turnovers. Il faudra encore savoir en provoquer dimanche pour remporter le match. Wilson et Hall se sont bien améliorés dans la deuxième partie de saison, il faudra qu’ils continuent sur cette dynamique. En face, Sherman, Chancellor et compagnie voudront faire le chaud.

FedEx Field

Les Redskins ont l’avantage de recevoir. Les spectateurs présents devront donc rendre cet avantage effectif en étant le plus bruyant possible. Difficile de faire aussi bien que ce qui se fait à Seattle mais il faudra donner de la voix.

En tout cas moi, je crierai de derrière mon écran !

C’est un match de playoffs, les Seahawks sont favoris mais tout peut se passer. Il faut y croire.

HAIL TO THE REDSKINS ! 

Cowboys 18 Redskins 28

ILS L’ONT FAIT !

WEEK 17

medium (14)medium (17)

DALLAS COWBOYS 1828 WASHINGTON REDSKINS

Direction playoffs ! Les Redskins ont rempli leur mission en venant à bout des Cowboys. C’est la septième victoire consécutive pour la franchise de la capitale, ce qui leur permet d’obtenir le titre de champion de la division NFC-East.

tempAP2841892658--nfl_mezz_1280_1024

Le premierquart-temps a été vierge en points. La défense des Redskins stoppe très bien l’attaque des Cowboys, avec notamment deux interceptions de Richard Crawford et Josh Wilson, mais l’attaque ne parvient pas à inscrire de points. Kai Forbath loupe même son premier field goal de la saison.

Finalement ce sont les Cowboys qui inscrivent les premiers points du match dans le deuxième quart-temps sur une action litigieuse. Romo reçoit le ballon alors que le chrono était déjà tombé à 0, il parvient ensuite à se connecter à l’éternel Witten et ça fait 7-0 pour les visiteurs. Mais les Redskins répondent et Alfred Morris, énorme tout le match (33 courses, 200 yards, 3TD) conclut une très longue possession à la course. A la pause le suspense reste entier, les deux équipes sont au coude à coude.

tempAP16091836086--nfl_mezz_1280_1024

Dans le troisième quart-temps, les Redskins accélèrent, avec un jeu au sol ultra efficace, bien aidé par l’avalanche de blessures dans la défense des Cowboys. Robert Griffin III (9/18, 100 yards – 6 courses, 63 yards, 1TD) porte le score à 14-7 avec un touchdown à la course dans le troisième quart temps. Les Cowboys restent dans le match en inscrivant un field goal dans le début du dernier quart temps.

Mais le « Morris show » reprend vite son chemin, et le rookie running back inscrit un touchdown de 32 yards. FedEx Field exulte. A 21-10, les Redskins peuvent sérieusement commencer à rêver. Mais Romo et ses boys ne s’avouent pas vaincu et le quarterback des Cowboys trouve Ogletree pour le touchdown. Avec la conversion à deux points Dallas revient à trois points et tout est relancé avec encore plus de cinq minutes à jouer dans le match. Surtout que les Redskins sont forcé de punter sur leur possession suivante.

Oui mais voilà, que le stress est à son maximum et qu’on craint un drive infernal de Dallas pour clôturer le match, Rob Jackson surgit et intercepte Romo. Les Redskins récupèrent la balle dans le camp des Cowboys.

Les Redskins parviennent ensuite à manger un maximum de chrono, et surtout Alfred Morris inscrit son troisième touchdown de la soirée pour assurer la victoire de son équipe. Les commentateurs se taisent alors pour laisser entendre un fabuleux Hail To The Redskins. La franchise de la capitale vient de gagner son septième match de suite, dont cinq matchs de division. Simplement fantastique. Place à Seattle maintenant.