tampa bay buccaneers

Week 7 : Buccaneers @ Redskins

Week 7

Tampa Bay Buccaneers 3031 Washington Redskins

Et bien mes amis, quel match ! Nous sommes passés par toutes les émotions, du cauchemar au rêve, du stress à la délivrance. Difficile de dire qu’il s’agit d’un match référence toutefois vu l’horrible niveau de jeu affiché en début de match. Attaque et défense ont été à la rue pendant presque une mi-temps.

Quand on m'a demandé comment je sentais le match

Quand on m’a demandé comment je sentais le match

Evans, habitué des gros matchs contre les Redskins depuis son arrivée dans la ligue, s’est rapidement mis en évidence. Magistralement servi par le rookie Jameis Winston, il a battu Will Blackmon pour un TD de 40 yards. L’attaque de Washington ne peut répondre et la franchise de Floride ajoute trois nouveaux points par  Barth.

Aucune réaction du côté des joueurs de la capitale, et les Bucs continuent à dérouler leur football. Winston lance son deuxième touchdown, le premier choix de la dernière draft trouve Dye. On en est à 17-0 pour les visiteurs.

Le début de match des Redskins

Le début de match des Redskins

On croit alors pouvoir enfin arrêter l’hémorragie quand les Redskins arrivent enfin à trouver du rythme en attaque. Ça avance bien, et puis c’est le drame. Morgan Moses se fait déborder, Kirk Cousins (33/40, 317 yards, 3TDs) ne sent pas le danger venir, il concède le sack et le fumble, Jones récupère le cuir pour Tampa Bay et file vers la endzone. Personne ne peut le rattraper. 24-0 pour les Buccaneers. Jamais les Redskins n’ont remonté un tel retard dans l’Histoire de la franchise.

Mais l’équipe refuse de s’avouer vaincue. Cousins conclut d’une course de 8 yards un très beau drive. Cela permet aux Redskins de rentrer aux vestiaires avec un léger espoir, sur le score 24-7.

Gruden a tapé du poing sur la table à la MT

Gruden a tapé du poing sur la table à la MT

Le défi est grand, on connait les soucis des Redskins dans le troisième quart-temps, et les Bucs repartent avec la possession. Mais la défense parvient à stopper la progression adverse, et Cousins peut commencer à faire de la magie. Il conclut un beau drive en trouvant un Ryan Grant (3 réceptions, 54 yards, 1TD) complètement seul dans la endzone.

Le momentum est du côté de Washington, et Gruden le sent bien. Pour continuer sur la dynamique l’équipe tente un onside-kick qui surprend les visiteurs et est recouvert par Trenton Robinson ! Les Redskins enchaînent et cette fois c’est Jordan Reed qui est servi dans la endzone. Cousins réussit son troisième touchdown, le deuxième dans les airs. Et voilà qu’en quelques minutes les Redskins sont revenus à trois petits points (24-21) !

Quand Robinson s'est jeté pour récupérer le onside kick

Quand Robinson s’est jeté pour récupérer l’onside kick

La suite redevient plus équilibrée, les deux équipes scorent un field goal. Le score est de 27-24 pour les visiteurs. on en arrive au stress. Les Bucs ont la possession avec 7:29 à jouer. Ils grignotent le chrono et puis Doug Martin s’envole pour 49 yards. First and goal pour les visiteurs, il ne reste que 4 minutes. Autant dire qu’un touchdown annihilerait toute chance pour les locaux. Mais la défense sort le grand jeu et stoppe l’attaque adverse à quelques centimètres de la terre promise. Tampa Bay se contente de 3 points ce qui en fait 6 d’avance.

Cousins a alors un peu plus de deux minutes pour donner la victoire à son  équipe. Il ne panique pas et continue dans sa lancée du jour avec des passes très précises. Jamison Crowder (5 réceptions, 48 yards) réussit une réception clé de 18 yards qui place les Redskins en redzone avec un peu plus de 30 secondes à jouer. Quelques actions plus tard le quarterback des Bourgogne et Or trouve Jordan Reed (11 réceptions, 72 yards, 2TDs) pour la délivrance. Les Redskins passent pour la première fois devant 31-30 à quelques secondes du terme.

Quand on est passés devant les Bucs dans les ultimes secondes

Quand on est passés devant les Bucs dans les ultimes secondes

Les Floridiens tentent une dernière incursion, mais Sims relâche la balle et Chris Baker, qui s’impose comme un leader de cette ligne défensive, récupère le cuir pour valider la victoire des Redskins. une victoire inespérée qui va faire un bien fou avant la bye week puis le défi face aux Patriots.

Finalement...

Finalement…

Il ne faut surtout pas s’enflammer pour autant, il reste beaucoup de sujets d’inquiétude, notamment le jeu au sol qui est en panne depuis plusieurs semaines, ainsi que la défense contre la course qui continue d’être une passoire. Mais pour l’instant on va savourer.

Dashon Goldson arrive à Washington

Nouvelle recrue défensive pour les Redskins, avec l’arrivée du free safety Dashon Goldson. Il s’agissait d’un réel besoin, Jeron Johnson semblant plutôt destiné à jouer strong safety, finalement ces deux là pourraient faire la paire. Encore faut il que Goldson retrouve son niveau. Si il avait été très performant lors de ses années à San Francisco, il est complètement passé au travers de ses deux années à Tampa Bay. Cette arrivée se fait sous forme de trade, les deux franchises échangeront des tours de draft tardifs en 2016. Pour être précis, Tampa Bay récupère notre sixième tour de draft et nous leur septième. Autrement le coût est quasi nul à ce niveau là.

Dans mes bras Washington !

Dans mes bras Washington !

Pour ce qui est du salaire, Goldson doit toucher 8 millions en 2015. Les Buccaneers ont dû lui en payer 4 sous forme de bonus, ce qui en laisse autant aux Redskins. Cela reste un gros salaire vu ses dernières performances, mais moins important que ça aurait pu l’être.

Cela signifie également qu’il y a peu de chances de revoir Brandon Meriweather, ce qui n’est pas forcément une mauvaise nouvelle. Même si malheureusement Goldson a également eu des suspensions pour des hits jugés illicites par la ligue.

Il faut rappeler que c’est Scot McCloughan qui l’avait drafté en 2007, au quatrième tour, quand il opérait encore pour les 49ers. Son physique n’est pas sans rappeler un certain Sean Taylor, et comme de nombreux joueurs à cette position il s’en sert d’exemple.

Voici ce qu’il a déclaré sur les réseaux sociaux :

« A ma nouvelle équipe, les Washington Redskins. Je veux que vous sachiez à quel point ma famille et moi sommes heureux de faire partie de cette solide organisation. J’ai été un fan de l’équipe pendant un moment. Un de mes joueurs favoris (Sean Taylor) a donné le ton à cette position pendant des années ici. Je ne suis pas Sean mais je serais heureux de fouler le même terrain que lui. Aux fans, ce sera une aventure fun et excitante. Notre objectif en tant qu’équipe sera simplement de botter des fesses et gagner des matchs. Pour ceux qui en savent peu sur moi, sachez que j’adore pratiquer ce sport. Il est certain que j’amènerai du caractère à cette défense. Avec l’expérience et le savoir que j’ai accumulé, je ferai tout pour rendre meilleurs ceux qui m’entourent. Mon objectif pour nous sera de se mettre sur la même longueur d’onde en tant qu’équipe et plus spécialement en tant que défense, car c’est là que tout commence. Cela étant dit, HTTR. »

Si cette recrue de 30 ans n’est évidemment pas une solution pour le long terme, il s’agit toutefois d’un réponse à un besoin urgent de joueur à ce poste. Un vrai pari, on saura à la fin de la saison si c’était un bon choix ou non, mais les risques restent relativement limités.

On peut déjà imaginer à 11 de départ se dégager en défense, avant que peut être la draft renforce cela.

                                  Goldson – Johnson

Breeland (Hall)                                          Culliver

                                   Riley – Robinson

Murphy                                                       Kerrigan

                         Paea – Knighton – Hatcher (Jean-François)

WEEK 11 : Buccaneers at Redskins

Tampa Bay Buccaneers 277 Washington Redskins

 

Je n’ai pas pu voir le match, et je n’ai pas eu le courage de le regarder ensuite. Je me suis donc contenté d’un résumé et je ferais court. Cela semble être notre pire prestation de la saison. Robert Griffin III (23/32, 207 yards, 1TD, 2INTs) a livré ce qui ressemble à un mauvais match. Desean Jackson (4 réceptions, 35 yards) n’a pas été trouvé dans la profondeur. Les deux running back sont les deux avec le plus de yards à la réception. Roy Helu (6 réceptions, 57 yards, 1TD) aurait pu faire un bon match si il n’avait pas relâché le cuir. Alfred Morris (20 courses, 96 yards et 2 réceptions, 36 yards) s’en tire correctement.

Une fois de plus les turnovers font mal. Deux interceptions, un fumble contre un seul turnover pour les visiteurs.

La ligne offensive n’a pas aidé, concédant 6 sacks (même si certains semblent être davantage la responsabilité de RGIII). Trent Williams est même sorti blessé au genou.

La défense n’a quant à elle pas jugé nécessaire de couvrir Mike Evans qui n’a eu aucune difficulté à cumuler plus de 200 yards. Le pass rush n’est pas encore assez bon pour limiter les dégâts dans les lignes arrières de la défense.

En plus de cela le vestiaire semble se désunir, bien loin des images qu’on pouvait voir après la victoire face aux Cowboys.

On va désormais voir si Gruden a les épaules pour tenir cette équipe entre un propriétaire bornée et une équipe en pleine déconfiture. Va-t-il réussir à commencer à construire quelque chose sur les derniers matchs ou l’équipe va-t-elle tout simplement imploser ? On le saura dans les prochaines semaines.

Prochain match face aux 49ers, difficile d’imaginer autre chose qu’une défaite.

Preseason Week 4 : at Tampa Bay

Redskins 2410 Buccaneers

 

Quatrième et dernier match de préparation pour les Redskins. Les titulaires étaient au repos. C’était donc l’occasion aux second et troisième couteaux de se montrer et de prouver qu’ils méritent leur place dans cette équipe. Peu d’enjeu dans le résultat, mais beaucoup d’enjeux individuels.

Colt McCoy (22/29 – 321 yards – 2TDs et 2INTs) a mené l’attaque pendant toute la rencontre, il a été le seul joueur à jouer 100% des snaps de son côté du terrain. Il a alterné le bon et moins bon. Juste de quoi sans doute conserver sa place dans le roster. Le gros point noir au tableau sont les deux interceptions dans la endzone, empêchant une victoire encore plus facile.

Dans l’ensemble la performance a été plutôt correcte, surtout en défense. Quelques joueurs en particulier se sont mis en valeur au meilleur des moments. Tout d’abord Gabe Miller. L’outside linebacker sur une action a sacké Kafka, provoqué un fumble, recouvert celui ci, et a porté le cuir à 2 yards de la endzone des Buccs. De quoi se faire remarquer.

Gabe Miller vient de gagner sa place

Gabe Miller vient de gagner sa place

Clifton Geathers s’est également montré en réussissant 2 sacks. Il a d’ailleurs dépanné à l’intérieur de la ligne après la malheureuse blessure du NT Chris Neild, qui dit lui adieu à ses espoirs de faire le roster.

Moins bon du côté du Richard Crawford qui, à trop chercher l’interception, s’est prendre dans son dos (non pas comme ça, vous êtes cons) et a concédé un touchdown.

En attaque tout le monde avait les yeux rivés vers les running backs, tant cette bataille promet. Alfred Morris et Roy Helu étaient laissés au repos. Evan Royster a été banal, Thompson correct. Silad Redd est celui qui a eu la plus gross production au sol, avec 79 yards en 14 portées, et un touchdown. Lache Seastrunk est celui qui a eu la plus grosse action, avec un touchdown de 80 yards sur une screen pass.

SomberUnfoldedFlickertailsquirrel

Annnd he’s gone

Toujours en attaque, Ryan Grant a confirmé sa solidité et a montré qu’il était également une solution en redzone avec un TD capté. Aldrick Robinson a également été beaucoup ciblé.

A noter que la blessure de Morgan Moses n’était pas sérieuse puisqu’il a pu jouer. Une bonne nouvelle.

En ce qui concerne les équipes spéciales, on notera simplement que Zach Hocker a choisi le plus mauvais moment pour manquer un FG, alors que Kai Forbath ne s’est pas manqué.

Vous pouvez retrouver les statistiques ici :

Statistiques.

Redskins 24 Buccaneers 22

WEEK 4

WASHINGTON REDSKINS 2422 TAMPA BAY BUCCANEERS

Ouf ! On n’est pas passé loin de la catastrophe à Tampa hier soir. Après une première mi-temps parfaitement contrôlée les Redskins se sont effondrés avant de l’emporter sur fil, il s’en est fallu de peu !

Les deux rookies offensifs ont encore étés très bons

Le match avait très bien commencé pour les Redskins. Le premier touchdown des bordeaux et or arrivait après une course de Robert Griffin III qui lâche le ballon recouvert dans la endzone par Pierre Garçon.  Décidément RGIII sait vraiment tout faire ! Il vient inscrire un deuxième touchdown à la course puis c’est Alfred Morris qui réalise une très belle course de 39 yards jusqu’à la endzone. Le rookie running back a encore sorti une prestation très solide avec 113 yards à la clé. Les Redskins ont désormais la meilleure attaque au sol de la ligue en terme de yards.

En défense, les Redskins limitaient les Buccaneers à 6 points à la pause, avec notamment un excellent Ryan Kerrigan qui s’impose comme un des patrons de la défense, et qui voit ses performances encore plus en lumière depuis la blessure de Brian Orakpo.

Mais après la pause Freeman s’est réveillé, les Redskins ont regressé et Billy Cundiff a loupé des Field Goal a priori faciles. C’est ainsi qu’à moins de deux minutes de la fin du match les Redskins se retrouvaient menés 21-22 avec un seul timeout. Les Redskins repartent de leurs 20 yards après un touchback et ces dernières années on se serait dit que c’est fini, impossible de remonter tout le terrain. Oui mais voilà, cette année un certain RGIII a rejoint les rangs de la capitale. Et le rookie a parfaitement et calmement remonté tout le terrain, tout ça avec un problème d’oreillette (il a dû appeler lui même certains jeux) jusqu’à mettre en position Billy Cundiff qui passe de justesse le Field Goal de la victoire et se rachète de ses loupés précédents.

Cundiff félicité par ses coéquipiers

RGIII a montré qu’il était impecable sous la pression. C’est une bonne chose pour la suite. La secondary, bien que moins catastrophique que lors des deux derniers matchs, a montré encore quelques difficultés. Ça pourrait être une faiblesse qui va nous ruiner quelques matchs…

Petite anecdote : Juste avant le match Brandon Merriweather et Aldrick Robinson se sont heurtés durant l’échauffement. Rien de grave a priori mais ils ont quand même loupé le match. Vraiment stupide, heureusement qu’il n’y a pas eu de grave conséquence.

Avant match : @ Buccaneers

Avant match

Washington Redskins @ Tampa Bay Buccaneers

 

 

Ce quatrième match de la saison en Floride contre les Buccs sera le grand retour de Raheem Morris à Tampa Bay. Le coach de la secondary va retrouver l’équipe qu’il coachait encore la saison dernière.  Mais ses troupes auront intérêt à s’améliorer si il ne veut pas paraître ridicule tant la secondary a été le point faible de l’équipe, en particulier sur les deux derniers matchs. Si ce problème n’est pas réglé la victoire sera encore difficile. Il ne faudra pas encaisser une quatrième fois de suite plus 30 points.

En attaque les choses se passent plutôt bien pour l’instant. Si Alfred Morris et Robert Griffin III continuent à ce niveau l’attaque devrait une fois de plus marquer des points, elle est première de la ligue à ce classement. Mais il faudra aussi que la ligne offensive fasse son boulot, et on a vu que la protection du quarterback était un vrai problème contre les Bengals lorsque Trent Williams est sorti. Jordan Black n’a clairement pas été à la hauteur. Si Williams ne peut pas jouer il faut espérer qu’il soit un peu moins mauvais. A la course on pourrait aussi voir les débuts de Ryan Grant même si il vient d’arriver, car Morris ne pourra sans doute pas porter le jeu au sol pendant toute la partie.

Enfin il ne faut surtout pas partir trop optimiste en pensant au match de pré-saison gagné facilement. Ce sera deux équipes totalement différentes sur le terrain.

Buccaneers @ Redskins

Match de Pré-saison 4 

 

 

 

TAMPA BAY BUCCANEERS 3 – 30 WASHINGTON REDSKINS

Je serais plus bref sur ce quatrième et dernier match de pré-saison. Pas de grands enseignements à tirer contre une équipe de remplaçants des Buccaneers très faible. Le vrai point positif c’est justement que les Redskins ont eux une vraie profondeur de banc, et ça c’est plutôt nouveau. Le score n’est pas trompeur, les bordeaux et or ont largement dominé les pirates.

Roy Helu

Roy Helu

Voici donc ce que je note :

– Très bon jeu à la course. Evan Roytser (10 courses, 44 yards, 1TD) et Roy Helu (15 courses, 90 yards, 2TD) ont été très bons. Le deuxième m’a particulièrement plu, même si encore une fois l’opposition était faible. Sur ce match l’attaque a clairement été portée par le jeu au sol. Avec Alfred Morris, Tim Hightower et ces deux là, on dispose d’une escouade de coureurs sans star mais très homogène et performante.

Kirk Cousins a été correct à la passe. Il rend une fiche de 15/27 pour 222 yards et une interception concédée. Pas parfait donc dans les statistiques mais il a délivré quelques jolies passes.

– La bataille des receveurs continue. Anthony Armstrong a réussi une très belle réception pour 46 yards et il revient dans la course. Ciblé trois fois, Josh Morgan a fait le boulot correctement. Dezmon Briscoe et Miles Austin ont aussi répondu présent quand ils ont été sollicités. Enfin Brandon Banks continue d’animer les débats. Il a été bon sur les retours de coup de pieds, il a aussi réalisé une réception pour 47 yards, et une course sur une reverse pour 43 yards. A ça il ajoute un fumble et un drop en réception. Difficile de dire si il sera dans les 53 ou non. Ce qui est sûr c’est que parmi tous ces noms certains joueront pour une autre franchise dans une semaine. Et puis c’est pas plus mal d’avoir ce genre de dilemme plutôt que de n’avoir personne au niveau.

– La ligne offensive a aussi fait un travail correct. Quand on sait que la ligne titulaire n’est pas irréprochable on se dit qu’il y a des places de titulaire à gagner.

– La ligne défensive et les linebackers ont peut être été la principale satisfaction de ce match. On tient de très bons remplaçants à ces postes. Chris Wilson, Bryan Kehl ou encore Markus White ont tous été bons. Là aussi il va y avoir des choix difficiles.

– Au niveau des defensive back, le rookie Richard Crawford a sans doute gagné sa place dans l’effectif grâce à une nouvelle prestation convaincante avec une très jolie interception à la clé.

Billy Cundiff a quant a lui fait des débuts mitigés. Il certes réussi de nombreux touchbacks et 3/4 field goal. Mais quand il a largement loupé à 47 yards, le public n’a pas manqué de lui faire savoir son mécontentement. Pas un mauvais match donc, mais il n’est pas encore dans le coeur des fans de Washington.