WEEK 3 : Redskins at Eagles

Washington Redskins 3437 Philadelphia Eagles

Premier match de division, et quel match ! Des bigs plays, de la tension, du suspense, un vrai match de NFC East. Malheureusement, la victoire n’est pas au bout. Mais face au grand favori de la division, les Redskins ont fait mieux que de la figuration. C’est donc tout de même un sentiment étrange de fierté qui prédomine aujourd’hui. Les blessures, principalement celle de DeAngelo Hall, sont le point noir de la soirée. Mais comme dirait PPDA, nous y reviendrons.

Le match a parfaitement commencé, les Redskins débutent en attaque et Kirk Cousins (30/48, 427 yards, 3TDs, 1 Int) est parfait lors de ce premier drive qui aboutit à un touchdown de Darrel Young, son troisième de la saison. L’arme magique de redzone a encore frappé. Cousins réalisera dans l’ensemble un bon match, fléchissant juste légèrement dans le quatrième quart temps. On sait dès ce premier drive que le match va être spectaculaire, car l’attaque de Chip Kelly ne va évidemment pas rester muette. 

Kirk Cousins, serein

Kirk Cousins, en contrôle.

Mais il ne faut même pas attendre que l’attaque des Eagles entre en piste. Dès le retour de kickoff, l’équipe spéciale de couverture nous montre qu’elle est encore et toujours à la ramasse et concède le touchdown. Les équipes spéciales qui ne seront d’ailleurs pas non plus à leur avantage quand Kai Forbath va manquer un fieldgoal a priori facile en seconde mi-temps. Il frappe un poteau. Ce sont trois points en moins. Et quand on voit le score…

Car pendant le reste du match les équipes se sont rendus coup sur coup, avec deux quarterbacks en forme qui ont fait briller leurs receveurs, et inversement. Ainsi Pierre Garçon (11 réceptions, 138 yards, 1TD) a réalisé son plus gros match de ce début de saison. Niles Paul (6 réceptions, 68 yards) a continué sur sa lancée du dernier match et livré un match tout à fait correct. Mais bien sûr l’événement de ce match c’était le retour de Desean Jackson (5 réceptions, 117 yards, 1TD) à Philadelphie. Comme prévu, le joueur s’est fait huer dès qu’il touchait le cuir. Ce la ne lui a pas empêché de réaliser un gros match, avec notamment une réception de 79 yards pour un touchdown qui remet à ce moment là les deux équipes à égalité (27-27).

Le TD de Jackson avec la célébration qui va bien.

Le TD de Jackson avec la célébration qui va bien.

La réaction des fans des Eagles au TD de DJax

La réaction des fans des Eagles au TD de DJax.

La réaction des fans des Redskins au TD de DJax.

La réaction des fans des Redskins au TD de DJax.

Le jeu au sol a été un peu moins performant, mais Alfred Morris (23 courses, 77 yards) réalise tout de même un match honnête. Pour sa seule course, Roy Helu (1 course, 1 yard, 1 TD) a quant à lui trouvé la endzone. Mais il s’est surtout fait remarquer pour une réception de screen pass avec un gain de 55 yards, qui relançait à ce moment complètement le match.

Pourtant malgré tous ces points positifs, les Redskins n’ont pas réussi à l’emporter. A qui la faute ? En premier lieu les équipes spéciales, comme dit précédemment. Mais la défense a également sa part de responsabilité. La défense au sol n’a rien à se reprocher, au contraire ils ont limité McCoy à 22 yards et Sproles à 20 yards, excusez du peu ! C’est la défense aérienne qui est à blâmer, tant elle était sans solution face au jeu de passes des Eagles. Maclin et le rookie Matthews se sont particulièrement mis en évidence. Et bien  sûr la blessure de Hall au tendon d’achille n’a pas arrangé les choses. le cornerback voit d’ailleurs sa saison se terminer, si ce n’est pas plus… Il s’agit d’une blessure pour laquelle il est compliqué de revenir à 100%, surtout quand on arrive à l’âge de 31 ans et dans un poste exigeant comme celui ci. On est de tout coeur avec celui qui est l’âme de cette équipe, mais aussi son plus grand supporter. Les jeunes David Amerson, Bashaud Breeland et Chase Minnifield (qui remplace numériquement Hall) vont devoir répondre présent pour suppléer le vétéran.

Quand DHall est sorti gravement blessé.

Quand DHall est sorti gravement blessé.

Les Redskins finissent donc par s’incliner quand Cousins échoue à convertir une quatrième tentative peu avant la fin du match. Mais ce fut très serré, dans un match où les Redskins ont dominé en terme de yards et de first downs, mais qu’ils n’ont pas su convertir en points.

Comme tout bon match de NFC East qui se respecte, on notera également la bagarre qui a résulté du block de Chris Baker sur Foles. Peters a tenté de venger son quarterback. Résultat les deux joueurs ont été exclu du match.

Scène habituelle d'un match de division en NFC East

Scène habituelle d’un match de division en NFC East

Une défaite donc, mais encourageante en plusieurs points.

Prochain match contre les Giants récents vainqueurs des Texans. Nouveau match de division, qu’il ne faudra pas perdre ! Et ça vient très vite puisque le match aura lieu jeudi soir.

Week 2 : Jaguars at Redskins

Jacksonville Jaguars 1041 Washington Redskins

Premier match à domicile après la contre-performance en première semaine contre les Texans. Autre adversaire de l’AFC South au programme, avec les Jaguars de Jacksonville. Cette franchise entre dans sa deuxième année de reconstruction sous Gus Bradley. Son premier match s’était soldé par une défaite contre les Eagles, après avoir mené de 17 points à la pause. Difficile donc de savoir à quoi s’attendre. Le point positif étant que Bradley s’obstine à faire débuter Henne plutôt que Bortles.

Comment je voyais les Jaguars avant le match

Comment je voyais les Jaguars avant le match

Finalement, les Redskins n’ont presque jamais été inquiétés. Ils ont commencé par 21 points sans réponse de l’adversaire. Et pourtant nous autres supporters de Washington n’avons pas été épargnés par les sensations fortes. En effet le premier quart-temps a été le théâtre des blessures de Robert Griffin III (cheville) et deSean Jackson (épaule), rien que ça ! Sachant qu’en plus Jordan Reed était lui forfait d’entrée, ça met encore plus de relief aux 41 points inscrits par l’attaque des Redskins. Mais les seconds couteaux ont fait le travail. Kirk Cousins (22/33, 250 yards, 2TDs, 0Int) a parfaitement tenu son rôle, lançant même sa prmeière passe pour un touchdown de Darrel Young. Et malgré l’absence des meilleurs cibles, Niles Paul (8 réceptions, 99 yards, 1 TD), Ryan Grant (5 réceptions, 57 yards) et Andre Roberts (4 réceptions, 57 yards et 1 course pour 19 yards) ont montré qu’on pouvait compter sur eux.

Comment je voyais les Jaguars après le match

Comment je voyais les Jaguars après le match

Alors certes cette bonne performance est à relativiser étant donné le niveau de jeu de l’adversaire, mais il est indéniable que ce match était plus abouti que le précédent. En jouant au niveau de la semaine dernière, difficile d’imaginer scorer 41 points. Le jeu au sol a également été performant. Malheureusement Roy Helu (8 courses, 25 yards) fait également partie des blessés. Alfred Morris (22 courses, 85 yards, 2 TDs) a été à son niveau et Silas Redd (8 courses, 41 yards) a fait de prometteurs débuts avec notamment un joli touchdown en 4e et 7, même si le match était déjà décidé à ce moment.

Et si l’attaque a été bonne, que dire de la défense ? Cela faisait bien des années qu’on avait pas vu une prestation défensive d’un tel niveau et d’une telle intensité. Le pass-rush s’est particulièrement mis en évidence – bien aidé il est vrai par Henne et ses non-décisions – avec au total 10 sacks, soit le record de la franchise égalé ! Ryan Kerrigan en a totalisé 4 à lui tout seul, record personnel. Keenan Robinson, Jason Hatcher, Brian Orakpo, Perry Riley, Ryan Clark et Frank Kearse ont aussi participé à la fête.

Chad Henne face à la DL des Redskins

Chad Henne face à la DL des Redskins

Seule ombre au tableau en défense, la (nouvelle) absence mentale de Baccari Rambo qui a coûté un touchdown et qui aurait bien pu relancer les Jaguars juste avant la pause. Dans d’autres circonstances cela aurait pu coûter très cher.

Kai Forbath a de son côté fait un sans faute, mais on  notera qu’il ne tirait pas les kickoffs, cela revenant au punter Tress Way, qui s’en est plutôt bien sorti.

Ce match ne permet pas encore de s’enflammer, mais il faut quand même savourer ces rares éclats de l’équipe. La défense est vraiment encourangeante, mais le vrai test viendra face à l’attaque de Chip Kelly ce week end. Si elle réalise encore une grosse performance alors ce sera sérieux. Il faudra aussi surveiller la façon dont Cousins mène l’attaque, puisque RGIII sera vraisemblablement absent plusieurs semaines. Rien de cassé, heureusement. Sa cheville n’était "simplement" plus à la bonne place. Concernant Jackson rien de grave a priori, il n’est cependant pas encore sûr de pouvoir jouer face à son ancienne franchise.

Vrai test ce week end donc, avec un premier choc de division qui en appellera un second dans la foulée contre les Giants.

WEEK 1 : Redskins at Texans

Washington Redskins 617 Houston Texans

 

Premier match "pour de vrai". Ce rendez-vous avec une fille canon que tu attends depuis si longtemps (8 mois), et au final elle te pose un lapin. En effet l’équipe de DC n’était pas au rendez-vous. Bon, j’exagère, tout n’a pas été catastrophique. Mais il faut se rendre à l’évidence, même si c’est encore tôt pour se prononcer, on risque de perdre encore pas mal de matchs, et je nous vois mal en playoffs ou même avec un bilan équilibré. 

Moi, devant la prestation de l'équipe.

Moi, devant la prestation de l’équipe

Quelle est la chose la plus importante dans une équipe ? LA LIGNE. Et notre ligne offensive et sans aucun doute dans le dernier quart de la ligue. En tout cas au niveau où elle a joué dimanche. Certes la ligne défensive des Texans est l’une des plus impressionnantes de la ligue et personne ne s’attendait à voir la ligne offensive des Redskins maîtriser totalement la situation, mais là c’était trop facile…

JJ Watt vs Chris Chester

JJ Watt vs Chris Chester

Le côté droit de la ligne a été particulièrement mauvais, surtout en pass-protection. L’énigme Tyler Polumbus persiste. Il semble transparent, immatériel. Je commence à penser que nous jouons en fait avec son hologramme. Tom Compton ou Morgan Moses pourraient bien avoir leur chance d’ici la fin de la saison. Chris Chester n’a pas été beaucoup mieux à l’intérieur. Autant dire que JJ Watt s’est amusé, même sans le soutien de Clowney, assez rapidement blessé. Brooks Reed s’est également mis en valeur.

Derrière cette ligne pour le moins perméable, Robert Griffin III (29/37, 267 yards, 0TD, 0Int) n’a pas semblé en confiance, dans la lignée de sa pré-saison. Certes la ligne ne l’a pas aidé, mais il a été parfois trop long à prendre des décisions, alors que justement il n’avait que peu de temps de protection. Si ses statistiques paraissent correctes, il n’a réalisé que très peu de passes compliquées et "décisives". Il aura au moins eu le mérite de ne pas perdre le ballon, si ce n’est sur une mauvaise transmission vers Morris. Un match moyen donc, mais pas encore de quoi s’alarmer non plus. En ce qui concerne ses cibles, Desean Jackson (8 réceptions, 62 yards) a été beaucoup recherché, mais n’a pas produit de big plays comme on attend de lui. Pierre Garçon (10 réceptions, 77 yards) a assuré son rôle de numéro un, sans flamber non plus. Niles Paul (4 réceptions, 86 yards) a soufflé le chaud et le froid. Il a été le seul avec un gros gain mais il a surtout relâché le ballon, causant un turnover. Gros point noir au tableau, la blessure de Jordan Reed… On attend d’en savoir plus sur la gravité.

RGIII derrière sa ligne

RGIII derrière sa ligne

Le jeu au sol a été un peu plus performant. A eux deux, Alfred Morris (14 portées, 91 yards) et Roy Helu (4 portées, 46 yards) cumulent pas loin de 150 yards. Le seul touchdown des Redskins est d’ailleurs à mettre à l’actif de Darrel Young (1 portée, 1 yard, 1TD). Comme l’année dernière, il court peu, mais bien. On peut au moins se dire qu’on pourra gérer le chronomètre quand on sera devant au score, encore faut il que ça arrive.

En défense c’était un peu mieux. Malgré tout la blessure de Barry Cofield n’a pas aidé à mettre de la pression sur Fitzpatrick. Il faut en plus se souvenir que Chris Neild s’était blessé lors de la dernière semaine de pré-saison, ce qui signifie qu’il ne nous reste plus de véritable nose tacke au sein de l’effectif. Seul Chris Baker peut dépanner à ce poste.  Jason Hatcher a tout de même prouvé qu’il méritait qu’on aille le chercher en livrant un premier match tout à fait correct, avec un sack à la clé. deAngelo Hall s’affirme en nouveau patron de la défense après la retraite de London Fletcher. Par contre, Baccari Rambo n’a pas vraiment rassuré, concédant un vilain touchdown en couverture de passe. Il a encore beaucoup de progrès à faire si il veut être un titulaire durable en NFL. Mais celui qui m’a peut être le plus plu en défense c’est Keenan Robinson. Il confirme qu’il pourrait être une révélation de la saison, après deux ans à se battre contre des pépins physiques.

Quelques petites choses à régler dans cette escouade défensive donc, mais rien d’alarmant de ce côté, il ne s’agit pas du plus gros chantier.

Keenan Robinson en action

Keenan Robinson en action

Enfin, la prestation des équipes spéciales a été désastreuse. Extra Point contré. Punt contré pour un touchdown des Texans. On se consolera en se disant que ce sont des erreurs plus facilement corrigeables qu’une mauvaise couverture. Mais il ne faudrait pas que la saison catastrophique des équipes spéciales de l’année dernière ne se reproduise.

Un mauvais départ pour Jay Gruden et ses hommes donc, avec en plus deux blessures majeures. On peut quand même noter que RGIII est ressorti miraculeusement indemne de ce match.

Prochain rendez vous face à une autre franchise de la AFC south, les Jaguars de Jacksonville, défaits de justesse ce week end par les Eagles. Une deuxième défaite serait malvenue, mais est loin d’être improbable.

 

 

Ihenacho signé, practice squad formée

Petit changement dans les 53 avec la signature du safety Duke Ihenacho. Le joueur a été libéré par les Broncos et les Redskins n’ont pas hésité à le récupérer. Il était titulaire l’année dernière dans la défense des Broncos qui a remporté la conférence AFC. Il était également aligné en équipe spéciale où Jay Gruden semble beaucoup compter sur lui. Le coach reste cependant mesuré quant à ses chances de débuter le premier match face aux Texans, cela dépendra de sa vitesse d’assimilation du playbook défensif de l’équipe.

Duke Ihenacho n'a pas sa langue dans sa poche

Duke Ihenacho n’a pas sa langue dans sa poche

C’est le rookie Akeem Davis qui perd du coup sa place dans les 53. Il intègre tout de même la practice squad de la franchise. La liste complète ci dessous :

-Ted Bolser  (TE)

-Chase Minnifield (CB)

-Akeem Davis (S)

-Nick Williams (WR)

-Richard Crawford (CB)

-Chris Thompson (RB)

-Phillip Thomas (S)

-Tevita Stevens (C)

-Robert Thomas (NT)

-Chaz Sutton (OLB)

Vous noterez l’absence de Lache Seastrunk. Le choix du sixième tour de la dernière draft, en plus de ne pas faire partie des 53, ne fait pas partie du tout du projet de Gruden puisqu’il ne le conserve pas non plus dans sa practice squad. Sinon presque tous les noms sont connus, il faisait partis de l’effectif de la franchise cet été. Gruden a notamment précisé que Chris Thompson pourrait vite intégrer l’effectif si il prouvait qu’il pouvait rester en bonne santé.

Le seul nom nouveau est celui de Chaz Sutton, pass rusher rookie en provenance de South Carolina. Ce n’est peut être pas anodin. Il jouait en effet dans la même ligne défense que Clowney, qui sera une des grosses menaces dimanche dans le match face aux Texans. D’une manière ou d’une autre il pourrait donc être utile au moins dans cette semaine d’entrainement.

53 Warriors on the warpath

Ils étaient 90, seuls 53 ont survécu. Qui sont-ils ? La réponse juste après, avec quelques surprises.

Roulement de tambour. 

Quarterbacks 

-Robert Griffin III

-Kirk Cousins

-Colt McCoy

Pas de surprises ici, les 3 QBs sont conservés. Une petite interrogation planait au dessus de McCoy, mais la santé frgile de RGIII a sans doute poussé Gruden à conserver 3 QBs.

Running Backs

-Alfred Morris

-Roy Helu

-Silas Redd

-Darrel Young (FB)

Coupés : Lache Seastrunk, Evan Royster et Chris Thompson

Une des plus grosses surprises se tient ici. En effet, Lache Seastrunk n’a pas été conservé. Malgré ses bonnes prestations, Gruden lui a préféré Silas Redd, UDFA en provenance de USC. Si aucune autre équipe ne l’enrôle, il pourra intégrer la practice squad. C’est également le cas pour Thompson. Espérons que ces deux là ne brilleront pas trop ailleurs en nous laissant de gros regrets.

Wide Receivers

-Pierre Garçon

-Desean Jackson

-Andre Roberts

-Santana Moss

-Ryan Grant

-Aldrick Robinson

Coupés : Nick Williams, Lee Doss.

Leonard Hankerson placé sur la PUP list.

Pas de surprise ici. On attendait ces 6 là. Le plus intéressant sera de voir si Hankerson peut déloger quelqu’un en revenant de blessure. Ce ne sera pas si simple. Sa taille sera son principal atout dans un groupe qui en manque.

Tight Ends

-Jordan Reed

-Logan Paulsen

-Niles Paul

Coupé : Ted Bolser.

Aucune surprise ici non plus. Ted Bolser est également éligible en practice squad.

Offensive Line

-Trent Williams

-Shaun Lauvao 

-Kory Lichtensteiger

-Chris Chester

-Tyler Polumbus 

-Morgan Moses

-Josh LeRibeus

-Spencer Long

-Tom Compton 

Coupés : Kevin Kowalski, Tevita Stevens, Maurice Hurt.

Maurice Hurt est une petite surprise puisqu’il avait déjà été titulaire quelques matchs la saison passé et était devant des joueurs comme LeRibeus et Compton dans la hiérarchie. Mais ce n’est pas non plus un tremblement de terre car il n’avait pas prouvé assez. Il n’y a pas de véritable centre en back-up mais Chester pourra occuper ce poste, LeRibeus aussi en cas de gros besoin.

Defensive Line

-Jason Hatcher

-Barry Cofield

-Chris Baker

-Jarvis Jenkins 

-Kedric Golston

-Clifton Geathers

-Frank Kearse

Coupé : Robert Thomas.

Chris Neild est placé sur l’IR list, Stephen Bowen sur la PUP list.

Outside Linebackers

-Ryan Kerrigan

-Brian Orakpo

-Trent Murphy

-Gabe Miller

Coupé : Everette Brown.

On connaissait déjà les trois premiers. Restait une incertitude pour la quatrième et dernière place. Gabe Miller a sorti le match qu’il fallait pour convaincre le staff.

Inside Linebackers

-Keenan Robinson

-Perry Riley

-Adam Hayward

-Will Compton

-Akeem Jordan

Darryl Sharpton est placé sur l’IR list.

En gardant 5 joueurs à ce poste, le staff n’a pas laissé beaucoup de suspense puisque Darry Sharpton s’est blessé.

Cornerbacks

-DeAngelo Hall

-David Amerson

-Tracy Porter

-Bashaud Breeland

-EJ Biggers

Coupés : Chase Minnifield et Richard Crawford.

Pas de grosse surprise. Seul EJ Biggers présentait quelques doutes mais sa capacité à jouer safety l’ont sans doute beaucoup aidé. Minnifield et Crawford sont encore éligibles une dernière année en practice squad et au moins un des deux devrait pouvoir y faire sa place.

Safetys

-Ryan Clark 

-Baccari Rambo

-Akeem Davis

-Trenton Robinson

Coupés : Phillip Thomas et Da’Mon Cromartie-Smith.

Brandon Meriweather est suspendu pour deux matchs.

On peut s’étonner que Phillip Thomas ne soit même pas placé sur l’injury reserve, mais sa fragilité n’est peut être pas son seul soucis. En son absence Davis et Robinson semblaient avoir un peu d’avance sur Cromartie. Ce sont deux bons safety en run support, mais ce groupe ne rassure as vraiment dans le jeu aérien. Meriweather reviendra en Week 3, reste à savoir si il remplacera un safety ou si un autre poste sera sacrifié (DLine ?).

Special Team

-Kai Forbath (kicker)

-Tress Way (punter)

-Nick Sundberg (long snapper) 

Coupés : Zach Hocker et Robert Malone.

On pensait Malone en sécurité à son poste de punter, mais il s’est finalement fait doubler sur le fil par Way. Forbath garde lui son poste mais ce fut une lutte très serrée avec Hocker et il reste juste sur les kickoffs.

Voilà, bonne chance aux coupés pour retrouver une équipe. Et que ceux qui ont été retenus soient à la hauteur de l’uniforme.

Preseason Week 4 : at Tampa Bay

Redskins 2410 Buccaneers

 

Quatrième et dernier match de préparation pour les Redskins. Les titulaires étaient au repos. C’était donc l’occasion aux second et troisième couteaux de se montrer et de prouver qu’ils méritent leur place dans cette équipe. Peu d’enjeu dans le résultat, mais beaucoup d’enjeux individuels.

Colt McCoy (22/29 – 321 yards – 2TDs et 2INTs) a mené l’attaque pendant toute la rencontre, il a été le seul joueur à jouer 100% des snaps de son côté du terrain. Il a alterné le bon et moins bon. Juste de quoi sans doute conserver sa place dans le roster. Le gros point noir au tableau sont les deux interceptions dans la endzone, empêchant une victoire encore plus facile.

Dans l’ensemble la performance a été plutôt correcte, surtout en défense. Quelques joueurs en particulier se sont mis en valeur au meilleur des moments. Tout d’abord Gabe Miller. L’outside linebacker sur une action a sacké Kafka, provoqué un fumble, recouvert celui ci, et a porté le cuir à 2 yards de la endzone des Buccs. De quoi se faire remarquer.

Gabe Miller vient de gagner sa place

Gabe Miller vient de gagner sa place

Clifton Geathers s’est également montré en réussissant 2 sacks. Il a d’ailleurs dépanné à l’intérieur de la ligne après la malheureuse blessure du NT Chris Neild, qui dit lui adieu à ses espoirs de faire le roster.

Moins bon du côté du Richard Crawford qui, à trop chercher l’interception, s’est prendre dans son dos (non pas comme ça, vous êtes cons) et a concédé un touchdown.

En attaque tout le monde avait les yeux rivés vers les running backs, tant cette bataille promet. Alfred Morris et Roy Helu étaient laissés au repos. Evan Royster a été banal, Thompson correct. Silad Redd est celui qui a eu la plus gross production au sol, avec 79 yards en 14 portées, et un touchdown. Lache Seastrunk est celui qui a eu la plus grosse action, avec un touchdown de 80 yards sur une screen pass.

SomberUnfoldedFlickertailsquirrel

Annnd he’s gone

Toujours en attaque, Ryan Grant a confirmé sa solidité et a montré qu’il était également une solution en redzone avec un TD capté. Aldrick Robinson a également été beaucoup ciblé.

A noter que la blessure de Morgan Moses n’était pas sérieuse puisqu’il a pu jouer. Une bonne nouvelle.

En ce qui concerne les équipes spéciales, on notera simplement que Zach Hocker a choisi le plus mauvais moment pour manquer un FG, alors que Kai Forbath ne s’est pas manqué.

Vous pouvez retrouver les statistiques ici :

Statistiques.

Preseason Week 3 : at Baltimore

Redskins 1723 Ravens

Troisième match de pré-saison pour les Redskins, mais pas de troisième victoire. Les joueurs de la capitale ont alterné le bon et le moins bon mais ont été dans l’ensemble mais consistant que leurs adversaires.

La bonne nouvelle vient de la défense. Les titulaires ont effet livrée une très bonne prestation, rompant simplement lors du dernier drive de la première mi-temps. La copie est donc propre, particulièrement au sein du front seven. On se posait des questions sur l’après London Fletcher, mais il faut bien avouer que Keenan Robinson nous rassure, il était partout contre les Ravens ! Il a notamment stoppé (participant à un bel effort de l’ensemble de la défense) un 4th down avec brio.

YOU SHALL NOT PASS

YOU SHALL NOT PASS

Ryan Kerrigan a de son côté encore réalisé une belle partie avec un nouveau sack, après ses deux de la semaine passée contre le petit texan. Jason Hatcher a montré qu’il avait bien récupéré de sa blessure en réussissant lui aussi un sack. On le pardonnerait presque de venir de chez les Cowgirls.

Pendant presque une mi-temps complète donc, Flacco était stoppé dans le jeu aérien et Pierce scotché (si ce n’est pas plus, cf le meurtre de Brandon Meriweather ci dessous) au sol.

En deuxième période même le rookie OLB Trent Murphy y est allé de son sack. On notera d’ailleurs qu’à ce poste Rob Jackson a été coupé hier dès la première vague de cut. C’est pour l’instant la seule petite surprise.

BOUM

BOUM

En attaque les choses n’ont pas si bien marché, surtout sous les ordres de Robert Griffin. Alfred Morris et Roy Helu ont chacun sorti un gros run, mais la ligne offensive et RGIII ont été en difficulté. Le quarterback, donc peu aidé par sa ligne, a réalisé plusieurs mauvaises décisions qu’il ne devrait plus faire dans sa troisième année. Il termine sur une interception où il a la plus grosse part de responsabilité. Pas un match facile donc pour l’ancienne star de Baylor.

Kirk Cousins a rendu une copie bien plus propre. Beaucoup moins de déchets et deux touchdowns à la clé pour celui qui essentiellement joué avec les remplaçants et contre les remplaçants. Difficile de se faire une idée exacte dans ces conditions, mais il est clair que Cousins dégage beaucoup plus de sérénité. Santana Moss et Nick Williams ont été les deux receveurs qui ont scoré. Deux joueurs qui jouaient gros sur ce match et qui ont donc bien aidé leur cas. Ryan Grant a encore montré de belles choses également. Jordan Reed semble aussi bien de retour. On a par contre eu du mal à trouver Desean Jackson, espérons que ce soit arrangé en septembre.

La lutte pour les postes de running back reste indécise. Lache Seastrunk n’a pas vu la balle et Silas Redd et Evan Royster ont été correct. Le second se mettant surtout en évidence dans le jeu de passe.

Au rayon des blessures, mauvaise nouvelle pour Morgan Moses, blessé au genou et qui devrait manquer plusieurs semaines. Pas d’autres blessures majeures.

Et sinon 

Les corbeaux sont sous acides

Les corbeaux sont sous acide

Clark présente son concept : La Pitta en purée

Clark présente son nouveau concept : La Pitta en purée

Voilà pour les faits marquants, rien d’autre à signaler sinon, DeAngello Hall s’est battu, enfin la routine quoi.

Dernier match de pré-saison contre les Buccaneers, après on passe aux choses sérieuses !