rob jackson

Jenkins et Jackson de retour

Rob+Jackson+Washington+Redskins+v+Dallas+Cowboys+AaOdxz-7qOol

Après 4 matchs de suspension, Jarvis Jenkins (DE) et Rob Jackson (OLB) vont faire leur retour. Pour permettre cela les Redskins ont coupé le kicker John Potter et le defensive end Phillip Merling.

Rob Jackson avait réalisé une très bonne saison 2012 avec 4.5 sacks et 4 interceptions. La dernière contre les Cowboys restera dans l’Histoire, puisqu’elle permet la qualification des Redskins en playoffs. Espérons qu’il revienne aussi performant, il avait encore montré de belles choses en pré-saison.

Quant à Jarvis Jenkins, il devra montrer qu’il mérite sa sélection au deuxième tour de la draft, ce qu’il a du mal à faire jusqu’à présent.

Publicités

Darryl Tapp signe

Darryl-Tapp-Traded-to-Philadelphia-Eagles

 

Avec Rob Jackson suspendu et Lorenzo Alexander parti voir ailleurs, le poste de outside linebacker manquait de profondeur. Les dirigeants n’ont pas souhaité attendre la draft pour régler cela, c’est pourquoi ils ont signé Darryl Tapp. L’ancien defensive end des Eagles et Seahawks devrait jouer outside linebacker dans la défense en 3-4 des Redskins. Souvent titulaire à Seattle, il l’a été beaucoup moins à Philadelphie. Il devrait encore jouer les doublures derrière Brian Orakpo et Ryan Kerrigan dans la capitale.

Rob Jackson suspendu 4 matchs

Tampa Bay Buccaneers v Washington Redskins

Décidément, la ligue n’est pas tendre avec les Redskins par les temps qui courent. Comme si les pénalités financières ne suffisaient pas, cela fera la troisième saison consécutive avec des joueurs suspendus pour les Redskins. C’est Rob Jackson qui en fait maintenant les frais. Contrôlé positif à une substance interdite, le joueur a été sanctionné de quatre matchs, et a fait appel.

Il faut espérer que Brian Orakpo soit en forme en septembre, dans le cas contraire le pass rush de l’équipe serait sérieusement amoindri pour lancer la saison.

Joueurs libres

Rob Jackson et Lorenzo Alexander seront bientôt libres

Rob Jackson et Lorenzo Alexander seront bientôt libres

La saison étant terminé du côté de Washington DC, il est temps de s’intéresser à ce qui va se passer pendant l’inter-saison. Nombre de joueur sont en fin de contrat et vont donc être des free agents. Certains seront prolongés, d’autres non. Etat des lieux.

Unrestricted free agents

Chris Cooley (TE) : Ça m’arrache le coeur d’écrire ça mais je pense qu’il n’y a plus d’avenir pour captain chaos à Washington. Le plus ancien joueur de l’équipe a été très peu utilisé cette saison (une seule réception) et n’a même dû son retour dans l’équipe qu’à une blessure de Fred Davis. Il est peu probable que la franchise refasse appel à lui.

Fred Davis (TE) : Là c’est plus compliqué. On attendait tous Davis parmi les meilleurs tight end de la ligue en 2012, et tout avait bien commencé pour le joueur des Redskins puisqu’il était une cible privilégiée de RGIII, mais il s’est blessé au tendon. Je pense que la franchise lui proposera une nouvelle signature, mais pas à n’importe quel prix.

Sav Rocca (P) : Malgré une saison 2012 tout à fait correcte, le punter australien commence à se faire vieux (39 ans) et il  a en plus été blessé cette saison. Si une opportunité se présente il ne serait pas surprenant de voir les Redskins passer à un autre joueur.

Jordan Black (OT) : On n’a presque pas vu le vétéran à l’oeuvre en 2012. Il a été suspendu (semble-t-il injustement)  et a manqué la fin de saison. Il pourrait toujours être utile en back up l’année prochaine. Mais difficile à dire si les Redskins ne vont pas se pencher sur une autre solution.

Tyler Polumbus (OT) : Propulsé titulaire cette saison il a plutôt été une bonne surprise. L’équipe lui proposera sans doute un nouveau contrat.

Kory Lichtensteiger (OG) : Sans doute le milleur lineman offensif derrière Trent Williams. Je ne vois pas autre chose qu’un nouveau contrat pour lui.

Kedric Golston (DE) : Utilisé dans rotation de la ligne défensive il a fait son job. C’est un des « anciens » de cette équipe puisqu’il n’a pas connu d’autre franchise. Mais ce n’est pas sûr que ça suffise pour le conserver. Je dirais que c’est du 50/50.

Rob Jackson (OLB) : Grosse révélation de la saison. Lui et Chris Wilson devait se partager le remplacement d’Orakpo, mais rapidement Jackson a pris le dessus et il a réalisé une excellente saison. Lui offrir un nouveau contrat semble une évidence. Mais il devrait être remplaçant d’Orakpo ? Pas sûr qu’il accepte cette situation alors qu’il pourrait être titulaire ailleurs…

Lorenzo Alexander (partout) : Peut être le meilleur joueur d’équipe spéciale de la ligue. Et un backup couteau suisse. On le garde, point final.

Bryan Kehl (ILB) : Il a peu joué et avait déjà été coupé une fois en pré-saison avant de revenir. Il pourrait avoir une autre chance si les dirigeants ont vraiment vu du bon en lui.

Chris Wilson (OLB) : Si on ne parvient pas à retenir Rob Jackson, nul doute que Chris Wilson restera. Il a été un remplaçant correct et connait bien le système.

Cedric Griffin (CB) : Il a réalisé une saison plutôt bonne avant de se faire suspendre pour dopage  Mais le fait que le staff lui ait à nouveau fait confiance pour le match contre Seattle pourrait montrer qu’ils tiennent à lui.

Madieu Williams (S) : Titulaire par défaut cette année il a alterné le bon et le moins bon. Pas sûr que la franchise le retienne coûte que coûte.

Tanard Jackson (S) : Il devait être un de nos safety titulaires avant sa suspension d’un an. Je ne pense pas que les Redskins vont lui faire à nouveau confiance.

Restricted free agents

Chris Baker (NT) : Remplaçant mais qui a beaucoup contribué dans la rotation de l’effectif. L’équipe devrait lui redonner sa chance. Mais attention Chris Neild va également revenir de blessure.

Logan Paulsen (TE) : Il a prouvé cette année qu’il méritait sa place dans l’équipe. Même si ce n’est pas un grand athlète il fera un très bon tight end numéro deux. Et puis il a une bonne attitude et une bonne gueule.

Darrel Young (FB) : Il a été très bon cette saison. L’ancien linebacker effectue la transition à merveille. Encore un joueur à garder.

Brandon Banks (WR) : Faible menace en receveur et il a perdu son job de kick et punt returner en fin de saison. L’aventure avec les Redskins semble définitivement terminée pour lui, après plusieurs sursis.

Nick Sundberg (LS) : Il n’a pas fait d’erreurs, pas de raison de le laisser filer.

Votre avis sur ces free agents ?

Cowboys 18 Redskins 28

ILS L’ONT FAIT !

WEEK 17

medium (14)medium (17)

DALLAS COWBOYS 1828 WASHINGTON REDSKINS

Direction playoffs ! Les Redskins ont rempli leur mission en venant à bout des Cowboys. C’est la septième victoire consécutive pour la franchise de la capitale, ce qui leur permet d’obtenir le titre de champion de la division NFC-East.

tempAP2841892658--nfl_mezz_1280_1024

Le premierquart-temps a été vierge en points. La défense des Redskins stoppe très bien l’attaque des Cowboys, avec notamment deux interceptions de Richard Crawford et Josh Wilson, mais l’attaque ne parvient pas à inscrire de points. Kai Forbath loupe même son premier field goal de la saison.

Finalement ce sont les Cowboys qui inscrivent les premiers points du match dans le deuxième quart-temps sur une action litigieuse. Romo reçoit le ballon alors que le chrono était déjà tombé à 0, il parvient ensuite à se connecter à l’éternel Witten et ça fait 7-0 pour les visiteurs. Mais les Redskins répondent et Alfred Morris, énorme tout le match (33 courses, 200 yards, 3TD) conclut une très longue possession à la course. A la pause le suspense reste entier, les deux équipes sont au coude à coude.

tempAP16091836086--nfl_mezz_1280_1024

Dans le troisième quart-temps, les Redskins accélèrent, avec un jeu au sol ultra efficace, bien aidé par l’avalanche de blessures dans la défense des Cowboys. Robert Griffin III (9/18, 100 yards – 6 courses, 63 yards, 1TD) porte le score à 14-7 avec un touchdown à la course dans le troisième quart temps. Les Cowboys restent dans le match en inscrivant un field goal dans le début du dernier quart temps.

Mais le « Morris show » reprend vite son chemin, et le rookie running back inscrit un touchdown de 32 yards. FedEx Field exulte. A 21-10, les Redskins peuvent sérieusement commencer à rêver. Mais Romo et ses boys ne s’avouent pas vaincu et le quarterback des Cowboys trouve Ogletree pour le touchdown. Avec la conversion à deux points Dallas revient à trois points et tout est relancé avec encore plus de cinq minutes à jouer dans le match. Surtout que les Redskins sont forcé de punter sur leur possession suivante.

Oui mais voilà, que le stress est à son maximum et qu’on craint un drive infernal de Dallas pour clôturer le match, Rob Jackson surgit et intercepte Romo. Les Redskins récupèrent la balle dans le camp des Cowboys.

Les Redskins parviennent ensuite à manger un maximum de chrono, et surtout Alfred Morris inscrit son troisième touchdown de la soirée pour assurer la victoire de son équipe. Les commentateurs se taisent alors pour laisser entendre un fabuleux Hail To The Redskins. La franchise de la capitale vient de gagner son septième match de suite, dont cinq matchs de division. Simplement fantastique. Place à Seattle maintenant.

Redskins 38 Browns 21

WEEK 14

medium (17)medium (16)

WASHINGTON REDSKINS 3821 CLEVELAND BROWNS

Et de cinq ! Cinq victoires de suite pour les Redskins et la première place de la division à la clé, car oui les Giants ont perdu contre Atlanta. Désormais, les Redskins sont maîtres de leur destin. Peu importe les autres résultats, deux victoires leur donneront le titre de la division.

tempAP508757069463--nfl_mezz_1280_1024

Ce match était pourtant mal embarqué, Kirk Cousins se faisant intercepté très tôt et offrant les premiers points aux Browns. Le score était de 7-0 pour les locaux après un touchdown de Trent Richardson. Puis le quarterback rookie des Redskins est monté en puissance en remettant les équipes à égalités grâce à un très beau touchdown de 54 yards offert à Leonard Hankerson.

Kai Forbath continue ensuite son sans faute en ajoutant trois nouveaux points. Mais c’est bien les Browns qui vont virer en tête à la pause. 14-10 avec un nouveau touchdown au sol par Richardson.

tempAP564774804567--nfl_mezz_1280_1024

En deuxième période, les Redskins passent la vitesse supérieure et surclassent les Browns. La défense vérouille et Kirk Cousins montre qu’il vaut plus qu’un simple remplaçant. On se demande qui de lui ou Weeden a été choisi au premier tour. Ajoutez à cela un play-calling de Kyle Shanahan particulièrement bien senti et cela donne un 28-7 sur la deuxième mi-temps.

Le premier touchdown est l’oeuvre d’Alfred Morris (27 courses, 87 yards, 2TD) sur une course de trois yards. Le deuxième est pour Leonard Hankerson, une petite passe bien exécutée de Cousins et cela fait leur deuxième connexion pour un touchdown entre les deux hommes. Evan Royster se joint ensuite à la fête avec un nouveau touchdown au sol, puis Morris ajoute son deuxième dans le même registre. La défense a bien aidé pour cela, interceptant notamment deux fois Weeden par Rob Jackson et l’inusable London Fletcher.

Le touchdown de Travis Benjamin reste du coup presque anecdotique.

Les Redskins ont parfaitement maîtrisé leur deuxième mi-temps et se sont évité une fin de match stressante. C’est toujours de bon augure, surtout que Robert Griffin III était absent.

Bengals 38 Redskins 31

WEEK 3

 

 

 

CINCINNATI BENGALS 3831 WASHINGTON REDKINS

Premier match à domicile et première défaite pour les Redskins. Trop d’erreurs pour espérer une victoire. Sans être flamboyants, les Bengals ont su être plus réguliers et ont commis moins de maladresses.

Les efforts de RGIII n’ont pas suffit

 

Dès la première action du match le décor était planté. En formation wildcat, le receveur Sanu trouvait AJ Green pour un long touchdown. Rob Jackson égalisait pour Washington avec une interception dans la endzone. Mais la défense continuait de perdre pied par la suite et les Redskins étaient menés 28-10 à la mi-temps, concédant notamment un turnover sur un fumble de Robert Griffin III.

Les Redskins ont retrouvé un second souffle en troisième quart temps, inscrivant deux touchdown (Alfred Morris à la course, et Griffin pour Santana Moss à la passe) sur leurs deux premiers drive. Mais la défense est vite retombée dans ses travers et à quelques minutes de la fin du match, les Bengals avaient récupéré un large avantage. Un touchdown de Griffin à la course est insuffisant, les Redskins échouent dans l’ultime drive pour égaliser.

La secondary est vraiment passé au travers de ce match, et ce sera le principal sujet de préoccupation pour le staff. Sur les trois premiers matchs les Redskins ont toujours concédé plus de 30 points, c’est beaucoup trop. La ligne offensive a également souffert pour protéger RGIII. La blessure au genou de Trent Williams n’a pas arrangé les choses. Il faut espérer que ce ne soit pas trop grave, tant Jordan Black a été mauvais pour le suppléer. Le cornerback Cedric Griffin a également souffert d’une blessure musculaire.

Du côté du positif on notera le match correct de Griffin III, avec notamment une deuxième mi-temps solide et aucun interception au compteur. Alfred Morris est toujours régulier et le jeu au sol fonctionne bien avec lui. A la réception Fred Davis a montré de bonnes choses avec 7 réceptions pour 90 yards. Il s’impose comme un patron de l’attaque.

Prochain rendez-vous à Tampa Bay contre les Buccaneers. La victoire est déjà presque une obligation.