robert griffin III

Pré-saison : Matchs 1 et 2

Deux victoires, peu de réponses, beaucoup de questions.

Washington Redskins 2017 Cleveland Browns

Detroit Lions 1721 Washington Redskins

Les matchs de pré-saison sont là pour trouver des automatismes et permettre au staff d’évaluer l’effectif en situation de match. Cela afin de mettre en place un roster de 53 joueurs et une depth chart cohérente. Cette période doit donc apporter des réponses, mais nous sommes à Washington, et comme nous ne faisons rien comme personne, ces matchs ont malheureusement apporté surtout beaucoup de questions, et un beau casse-tête pour Jay Gruden.

Jay Gruden doit déjà faire face aux critiques.

Jay Gruden doit déjà faire face aux critiques.

Les deux victoires ne sont pas écrasantes, et surtout les scores sont anecdotiques lors de ces rencontres. Il fallait se rassurer et éviter les blessures. Rien de cela n’a été rempli. L’attaque titulaire n’a pas vraiment donné de garanties lors de sa présence sur le terrain. Après une première sortie à peine correcte contre les Browns, Robert Griffin III a sombré contre les Lions. Abandonné par sa ligné, il n’a pas non plus été irréprochable de son côté, oubliant des receveurs démarqués. Après de nombreux chocs, il a finalement dû quitter ses partenaires à cause d’une commotion. Derrière Kirk Cousins et Colt McCoy ont livré deux matchs très propres, menant chacun 3 drives à des touchdowns. Certes ils avaient en face d’eux les deuxièmes escouades de défense, mais ils ont pratiquement toujours fait les bons choix. La controverse des quarterbacks à Washington est très loin d’être terminée.

La ligne offensive devait être le gros changement de cette intersaison après avoir longtemps été un point faible de l’équipe. Face aux Lions l’escouade titulaire de Bill Callahan a été en dessous de tout. Rapidement orpheline d’un Trent Williams blessé au pied, elle s’est écroulée. Willie Smith, aligné ensuite LT n’a pas été à la hauteur. Brandon Scherff a livré une prestation très inquiétante au poste de RG. On attend beaucoup mieux sur les deux derniers matchs.

Faut-il s'inquiéter du niveau de performance de Brandon Sherff ?

Faut-il s’inquiéter du niveau de performance de Brandon Sherff ?

Seule satisfaction, le jeu de course. Si Silas Reed a déjà vu sa saison se terminer avec une rupture des ligaments antérieurs du genou, les autres ont tous pu se mettre en valeur. Le trio Alfred Morris, Matt Jones et Chris Thompson reste favori, mais Trey Williams a aussi montré des choses intéressantes. Il n’a pas dit son dernier mot.

On attendait que quelqu’un se révèle au poste de tight end après les blessures de Niles Paul et Logan Paulsen. Peu utilisés, il y en a tout de même un qui s’est distingué avec une belle action. Il s’agit de JeRon Hamm, qui a fait étalage de son talent d’esquives de force sur 23 yards.

Côté défense, les titulaires ont également été loin de la perfection. McCown et Stafford ont été bien trop tranquilles dans leurs drives respectifs. Encore une fois, ce sont les remplaçants qui ont pris le dessus sur leurs homologues. La pression sur le quarterback a été meilleure, Houston Bates (3 sacks) et Jackson Jeffcoat (2 sacks) se sont notamment illustrés. L’un de ces deux là pourrait décrocher une place dans les 53.

Houston n'a pas de problèmes.

Houston n’a pas de problèmes.

Pour cela il faudra être bon équipe spéciale. En effet l’escouade a besoin de bons soldats après la perte de son leader Niles Paul, puis d’un autre élément important en la personne d’Adam Hayward, qui a également vu sa saison se terminer avant qu’elle ne commence. Terrance Plummer et Martrell Spaight, deux rookies très actifs, ont dû coup davantage de chances de décrocher un ticket.

En défense j’ai également été surpris par les performances de Quinton Dunbar. Ce rookie non drafté était venu pour jouer receveur. Finalement, avec l’accumulation des blessures il a dû dépanner, et il parait très naturel à cette position finalement ! Ce sera sans doute trop juste pour faire partie des 53, mais c’est le type de joueur que j’aimerai voir rester en practice squad.

Quinton Dunbar réalise des débuts surprenants en tant que CB.

Quinton Dunbar réalise des débuts surprenants en tant que CB.

Si on devait faire un bilan de ces deux matchs, je dirais qu’il est médiocre. Scot McCloughan l’avait dit, il ne fallait pas s’attendre à gagner tous les matchs, et clairement ce ne sera pas le cas. Le chemin est encore long, et beaucoup de secteurs sont encore perfectibles.

Rappel des blessures importantes :

– Niles Paul (TE). Cheville. Saison terminée.

Logan Paulsen (TE). Pied. Saison terminée.

Adam Hayward (LB). Genou. Saison terminée.

Silas Redd (RB). Genou. Saison terminée.

Robert Griffin III (QB). Commotion. Retour imminent.

Comparatif des quarterbacks :

Kirk Cousins : 20/26, 245 yards, 1TD, 0INT. 1 sack subi.

Colt McCoy : 9/12, 113 yards, 1TD, 0INT. 0 sack subi.

Robert Griffin III : 6/13, 0TD, 0INT. 3 sacks subis.

Joueurs marquants :

Trey Williams : 17 courses, 67 yards, 1TD.

Matt Jones : 13 courses, 82 yards, 1TD.

Rashad Ross : 9 réceptions, 107 yards, 1TD.

Reggie Bell : 3 réceptions, 50 yards, 1TD.

JeRon Hamm : 1 réception, 23 yards.

Martrell Spaight : 11 placages.

Terrance Plummer : 9 placages.

Houston Bates : 3 sacks.

Jackson Jeffcoat : 2 sacks.

Publicités

Le Triumvirat, Acte 2.

Colt McCoy vient de signer un nouveau contrat d’un an, voilà donc la franchise avec le même trio de quarterbacks qu’en 2014. Chacun n’a qu’un an de contrat à l’heure actuelle, chacun joue donc gros, spécialement Robert Griffin III si il veut prouver qu’il peut faire carrière en NFL, c’est cette année ou jamais.

L’année dernière, entre blessures et contre-performances, les trois lanceurs se sont partagés le temps de jeu presque équitablement. Voici leurs statistiques :

Robert Griffin III : 147/214 (68.7%), 4 TDs – 6 INTs, 33 sacks. 86.9*.

Kirk Cousins : 126/204 (61.8%), 10 TDs – 9 INTs, 8 sacks, 86.4*.

Colt McCoy : 91/128 (71.1%), 4 TDs – 3 INTs, 17 sacks, 96.4*.

* = rating NFL.com 

Que ce soit au niveau de ces statistiques ou de l’impression générale laissée, aucun n’est vraiment sorti du lot, aucun n’a prouvé qu’il pouvait porter l’attaque sur une saison entière.

On peut aussi tenter de berner les officiels en alignant les 3 en même temps mais c'est plus compliqué

On peut aussi tenter de berner les officiels en alignant les 3 en même temps mais c’est plus compliqué

A mes yeux, Kirk Cousins a le plus gros potentiel, peut réussir des passes très compliquées mais il reste très irrégulier et fragile mentalement, capable de complètement craquer dans un match, comme il l’a montré à quelques reprises. En presque autant de snaps joués que RGIII il lancé 6 TDs de plus, mais également 3 INTs de plus. De plus, Kirk Cousins n’est pas encore à l’abri d’un échange.

Robert Griffin III part favori pour la place de titulaire, mais davantage grâce à ce que la franchise a sacrifié pour lui qu’à ses performances. La grande question est de savoir si il saura un jour être performant en quarterback de poche, et j’ai de plus en plus de mal à y croire. Mais il faut être réaliste également et comprendre qu’il ne sera jamais plus le RGIII rookie d’avant blessure. Il faut donc trouver le juste milieu, bon courage Jay Gruden.

Enfin Colt McCoy est, je trouve, celui qui laissait l’impression la plus rassurante la saison dernière, comme le montrent ses statistiques, propres sans être exceptionnelles. Il dégageait une certaine sérénité (au moins comparé à ses deux collègues). Il était le seul au dessus de 70% de passes complétées. Cependant on doute qu’il ai encore une grosse marge de progression et il ne laisse pas l’impression de pouvoir débloquer des situations difficiles seul. Il parait très peu probable que Gruden en fasse un titulaire alors que Griffin et Cousins ont besoin de temps de jeu pour progresser.

On en saura plus dans un an, après cette saison et ces contrats terminés. Il est certain qu’ils ne seront plus tous les trois ensembles à Washington.

Reste également l’hypothèse (un peu farfelue ?) de drafter un quarterback, mais avec cette signature de McCoy cela semble peu probable, même si tout peut arriver. Si Winston ou Mariota venaient à tomber jusqu’à notre pick, qui sait ?

Mais pour bien évaluer ces quarterbacks, il faudrait aussi renforcer la ligne offensive. On espère que l’arrivée de Bill Callahan aidera, mais il n’a toujours pas de sang neuf à sa disposition, et on ne peut pas dire que la protection du quarterback était un point fort en 2014.

Et tout ça ne nous rendra pas Rex Grossman.

Mike Shanahan s’exprime sur McNabb, RGIII, Snyder…

Invité sur la fréquence radio ESPN de Washington DC, Shanahan s’est exprimé sur son expérience de head coaching pour les Redskins.

Parmi les principaux sujets abordés : Donovan McNabb, Robert Griffin III, docteur Andrews, ou encore les relations avec Bruce Allen et Dan Snyder.

Donovan McNabb et Albert Haynesworth

Pour ce qui est de Donovan McNabb, il a précisé qu’il ne s’agissait du premier choix de la franchise. En effet le staff pensait que Marc Bulger, alors chez les Rams serait la meilleure solution en free agency, mieux adapté au système. Mais les Rams n’étaient  pas encore décidés à le laisser partir, et les Redskins ne pouvaient se permettre d’attendre. C’est du coup vers Donovan McNabb que le choix s’est porté, et d’après Shanahan il s’agissait surtout de la volonté de Dan Snyder et c’est Bruce Allen qui a orchestré l’échange. Il a ensuite essayé faire du mieux qu’il a pu avec le joueur, qui avait d’ailleurs affiché un niveau de jeu tout à fait honnête lors des 10 premiers matchs.

Pour ce qui est de Haynesworth il avoue avoir été très déçu du comportement du joueur, qui dès son arrivé a voulu imposer un système en 4-3 au lieu du 3-4 en place. Shanahan lui a répondu qu’il n’ya avait pas de problème, qu’il pouvait jouer dans une 4-3… mais pas ici. Sacré Shanny.

Robert Griffin III

Mike Shanahan est aussi revenu sur le trade de Robert Griffin III. Il a d’abord précisé qu’il aimait beaucoup le jeu de RGIII mais qu’il savait aussi qu’il faudrait adapter le playbook à son jeu. Shanahan explique aussi que la franchise n’aurait jamais lâché autant de choix de draft si ils avaient su à propos des sanctions de la ligue sur le salary cap.

Il a ensuite passé à long moment à revenir sur les deux années de Griffin sous ses ordres. Les blessures, les désaccords. Expliquant que la communication n’était pas bonne avec le docteur Andrews, et que parfois RGIII avait été en effet laissé trop longtemps sur le terrain. Il voulait notamment faire entrer Cousins plus tôt en playoffs contre Seattle. Egalement que malgré sa première excellente année, RGIII ne voulait plus jouer dans ce système. Il est venu lui parler expliquant qu’il voulait lancer plus et courir moins, avec comme modèle Aaron Rodgers. Pour Mike Shanahan, ces mots était le langage de Dan Snyder.

Pour ce qui est du futur de RGIII, il a dit qu’il pouvait toujours être un bon QB en NFL, mais qu’il devait passer plus de temps dans la salle vidéo à étudier le jeu.

L’organisation de la franchise

Hormis la mésentente avec Andrews, Shanahan explique aussi n’avoir pas été sur la même longueur d’onde avec Dan Snyder. Il rappelle qu’une franchise a peu de chances de remporter un superbowl si le Président, le General Manager et le Head Coach ne sont pas unis, avec une même vision.

Interrogé également sur les sorties étonnantes de jay Gruden par rapport à RGIII, Shanahan a expliqué qu’il ne jugeait pas la méthode Gruden mais que lui préférait garder tout en privée, et soutenir tous ses joueurs pendant la saison, faire le point seulement après, et couper si nécessaire.

Pour retrouver l’interview complète, c’est par ici : ESPN 980.

 

Garçon et RGIII déjà au boulot !

IFWT_Garcon-RG3-1

 

Le quarterback et son meilleur receveur ont déjà planifié des entraînements durant cette offseason. Ils ont déjà prévu d’aller en Arizona, à Ashburn et au Texas (à Baylor, l’université de Robert Griffin III) et Pierre Garçon ne serait pas contre un séjour en Floride, à Miami plus exactement.

On ne sait pas encore quels autres joueurs se joindront aux deux leaders de l’attaque mais toujours qu’il s’agit d’une excellente initiative qui permettra de nouer ou consolider les liens, et de rester proche du football.

Avant match : Chargers @ Redskins

Avant match

San Diego Chargers @ Washington Redskins

SDWAS (1)

 

 

 

Rivers620x300

 

Au point où en sont les Redskins, il faut désormais prend les matchs les uns après les autres, sans trop penser à un classement final.

L’adversaire du jour, ce sont les Chargers de Philip Rivers. Et ce dernier a retrouvé des couleurs cette année, les additions de Keenan Allen et Eddie Royal l’ont également bien aidé. Le groupe de receveurs de San Diego est peut être l’un des plus sous-estimés. Cette équipe reste toutefois inconstante et il est donc difficile de prévoir comment ce match va tourner.

Les deux équipes se ressemblent assez finalement, concédant toutes les deux de nombreux yards en défense et produisant à peu près autant en attaque. Les Chargers sont par contre plus portés vers la passe là où la franchise de Washington privilégie la course.

La clé du match résidera sans doute dans notre capacité à limiter Rivers. Cela passe par un pass rush efficace et une défense aérienne au rendez-vous. DeAngelo Hall et Ryan Kerrigan devront donc continuer sur la lancée de leurs derniers matchs.

En attaque Robert Griffin III doit être plus précis et Jordan Reed de gala ne serait pas du luxe. On attend encore également LE gros match de Pierre Garçon.

Mon pronostic : Chargers 27 – 17 Redskins

Avant match : Redskins @ Packers

Avant match

Week 2

Washington Redskins @ Green Bay Packers

WAS (1)GB

 

 

 

 

nfl-week-2-preview-green-bay-packers-washington-redskins

 

Ce dimanche les Redskins se déplacent dans le redoutable Lambeau Field pour y défier les Packers de Green Bay. Ces derniers sortent d’une honorable défaite face aux 49ers, qui font partie des grands favoris pour cette saison. Une rencontre qui s’annonce difficile, et où les Redskins sont loin d’être favoris, surtout après la déconvenue de la première journée.

La dernière fois que les Redskins ont affronté les Packers, c’était l’année du sacre de ces derniers, et les Redskins l’avaient pourtant emporté, comme ils ont pris l’habitude de battre tous les futurs vainqueurs du Suberbowl ces dernières années. Cette victoire 16 à 13 en prolongations était toutefois acquise au FedEx field.

L’attaque d’Aaron Rodgers a de quoi faire peur, surtout vu le niveau de jeu affiché par notre défense aérienne lors de la défaite contre Philadelphie. Le pass rush devra donc être excellent afin de soulager le travail de la secondary qui sera, de toute façon, débordée à certains moments.

L’autre clé sera une attaque performante, et cela dès l’entame du match. On ne peut pas courir après le score tout le temps. L’attaque doit pouvoir se mettre dans un rythme. Dans cette optique Robert Griffin III et Alfred Morris vont devoir sérieusement élever leur niveau de jeu. Roy Helu n’est pas loin derrière pour prétendre à récupérer la place de titulaire, mais si on est encore loin d’en être là. Il faudra de toute façon inscrire beaucoup de points, car la défense risque d’en encaisser beaucoup également.

La météo pourrait également être un facteur à prendre en compte. Même si ce n’est pas encore l’hiver avec un Lambeau Field tout blanc, on annonce de la pluie toute la journée. A voir si ces conditions difficiles profitent plus aux Packers ou aux visiteurs.

A noter également que Kai Forbath est incertain pour ce match. Le kicker John Potter a ainsi été signé en sécurité, et d’après les rumeurs qui filtrent c’est le quatrième quarterback Pat White qui devrait être libéré pour laisser une place.

Mon pronostic : Redskins 21 Packers 34

Eagles 33 Redskins 27

WEEK 1 

PHILADELPHIA EAGLES 3327 WASHINGTON REDSKINS

PHIWAS
20121017_ter_sb4_488.0_standard_730.0

Pour la première fois depuis longtemps, les Redskins partaient comme favoris de leur match d’ouverture. La confiance était au maximum après une pré-saison parfaite, mais la franchise de la capitale est vite redescendu sur terre la nuit dernière. La première mi-temps fut catastrophique. L’attaque n’a cessé de rendre le ballon aux Eagles et la défense n’a jamais pu stopper le rythme élevé mis en place par Chip Kelly, le nouveau coach de Philadelphie.

Tout n’avait pas si mal commencer, puisque Ryan Kerrigan déviait une passe latérale de Vick sur le premier drive des Eagles. DeAngelo Hall récupérait le cuir pour inscrire le premier touchdown de la saison pour les Redskins. Il faut d’ailleurs souligner que les arbitres ont plutôt été généreux sur cette décision, la passe semblant très légèrement en avant.

Peu importe pour les Eagles, ils profitent des maladresses du duo Robert Griffin IIIAlfred Morris. Le premier lance deux interceptions et le second échappe deux fois le ballon, dont une fois il doit concéder un safety. McCoy se régale entre les défenseurs des Redskins et est déjà à plus de 100 yards à la mi-temps. Vick score lui trois fois, dont une fois par le sol. A la mi-temps, l’équipe de Pennsylvanie mène 26 à 7, et les Redskins n’ont rien montré de bon.

La seconde période ne démarre pas mieux, avec une longue course de McCoy qui se termine dans la endzone puis un fieldgoal manqué par Kai Forbath, qui sortait d’un sans faute en pré-saison. Mais RGIII et sa bande finissent par se réveiller et amorcent un comeback avec trois touchdowns inscrits. Morris pénètre une fois dans la endzone au sol et Leonard Hankerson est trouvé deux fois par RGIII. Mais le retard était trop grand et le réveil trop tard. Les Redskins s’inclinent donc 33-27 et on essayera simplement de retenir la (petite) montée en régime en fin de match. RGIII devra se montrer plus précis dans les semaines à venir, l’attaque doit arrêter de rendre la  balle si vite.

Top 3 joueurs :

+++ Ryan Kerrigan (7 tacles, 1 assist, 1 sack, 1 fumble forcé)

++ Perry Riley (8 tackles, 7 assist, 1sack)

+ Jordan Reed (5 réceptions pour 38 yards)

Flop 3 joueurs :

– – – Alfred Morris (12 courses pour 45 yards, un fumble et un safety concédé)

– – Kai Forbath (0/1)

 – Robert Griffin III (30/49, 329 yards, 2 TD, 2 INT)